[Avis] Un été à Osage County de John Wells

Une fois n’est pas coutume, je laisse la place à Aude pour un avis. Je rajouterai le mien en quelques lignes. L’adaptation de la pièce de théâtre réserve son lot d’émotions. Le charme demeure, peu de lieux, peu de personnages, une atmosphère quasiment en huit clos. C’est une magnifique adaptation.

Quote de Aude: Juste au moment où je pensais que j’avais tout vu des chroniques familiales, Un été à Osage County me donne tort et j’adore ça! Oui, bien sûr, le principe reste le même : la réunion de famille pendant laquelle les vérités enfouies depuis longtemps ressortent à la surface pour exacerber les sentiments. Mais ce qui distingue ce film de ses prédécesseurs, c’est la force des émotions et ses merveilleux acteurs pour nous les transmettre.

Affiche Un été à Osage County

Synopsis:

En famille, on se soutient. En famille, on se déchire… Suite à la disparition de leur père, les trois filles Weston se retrouvent après plusieurs années de séparation, dans leur maison familiale. C’est là qu’elles sont à nouveau réunies avec la mère paranoïaque et lunatique qui les a élevées. A cette occasion, des secrets et des rancœurs trop longtemps gardés vont brusquement refaire surface…

Le ton noir et grinçant de la comédie se savoure à travers des dialogues percutants. L’humour est toujours présent en toile de fond pour désamorcer le drame ambiant. Le casting s’avère brillant. Les fans seront aux anges de voir Benedict Cumberbatch (Sherlock) dans un rôle totalement différent de ses personnages habituels. Meryl Streep en matriarche est littéralement captivante.

Un été à Osage County de John Wells offre des moments mémorables, avec des règlements de comptes à tirer au couteau. Comédie dramatique qui donne le sourire.

Note:

8/10

Informations:

Sortie: 26 février 2014 / Distributeur: Wild Bunch Distribution / Genre: Comédie, Drame

Casting: Meryl Streep, Julia Roberts, Ewan McGregor, Chris Cooper, Abigail Breslin, Benedict Cumberbatch, Juliette Lewis, Margo Martindale, Dermot Mulroney, Julianne Nicholson, Sam Shepard, Misty Upham

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *