[Avis] Twilight – Chapitre 4 : Révélation 1ère partie (The Twilight Saga: Breaking Dawn – Part 1)

Les romans de Stephenie Meyer sont devenus des succès, à la même place que les Harry Potter de J. K. Rowling, les vampires et loups-garous de Twilight ont remis au goût du jour les créatures nocturnes héritières de Dracula. Enfin, c’est vite dit, car les suceurs de sang nouvelle génération ne craignent plus le soleil.

J’ai lu les 4 tomes de la saga. J’ai même pris du plaisir à suivre les aventures de Bella et Edward (même si le côté vampire vierge fleur bleue m’a légèrement mis un sourire sur le visage). Twilight chapitre 4.1 met en lumière les derniers ébats amoureux du couple qui fait le plus parlé les critiques à chaque sortie d’un volet au cinéma: Kristen Stewart et Robert Patthinson. Les films sont le reflet des écrits de Meyer, ils ne sont pas transcendants, ils sont plaisants et demandent pas de grandes effusions de compréhension.

Tu veux pas jouer aux échecs? Ca m'évitera de casser le lit pendant nos ébats

J’ai été surprise dès le début, l’épisode finale s’avère le plus sombre, le plus mature de la saga. Une évolution se ressent dans la mise en scène, plus dramatique. Exit les perruques affreuses du premier opus (non sérieusement, vous vous souvenez des coupes des Cullen? j’en étais pliée de rire). L’histoire est assez fidèle au livre pour les fans qui l’auraient dévoré, ils retrouveront une grosse partie du plaisir du papier. Certains passages sont pour moi, trop rapides, des coupes nécessaires, j’en conviens. Cependant des moments comme l’annonce de la grossesse de Bella se narrent à une vitesse. Jacob reçoit le faire-part de mariage, il est en rage. Il part. A lui seul, il emmagasine tous les paradoxes, les prémices d’un combat qui couve entre les divers clans.

De nombreux clins d’oeil et références aux autres chapitres sont présents. Les non initiés, le public curieux trouvera les allusions hilarantes, les remarques comiques ou romantiques, les fans apprécieront de retrouver la magie des instants passés. Au delà de l’histoire de Bella et Edward, Twilight 4 aborde des sujets intéressants: l’avortement (Nikki Reed mordrait presque, elle pousse à filer se cacher sous peine d’avoir la gorge tranchée), l’amour entre communautés différentes (par le biais des humains, loups-garous et vampires). Le quatrième chapitre soulève aussi des interrogations sur l’amour entre Renesmée et Jacob.

A mes yeux, l’imprégnation de Jacob est limite une aberration dans sa mise en scène. Renesmée est hideuse, effrayante, soit c’est un bébé vampire, seulement j’ai vécu plus intensément la rencontre dans le roman. Plus magique, plus irréel, plus transcendante et touchante, là j’ai eu le sentiment de me faire spoiler mes émotions.

Jacob, absent, son envolée loin de la meute, m’a plu et déplu. Je ne sais comment dire, les combats de pouvoirs sont ammenés rapidement, un peu hors circuit, dur de comprendre toute son implication et les retombées. Pareil pour l’explication de l’imprégnation, le clan des loups autour du feu, évoquant ses sentiments et les liens forcés par ce « destin ». Taylor Lautner a de l’humour, la bouillote vivante m’a plu. Loin du premier chapitre, l’acteur semble avoir gagné du terrain. D’accord, ça a toujours été mon préféré version film ou papier le loup-garou, alors le voir moins tête à claque timide et limite mou du genou, je suis preneuse. Le traitement me semble fade, son aventure paraît mise en parenthèse. La fin du triangle amoureux termine en mièvrerie improbable pour les regards extérieurs. Solution peu commune, j’en conviens. Elle a été instaurée en images bizarrement virant à un sentiment étrange entre le malsain et le comique.

L'explication de l'imprégnation version loup au bord de la plage.

Pas évident d’installer la trame du futur des relations de Bella et ses deux amoureux: Jacob et Edward. Son coeur est lié à Edward mais aussi à Jacob, l’explication du pourquoi du comment me laisse dubitative dans le film. Peut-être pour le peu de scènes échangés avec Kristen Stewart et Taylor Lautner. Les émotions sont au rendez-vous cependant le mariage, les échanges de voeux, la découverte des mouvements du bébé (la maman en moi parle). la lune de miel. Ah la lune de miel…

La lune de Miel, la censure des ébats sexuels des deux héros Bella et Edward donne une vision du lit explosé. Car oui, un vampire vierge de plus de 100 ans ça en retient des pulsions. La jeune fille s’en sort, les bleus partent au bout d’une journée, réellement? La situation vire quasiment au comique pour perdre son romantisme. Le jeu du cache cache avec les échecs, un Edward qui offre une image de vierge effarouchée casse l’ambiance. Le grossesse se déroule à une allure de TGV, hop hop dépêchons nous. Elle se termine sur un accouchement épique dans les cros et le sang, un tantinet trash. D’ailleurs point de corps nus, de moments chauds bouillants entre Bella et Edward, mais la césarienne version vampire, ça dérange personne?

Jacob après l'imprégnation défend les vampires et Bella

L’accouchement vu par Bella, j’ai été surprise. Outre la performance de Kristen Stewart qui pour une fois m’a paru moins collé à ses gémissements et ses mous de mignonne amoureuse, j’ai apprécié pour la première fois Bella. Même si, l’actrice aurait pu aller encore plus loin dans l’interprétation. Le côté femme dingue de son mari, qui veut lui sauter de dessus, m’a fait sourire, j’ai pensé aux nombreuses critiques avec leur « Bella a les yeux sur la braguette à chaque fois qu’elle croise Edward ». Bella est magnifique, affamée par son bébé. Amaigrie et malade, la jeune femme m’a scotchée. Je m’attendais presque à la voir rendre l’âme devant mes yeux.

Les choix du prénom, les allusions, les sourires en coin feront parler, mourir de rire les perdus dans la salles. J’avoue que le coup du gobelet de coca pour boire le sang, j’ai rigolé. Plusieurs points sont de la même trempe. Je me suis demandée où étais les vrais vampires. Les loups-garous aussi remarquez. Ils divertiront les amateurs de Twilight. La musique du chapitre 4 a perdu de sa verve, loin des sublimes morceaux des précédents, dommage pour nos oreilles. Révélation partie 1 s’arrête sur un moment idéal pour couper: le réveil ou la mort de Bella. De grands yeux rouges nous fixent et appellent à se noyer dans la dernière note.

Twilight est une romance, un amour entre deux êtres avant d’être une éloge aux vampires et aux loups-garous. Si vous cherchez des vrais buveurs de sangs ou des vrais métamorphes tournez vous sur d’autres oeuvres: Dracula, Underworld, Blade, Le Loup-garou de Londres et j’en passe. C’est une version édulcorée, douce d’un triangle amoureux, l’héroïne humaine confrontrée à un vampire et un loup, son coeur balance. Bella et Edward seront, sont les représentants des monstres amoureux pour la génération 2000. Ls détracteurs, Edward n’est pas le seul vampire au monde, passez votre chemin. Les fans foncez!!!! Révélation partie 1 est divertissant, un moyen de retrouver sa moitié fleur bleue d’adolescente, le meilleur opus à mes yeux. Le final brusque pousse à réclamer la suite.

Petit conseil, ne partez pas à la fin du générique, une scène met l’eau à la bouche, les fans reconnaitront un certain clan de vampires italiens, je n’en dévoile pas plus.

Lune de Miel version vampire: Edward perd sa virginité

3Moop raisons de voir

  • Le bouquet final de la romance Bella et Jacob
  • La maturité des personnages qui offrent le meilleur des opus de la saga à ce jour
  • Les émotions des livres sont au rendez-vous avec des images pas toujours dénuées de pointe kitchs

3Moop raisons de fuir

  • Les moments kitchs et gores
  • Le côté vampire, on le cherche, on le trouve difficilement.
  • Si les autres volets ne vous ont pas séduits, ne tentez pas l’aventure.

Note: 8/10

Déconseillé au moins de 12 ans pour ma part vu l’accouchement.

Copyritght: SND

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *