[Avis] Une semaine, 7 lundis par Jessica Brody

★Synopsis:★
«Moi, Ellie Spark, j’ai survécu au pire lundi de tous les temps. Une journée HO-RRI-BLE qui n’a été qu’une succession de catastrophes. Alors, quand j’ai découvert le lendemain que j’avais une chance de tout recommencer, j’ai remercié mon étoile et je me suis mis en tête de reconquérir le garçon de mes rêves.

Parce que l’on a parfois besoin d’une semaine entière de lundis pour comprendre ce que l’on veut vraiment !

★Mon avis:★

Jessica Brody propose de rejouer une version étonnante de « Un jour sans fin » avec son roman Une semaine, sept lundis. Je suis tombée sous le charme de sa comédie romantique, douce, fraîche et tendre. Un écrit jeunesse qui s’avère rythmé, plaisant, divertissant à souhaits et possédant des rebondissements qui poussent à rester un peu plus accrocher à chaque page. J’ai dévoré les presques 500 pages sans vraiment m’en rendre compte. Un petit bonheur sympathique à souhait, délicieux, qui a su me faire oublier ma hantise des triangles amoureux.

Le retour des lundis laisse une porte vers une meilleure version de l’héroïne Ellie. Chaque journée qui recommence permet de gommer les erreurs, de réfléchir et de doucement mais sûrement s’accepter telle qu’elle est. J’ai été surprise par le ton employé par l’auteur. Je ne m’attendais pas à succomber autant. Ni à fondre devant le côté décalé de son personnage principal. Un peu loufoque, un peu déjanté, avec cette petite graine de folie tendre qui fait mouche pour me toucher en plein coeur. Tout se pose dans un ensemble de routes intelligentes, brillantes, très bien décrites, et avec des pointes de sensibilités qui rendent incroyablement attractifs tous les protagonistes du récit. Du plus petits aux plus grands, chacun possède cette étincelle fantastique qui marque. Le style de Jessica Brody permet d’aborder plusieurs thèmes chers aux adolescents, les premiers émois, les premiers coeurs brisés, les difficultés à être soi, à se trouver, à grandir.

Les sept lundis donnent la chance à notre héroïne, Ellie, 16 ans, de rejouer une journée infernale, horrible pour elle, en cherchant les solutions pour la passer enfin. Imaginez, effacer le jour où votre copain vous plaque, ici Tristan, par SMS. (Oui, l’ère du temps, et plus simple qu’un appel, moins de crise…). Le destin serait-il de renouer avec lui? ou d’avancer? ou une option insoupçonnée serait-elle cachée quelque part?
une-semaine-7-lundis-par-jessica-brody
Jessaica Brody réussit à surprendre, à ne pas se répéter malgré la redondance de la journée et le point de départ. Ellie vit de nouvelles aventures à chaque fois. 7 chances de modifier son futur. 7 chances de transformer un désastre. Du moins, ce qui lui semble en être un. Au fil des nouveaux lundis, quelques similitudes demeurent, mais l’évolution se métamorphose avec les actes de notre héroïne. Les chemins se dessinent autrement. Les événements sont comme des petits signes pour guider Ellie vers la bonne voie, pour apprendre à compter sur elle, à ouvrir les yeux, à vivre tout simplement. La jeune adolescente croit que son monde s’écroule en perdant Tristan, et si c’était tout le contraire? Si un nouvel horizon pouvait voir le jour? Si elle décidait de se laisser aller sans se soucier du regard des autres, que deviendrait-elle?

J’ai adoré la trame. D’accord, elle a quelques côtés clichés. Pour ma part, ils ne m’ont pas dérangé. J’ai souri. J’ai ri. J’ai vibré. J’ai adoré Owen, juste parfait du début à la fin. Un héros adorable, craquant au possible, un jeune homme terriblement attachant toujours là pour Ellie. L’héroïne m’a semblé mature, une adolescente dans toute sa complexité, avec ses envies, ses peurs, ses désirs. Les deux, Ellie et Owen, sont de vraies pépites.

Que vous dire de Tristan? Le jeune homme populaire par excellence, que toutes les filles veulent en petit ami, membre d’un groupe de rock, il est la meilleure chose qui soit dans l’existence d’Ellie. Pour ma part, je l’ai pas vraiment aimé. Bon, d’accord, il perdait déjà des points dès le début avec sa manière de rompre. Mais je suis de la vieille école, un petit mot de face à face, remarquez, sa solution évite le drame en direct, les larmes… Seulement, le lycée c’est petit… Il irait bien avec la peste de Daphné, dans le même lot.

Les autres personnages secondaires ne sont pas en reste, de la sœur, les parents d’Ellie, ou le conseiller d’orientation ou encore la proviseur du lycée, ils ont tous ce petit quelque chose qui attire l’attention.

Chaque lundi ouvre des nouvelles pistes. De la romance entre Ellie et Tristan à son dénouement, tout s’installe avec un humour décapant, et des notes qui Entre chaque lundi on suit un peu le déroulement de l’idylle d’Ellie et Tristan ce qui permet une bonne compréhension de leur histoire, ce qui nous permet de savoir comment ils en sont arrivés là. L’héroïne tente de reconquérir son copain, tout en ayant peu à peu les yeux qui s’ouvrent sur son meilleur ami Owen. Et si l’amour n’était pas forcément là où l’on croit?

Au final, Une semaine, 7 sept lundis a été une délicieuse lecture, charmante de bout en bout. Un joli morceau de musique teinté d’humour, d’intelligence, de romantisme et de dynamisme pétillant. Un vrai bonheur à découvrir, le style de Jessica Brody offre une gamme de personnages frais, attendrissants, irrésistibles qui se savourent. A travers les différents liens qui se tissent lors de cette répétition de lundis qui n’ont jamais le même déroulé des événements. Un roman à glisser dans les mains des adolescents pour avoir le sourire et relativiser sur ses soucis d’identité, d’acceptation de soi, de quêtes d’amour ou d’amitiés.

★ Merci aux éditions Gallimard Jeunesse pour cette découverte ★

Il plonge à nouveau vers ma bouche et m’embrasse avec vigueur.

Et c’est délicieux.

Et ça me donne l’impression de tomber.

Et j’entends de la musique. Le genre de musique sur lequel on peut danser. Le genre de musique qui efface le reste du monde. Parce que, quand on trouve ce qu’on cherchait) quand on le comprend enfin-, tout le reste, c’est juste du bruit. 

★Ma note:★
★ 9+/10 ★
Coup de coeur

★Informations:★
Auteur: Jessica Brody
Traductrice: Alice Marchand
Thèmes: Amour, Amitié, Humour, Personnalité, Séparation, Identité, Lycée
A partir de 13 ans
Prix :19,90 euros
496 pages
Date de parution: 15 septembre 2016

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *