[Crok’Lecture] Descendants, le roman du film, adapté par Rico Green

Descendants, je vous en ai déjà parlé entre le préquel L’ile de l’Oubli signé par Melissa de la Cruz et le téléfilm, j’étais curieuse de découvrir la novelisation du long métrage. Chose faite avec la gentille attention des éditions Hachette Romans que je remercie.

Résumé:
Dans un royaume idyllique d’aujourd’hui, le fils adolescent bienveillant du roi et de la reine (la Bête et la Belle de l’emblématique Disney La Belle et la Bête) est prêt à prendre le trône. Sa première proclamation: offrir une chance de rédemption à la descendance de fauteurs de troubles comme Cruella d’Enfer, Maléfique, la Méchante Reine et Jafar qui ont été emprisonnés sur une île interdite avec tous les autres méchants, acolytes et familles maléfiques.

Descendants – Le roman du film
Ces descendants crapuleux sont autorisés à entrer dans le royaume et à fréquenter l’école de préparation aux côtés de la progéniture des héros Disney emblématiques. Cependant, Mal, Jay, Carlos et Evie font face à un dilemme: doivent-ils suivre les traces de leurs parents infâmes et aider tous les méchants à reprendre le pouvoir ou embrasser leur bonté innée et sauver le royaume ?

Le roman se dévore assez facilement. Les chapitres sont aérés, chacun d’eux commencent par une petite remarque comme lors des épisodes de Grimm, une anotation qui donne le ton pour la lecture, l’écriture espacée est un plus (pour moi, ça m’évite de revenir plusieurs fois sur des passages, merci ma dyslexie). Le plaisir de retrouver Mal, Evie, Jay et Carlos jouent sur la lecture. Le groupe d’amis est invité par le fils de la Belle et la Bête: Ben. (Beau jeune homme en diable). Seulement les amis ont en tête autre chose que la fête, ils veulent faire régner le Mal en délivrant Maléfique. Je vous le fais en raccourci rapide.

Le hic, c’est que j’ai lu et vu le film avant… Je crois qu’une grosse partie du charme a été rompue à cause de mes découvertes précédentes. Je n’ai pas eu les mêmes étincelles. La même malice. J’ai eu des petits pincements. D’ailleurs, sur le coup, je me suis demandée ce qui avait changé dans le style. Je n’avais pas fait attention que Melissa de La Cruz n’était plus de la partie. Pourquoi?

Difficile de poser sur papier un film, difficile de poser toutes les actions, ici, l’effet de prendre parfois un TGV percute un peu l’esprit. Mais bon, ça n’a pas du tout perturbé mon Prem du haut de ses 10 ans. Il a nettement préféré le roman d’ailleurs que le film comme quoi… Tout l’inverse de moi.

J’ai eu la nette impression de rester en retrait du récit. D’être retenue en dehors de la trame. Sensation étrange et parfois désagréable. Pourtant, l’affection pour les jeunes héros demeurent. J’ai toujours le sourire avec Mal et Evie. Les garçons Carlos et Jay se mettent dans l’ombre. Dommage… Il manque ce petit truc en plus briller. Je veux bien que c’est un roman jeunesse, mais un peu plus de détails auraient été fantastiques. La magie n’a pas opéré totalement. Après, j’ai vu un regard différent avec mon grand. Par contre, j’avoue que j’ai souri devant les parents, méchants ou gentils, le côté protecteur est omniprésent. C’est drôle de voir Jafar, Cruella ou encore Maléfique sous cet angle.

Un petit roman sympathique pour le jeune public à partir de 10 ans, après 15 ans, il risque de manquer de ce soupçon que le film a, même avec ses pointes d’humour.

En gros: Tousse, j’ai préféré l’Ile de l’Oubli de Melissa De La Cruz. Mais mon 10 ans a adoré cette version. Il est davantage dans le public cible que moi.

Ma note:
7/10

Informations:
Descendants – Le roman du film: Novélisation du premier film
Collectif Disney
traduction: Brigitte Hébert
A partir de 9 ans
189 pages
Editeur : Hachette Romans
Date de parution: 30 septembre 2015
Collection : Films-séries TV
Prix: 13,90 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *