[Avis] Yogi l’ours (Yogi Bear)

Yogi l’ours et Boo boo ont 53 ans. Pour leur âge ils se portent drôlement bien les deux ours cabotins de Hanna et Barbera. 112 épisodes qui ont égayé ma jeunesse. Warner Bros a modernisé les aventures du célèbre ours à chapeau et cravatte amateur de paniers de pique-nique. Le 9 février, Yogi débarque sur les écrans en 3D. Attention, avis particulier avec des petits mots de Moopys dedans, jeune public de 4 et 5 ans 1/2.

Yogi l’ours est un ours (oui vous auriez pu en douter, sait-on jamais) chapardeur, intelligent, bourré d’humour et marchant comme les humains. Il se balade en quête de nourriture sur ses 2 pattes arrières. Ses vols entraînent souvent des péripéties rocambolesques. Avec son fidèle acolyte Boo-boo (un ours plus petit, plus sérieux), Yogi déchaine les foudres du Rangers Smith pour le plus grand plaisir des spectateurs.

[Parents] Pour une fois, j’ai apprécié une adaptation. Loin du Scoobi-doo et des Pierrafeux, j’ai pour une obscure raison accrochée à Yogi l’ours. Peut-être la compagnie du public visé qui m’a permis d’être plus dans l’ambiance, plus réceptive. Le film mêlant animation et live-action s’adresse aux jeunes spectateurs. Il est pensé pour les petits à partir de 4 ans si on exempte la 3D (assez bien utilisée ici). Un bon moment en perspective avec une comédie familiale divertissante et amusante. La 3D a de quoi séduire lors des scènes comme les feux d’artifices, les vols de nourriture ou le ski d’eau. Niveau animation Yogi et Boo-boo sont assez bien réalisé, je regrette le côté kitch de la version de Hannah Barbera, les traits étaient plus doux, plus mignons. Ce point n’a guère gêné mes Moopys. Les 2 ours se fondent parfaitement dans les décors.

[Enfants] Mes loulous ne connaissent pas l’original, ils jugent ce qu’ils voient, sans comparaison. Yogi l’ours et Boo-boo passent leur temps à faire des bêtises. Ils font tourner le Ranger en bourrique. Les paniers pique-nique les poussent à inventer des moyens plus rigolos les uns que les autres pour les dévorer. Ils hibernent pas. La 3D est dur à supporter si on porte déjà des lunettes. (c’est lourd à la longue 2 paires). Smith et Rachel sont mignons dans leur histoire d’amour.  L’adjoint (T.J Miller) sous ses airs nouilles trop pressé, rend drôle les événements. Les méchants sont horribles, pas aussi imposant que Jafar, mais ils veulent détruire la forêt pour une histoire de sous. La nature a le droit de vivre.

Mes bémols: l’actrice Anne Faris qui m’a donné l’impression de voir Scary Movie adaptée pour les enfants. Ses mimiques sont les mêmes dans tous ses films? Les relations entre Yogi et le Ranger Smith n’ont rien à voir avec l’original. La nouvelle génération ne devrait pas s’en trouver déstabilisée. Et pour une fois, je dirais qu’il faut voir les 2 à part, la série animée et le film. L’histoire est pensée du début à la fin pour un jeune public, les blagues, les accroches gentils/méchants s’en ressentent. La fin prévisible se voit venir de loin et alors? c’est une comédie gentillette.

Yogi l’ours remplit son rôle. Mielleux avec ses personnages, l’amourette qui se greffe sur le drame de la fermeture du parc. Drôle avec ses blagues enfantines. Dan Akroyd et Justin Timbarlake en version originale doivent valoir leur pesant d’or. La version française a le bon goût de nous faire entendre Richard Darbois.

Moop résumé (avis d’adulte): Yogi l’ours a été revisité pour être plus moderne, plus dans l’air du temps. L’histoire a été pensé plus pour les enfants que pour les adultes (ou les fans de la version originale). La 3D est utilisée judicieusement, plusieurs scènes en profitent pleinement (le feu d’artifices, la chasse aux paniers, les gouttes d’eau). Malgré des petites faiblesses dans le scénario sans suspense, une fin classique où les gentils gagnent et les méchants sont ridiculisés, l’ensemble donne un film attrayant. J’ai apprécié en tant que parents la simplicité de l’action. Mes enfants ont adoré du début à la fin pour eux c’est un excellent long métrage. Yogi s’avère un divertissement familial plaisant.

Moop résumé (avis Moopy): Yogi l’ours fait battre le coeur. Il pense à manger du matin au soir, son cerveau se décarcasse pour trouver une solution pour se nourrir. Sous ses airs de gentil glouton, l’ours a un coeur gros. Il abandonne tout pour aider le Ranger Smith et sauver le parc. L’amitié et l’amour permettent de déplacer des montagnes. A plusieurs, l’union fait la force. Les méchants perdent toujours face aux gentils poilus ou non. Un peu d’écologie avec de l’animation, des acteurs pour une histoire à regarder avec les parents.

3 moop raisons de fuir Yogi l’ours:

  1. Anne Faris avec ses mimiques
  2. Point de Roger Carel en doubleur, les nostalgiques de la version animée le regretteront.
  3. Le scénario qui casse pas trois pattes à un canard, sans parler des amateurs de la série qui verront leur petit coeur brisé.

3 moop raisons d’aller voir Yogi l’ours:

  1. Un bon moment en famille en perspective et voir rigoler aux éclats les enfants
  2. Un jolie découverte de Yogi l’ours en adaptation cinématographique divertissante
  3. Juste pour croire que l’amitié c’est un des plus beaux cadeaux du monde avec l’amour.

Note (Parents): 7/10

Note (Enfants): 8,5/10

Date de sortie cinéma : 9 février 2011

Public: à partir de 4 ans. Pour toute la famille.

Réalisé par Eric Brevig
Avec Dan Aykroyd (Yogi en VO), Justin Timberlake (Boo Boo en VO) , Thomas Cavanagh, Anne Faris, T.J. Miller, Andrew Daly

Titre original : Yogi Bear
Long-métrage néo-zélandais , américain . Genre : Comédie , Animation , Aventure
Durée : 01h20min Année de production : 2010
Distributeur : Warner Bros. France

Synopsis : Yogi l’ours, le voleur de panier de pique-nique tant adulé, est de retour sur grand écran. Parce que le parc Jellystone perd des clients, Mayor Brown décide de le fermer et de vendre le terrain. Résultat : plus personne ne pourra profiter de la beauté de cet environnement naturel et, pire encore, Yogi et son ami Boo Boo seront expulsés de l’endroit qui a toujours été leur foyer. Face au plus grand défi de sa vie, Yogi doit prouver qu’il est « un ours plus malin que la moyenne » en décidant de s’allier avec Boo Boo et le Ranger Smith pour empêcher la fermeture du parc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *