[Avis] Very Cold Trip (Lapland Odyssey)

Ne vous laissez pas méprendre par le titre, Very Cold Trip n’a rien a voir avec Very Bad Trip. C’est un film finlandais, il nous propulse dans le froid au pays des rennes à la recherche d’un décodeur TNT. Une occasion de faire connaissance avec 3 copains Janne, Kapu et Räihänen.

Synopsis : La vie est belle pour Janne, un jeune trentenaire finlandais… Il ne fait rien de ses journées. Sa fiancée Inari n’en peut plus et lui pose un ultimatum : soit il trouve un décodeur tv avant l’aube – elle le lui réclame depuis longtemps – soit elle le quitte. Janne n’a plus le choix : il se lance avec ses deux meilleurs amis sur les routes enneigées de Laponie ; des routes semées de surprises et d’embûches où sa fainéantise légendaire ne lui sera pas d’une grande aide.

Un peu de dépaysement, un peu de cinéma européen, Very Cold Trip de Dome Karukoski a sur le papier un petit côté qui attire la curiosité. L’histoire se pose comme une quête d’un bon à rien Janne qui doit trouver un moyen de recevoir la télévision en moins de 24 heures sous peine de se retrouver célibataire. Le genre de situation improbable qui peut se produire quand la goutte a débordé le vase.

Les finlandais apparaissent un tantinet déprimant dans le film. Entre le grand froid, le chômage et les bars, j’ai eu l’impression que l’infortune et le « je m’en foutisme » règnent en roi. Sans parler de l’arbre au pendu (étrangement ce végétal est aussi un personnage d’une certaine manière), très funeste, un peu comme si la finalité était de terminer seul attaché à une corde les pieds dans le vent. Les scènes qui traitent de l’arbre sont magnifiques, mélancoliques et tristes.

Les acteurs font sourire par moments, les situations s’enchainent parfois à un rythme effréné. La quête du décodeur se déroulant sur une nuit, les événements s’entrechoquent donnant naissance à des gags, des rencontres incroyables (comme les Russes, les Rennes et les filles de l’hôtel). Les tenues en « poil rose de siège auto » valent la peine d’être vu. Les caleçons par mois 15 faut oser. Janne et ses deux copains souffrent chacun de leur situation, Dome Karukoski prend un malin plaisir à les torturer. J’ai eu un petit coup de coeur pour le « Nabot » l’ex de la copine de Janne à la fois drôle et pitoyable.

Very Cold Trip est une comédie sympathique, sinistre dans un sens avec son road-movie et ses personnages attachants. J’ai un sentiment étrange face à ce film, les paysages montrés profitent d’une photographie sublime. La Finlande est un très beau pays, l’aurore boréal filmée est magnifique, seulement la géographie d’un film ne fait pas tout. Les pertes de vitesse dans le scénario, les trous dans l’histoire décrochent certes des sourires et des rires mais l’attention ne reste pas captiver. Intéressant même si c’est pas une perfection. Une belle invitation au voyage qui aurait peut-être mérité une meilleure histoire.

Note: 6,5/10

Date de sortie cinéma : 9 février 2011

Réalisé par Dome Karukoski
Avec Jussi Vatanen, Jasper Pääkkönen, Timo Lavikainen

Titre original : Lapland Odyssey
Long-métrage finlandais . Genre : Comédie
Durée : 01h35min Année de production : 2010
Distributeur : DistriB Films

2 commentaires sur “[Avis] Very Cold Trip (Lapland Odyssey)

    1. Arg non pas le renne, le pauvre. J’ai encore l’estomac retourné. Pour les Russes, j’avoue que j’ai pensé à la mafia en les voyant, faut dire que c’est présenté d’une manière aussi.
      Le laveur de vitre par -15, heureusement le personnage n’a pas explosé un pare brise avec son parpaing.
      Je me doutais que tu aimerais :wink:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *