[Crok’Lecture] Envoûtements de Sylvia Day

Mes petits yeux se sont levés plusieurs fois d’Envoûtements de Sylvia Day. J’ai résisté à refermer le livre, plusieurs fois.

Synopsis:
Max Westin. Le sexe incarné. Elle l’a vu, l’a senti au premier coup d’œil. Tout en lui est un peu rude, un peu grossier. Un être primitif. Comme elle l’était avant. Il retient sa main un peu trop longtemps et son regard pénétrant lui signifie clairement son intention de la posséder, de la dresser. – Victoria. Rien qu’un mot, son nom, mais dit d’une manière si possessive qu’elle peut presque sentir la laisse autour de son cou. – C’est dans ta nature, lui murmure-t-il, l’envie d’être prise…  » Ainsi commence le jeu du chat et de la souris. Entre illusions, séductions et soumissions, la partie est lancée et, quand la passion s’en mêle, qui de Max ou de Victoria portera finalement le collier ?

envoutements-sylvia-day

Mon avis:
Cru. Du sexe en barre. A croire que l’intrigue ne tient que dans les scènes sexuelles. Rien ne transparaît quasiment en dehors des ébats entre Max et Victoria. J’ai frôlé l’overdose de termes pour qualifier les parties intimes du héros. Je n’ose même pas compter le nombre de fois qu’elles sont mises en avant. Ni les mots employés pour les nommer. Sans être prude, quand c’est répétitif ça frise un peu les nerfs. Dommage, la base possédait un charme. Le traitement l’étouffe, le noie, le rend limite insupportable. Trop de cul tue le cul. Si si… Toutes les pages doivent en décrire. TOUTES! Avec moultes vulgarités, grossièretés pour en rajouter une couche. Ca revient encore encore et encore. Sans grande originalité. De quoi lever les yeux du livre, se poser la question pourquoi? Comment continuer? L’espoir que ça s’améliore tient un peu. Enfin, le mien. Raté!!!

Je passe sur les impressions d’avoir loupé un chapitre comme si les pages avaient assemblées à la va-vite. Coller du paranormal, deux héros qui se sautent dessus, hop, ça ne donne pas forcément naissance à un superbe roman. L’ajout SM et BDSM achève presque le tout. La plume n’attire pas. Elle m’a refroidit. J’ai déjà eu des peines plus douces. Et ma pile à lire se compose de trésors nettement plus agréable dès les premières pages.

Ma note:
3/10

Informations:

  • Auteure: Sylvia Day
  • Traducteur: Aurelien Blanchard
  • Editeur : MICHEL LAFON
  • Sortie: 4 Septembre 2014
  • Prix: 14,95 euros
  • Thèmes: Romance érotique, Sexe, Erotisme, Romance paranormale, Paranormal, BDSM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *