[Comics] DERRIÈRE LE MASQUE DES SUPER-HÉROS : un documentaire de Jean-Jacques Launier et réalisé par Gilles Penso

Derrière le Masque des Super-Héros est un documentaire français, imaginé et écrit par Jean-Jacques Launier et réalisé par Gilles Penso. Il est passé sur Disney XD le 1er novembre 2013.
Pour la petite histoire, Jean-Jacques Lounier est le fondateur de la galerie Arludik. Un lieu d’exposition pour tous les fans d »animation, de manga, de bande dessiné, de comics, de jeux vidéos ou encore de cinéma. Il a aussi écrit un livre nommé Art Ludique. Cette fois ci, il signe un documentaire avant de proposer en 2014 une exposition Marvel et ses super-héros. Gilles Penso a signé des documentaires comme Ray Harryhausen ou le Titan des Effets Spéciaux. Je ne cite pas toutes les flèches à son arc.

Documentaire Derrière le Masque des Super-héros Launier Disney XD

Derrière le masque des super-héros se pose avec une approche philosophique. Allez savoir pourquoi, j’ai aimé le ton, il m’a fait penser aux écrits de Jostein Gaarder (Le Monde de Sophie) que j’adore monstrueusement pour mettre simplement des idées en mots. Ici, le documentaire a un peu le même talent avec ses commentaires, ses intervenants, son peps. 4 grandes questions ressortent avec des réponses qui prêtent parfois à sourire:

– Et si les Super-Héros descendaient des Dieux de la mythologie ?
– Qu’est ce qu’un super-héros sans son costume ?
– Pourquoi s’identifie-t-on aux super-héros ?
– Les Super-Héros et le monde réel…

L’effet surf sur la mythologie nordique avec la sortie de Thor le monde des Ténèbres est assez bien ciblée. Et j’avoue que ça a le mérite de me captiver. Bon, en même temps, le sujet de départ me plaisait déjà. Moi qui baigne dans les comics depuis mes 4 ans (oui j’ai commencé tôt, la lecture débute aussi avec des images avant le décryptage des mots).

Derrière le masque des super-héros Launier Documentaire Disney XD Stan Lee

Les questions sont simples. Pas besoin d’être une bête de la culture des super-héros pour rentrer dans les idées. Non, que des passionnés parlant des comics soient barbants, juste que parfois, si tu n’as pas toutes les informations, tu as juste l’impression d’être un mouton à 6 pattes, vert fluo au milieu d’un troupeau à 4 pattes blanc comme neige. Là, c’est pas du tout cette impression, les intervenants touchent et captivent avec un langage clair, concis sans vulgariser le thème.

Stan Lee, ah Stan Lee, mon coeur vibre rien qu’à son nom. C’est la star du documentaire. Le père de tant de super-héros, que le nombre demande plus que dix doigts: Les 4 Fantastiques, Hulk, Spider-Man, les X-Men, Thor, et bien d’autres. Je l’aime rien que pour les X-Men (mes héros favoris entre tous). J’adore ses caméos dans les productions de films Marvel, il donne le sourire. Son témoignage est un des passages clés de Derrière les masques de super-héros. Un moment passionnant, les mots glissent tout seul, l’homme sait se montrer très intéressant, il dégage de sa personne tant de connaissances et d’expérience, que l’on comprend que Marvel a trouvé un des meilleurs maîtres du monde des comics, si ce n’est le meilleur, le seul, le plus grand. Je m’égare, pardon, c’est mon côté fan… J’aime le souffle que Stan Lee a posé sur ses personnages au fil des années. J’ai souri à plusieurs de ses phrases, et sa voix.

D’autres grandes figures de Marvel viennent donner leur avis:Adi Granov, Ryan Meinerding. L’un des autres moments qui a su retenir mon attention: les apparitions du dessinateur français Olivier Coipel. Il a réussi à me faire aimer Thor (j’ai une nette préférence pour son comparse ET Beta Ray Bill, même si Asgard et ses dieux ont de quoi passionner, le blond n’a jamais été dans mes favoris, Loki a davantage de charme à mes yeux, mais chut…). Et je décrocherai presque mes Michael Turner pour une de ses oeuvres…

Les super-héros touchent avec les discours de Joan Sfar, scénariste de plusieurs bandes-dessinées et réalisateur de Gainsbourg, Vie Héroïque ; de Zep, créateur de la bande-dessinée Titeuf (un des must si vous avez 7/10 ans dans les cours de récré si j’en crois mes Moopys), Franck Ferrand, d’ Ollivier Pourriol ou du spécialiste des super-héros, Alex Nikolavitch. Des choix éclectiques intéressants, qui trouvent les mots pour parler des héros masqués. Chacun apporte une note pertinente, il pousse à réfléchir sur l’envers du décor.

Derrière le masque des super-héros est rythmé, original et inédit dans sa vision. Il profite de magnifiques dessins des héros Marvel. (J’ai pas bavé, non non… j’ai eu des étoiles dans les yeux). Mais il a aussi des peintures, des statues, des documents. Malicieusement, les petits clins d’oeil à la mythologie grecque, ou aux contes de la table ronde et ses chevaliers donnent un aperçu du nid des idées et de la naissance des héros moderne. Mon petit point noir repose sur l’axe trop centré sur les Vengeurs, je sais que les films Avengers, Iron Man, Thor et cie ont ouvert une grosse part aux succès, seulement ce n’est pas les seuls héros. Le format long de près d’une heure aurait pu offrir une ouverture vers d’autres personnages de Marvel, ce n’est pas le catalogue qui manque. Et beaucoup mériteraient d’être mis à l’honneur. C’est comme une porte ouverte qu’on n’ose pas vraiment franchir. J’ai bien quelques noms, une part de moi aurait été ravie de voir Colossus, Kitty Pride, L’analyse est superbe, elle est de qualité, intelligente, captivante, bluffante, parlant aux néophytes comme aux passionnés.

Un commentaire sur “[Comics] DERRIÈRE LE MASQUE DES SUPER-HÉROS : un documentaire de Jean-Jacques Launier et réalisé par Gilles Penso

  1. Salut je cherche ce documentaire mais je ne le trouve nul part,d’ailleurs je suis intrigué par la reponse qu ils donnent a la question
    Qu’est ce qu’un super-héros sans son costume?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *