[Avis] Tron L’héritage (Tron Legacy)

Le premier Tron est pour moi un bijou. Je le vois toujours avec mes yeux de gamine. Il préfigure comme l’étendard de l’irruption du virtuel dans les films. Joseph Kosinski reprend le flambeau avec Tron l’héritage. 29 ans après. La suite s’offre à une nouvelle génération et aux fans de 1982 qui ont grandi.

Dès les premières minutes, les visuels séduisent, ils répondent à tous les souhaits avec une esthétisme recherché limite parfait. J’en suis restée scotchée. Enfin, si on passe sur la modélisation de la version des années 80 de Jeff Bridges pour interprèter Clu. Non sérieux, c’est pas des plus agréables le résultat. Les personnages possèdent chacun des tenues à faire pâlir de jalousie une reine. Je retiendrais surtout la scène de l’habillage de Sam Flynn par les sirènes toutes vêtues de blanc de l’univers de Clu. Le monde numérique apparait comme dans le premier opus sombre, dangeureux et impitoyable. Par contre, par moments, le côté cruel fait penser à Star Wars (aussi bien pour les vêtements que pour les décors ou la postures des protagonistes). La 3D aurait pu être encore plus percutante, elle sert le film malgré tout.

L’histoire est simple, basique. A vrai dire, elle ressemble à celle de Tron de ce côté là pas de tortures des neurones exceptés les dialogues dithyrambiques sur la physique. Le scénario convenu se devine rapidement. Passé la surprise de découvrir Jeff Bridges (Kevin Flynn), le créateur de Clu, en maître zen s’avère bluffant du début à la fin, vivant à l’écart avec une sculpturale beauté. Garrett Hedlund volerait presque la vedette à son « père ». Jeune, dynamique, intelligent il réussit à captiver malgré un scénario pas des plus poussés. Le côté beau gosse ne remplit pas tous les trous laissés par les imperfections. Sam Flynn n’arrive pas à éclipser Kévin. La filiation tient un rôle prépondérant tout le long de la trame, presque oppressant. Les dialogues l’accentuent surtout les tirades sur la métaphysique (qui a un aspect soporifique) et la philosophie sur la perfection (qui personnellement m’a énormément plu) . Puis en costume, Garrett me fait sourire avec sa démarche de canard. Ca coupe un peu la séduction potentielle. Le duo Garrett/ Olivia va à merveille pour marquer l’univers sombre et froid de la grille.

L’action est au rendez-vous. Dommage qu’elle se voit venir de loin. Les concours de Frisbee a été abandonné au profit des disques (les cercles qui contiennent les données accumulées dans la grille), les courses poursuites en moto, les combats sont délirants. La bataille en vol dans les planeurs remet en mémoire les scènes de Star Wars. La bonne idée est l’arrivée de Quorra, splendide Olivia Wilde, mal menée pourtant, pas aboutie, très peu présente au final à l’écran.

Mon vrai regret, ce qui me pousse à ne pas monter mon avis de gamin émerveillé à la perfection est le rôle de Tron (Bruce Boxleitner). Misère pourquoi le héros de mon enfance termine ainsi? Sans spoiler, sa présence ne consiste à un rôle mineur décevant et triste. Le méchant Castor (Michael Sheen) donne l’impression de voir une prestation de David Bowie. Pourtant, il se démarque et attire les regards. Clu demeure le vilain de l’histoire. Sous des airs de daft Punk, le rythme endiablé entraîne le héros Sam Flynn dans des péripéties mouvementées dans la grille.

L’enfant en moi a adoré et n’attendait pas un truc mirobolant, juste un moment de franche détente. J’ai été servie même si cette suite me rend triste dans un sens par ses faiblesses. De meilleurs dialogues, moins de sensations de déjà vus (Star Wars, 5e élément, Matrix), plus de profondeurs dans les personnages, plus de présence de Tron, plus de fonds. Je n’oublie pas que Tron n’était pas une perfection loin de là. Seulement, Tron l’héritage a le mérite d’offrir un spectacle visuel à tomber accompagnée par une bande originale des Daft Punk incroyable. J’en oublierais presque les défauts et les inégalités. La fin laisse penser à un 3e volet.

J’ai envie de crier « je suis ton père » !!!!!!!! Kevin Flynn restera la meilleur sur la grille.

Note: 8/10

Date de sortie cinéma : 9 février 2011

Réalisé par Joseph Kosinski

Avec Jeff Bridges, Garrett Hedlund, Olivia Wilde, Bruce Boxleitner.

Titre original : Tron Legacy

Long-métrage américain . Genre : Science fiction , Action , Aventure

Durée : 02h06min Année de production : 2010

Distributeur : Walt Disney Studios Motion Pictures France

Synopsis : Sam Flynn, 27 ans, est le fils expert en technologie de Kevin Flynn. Cherchant à percer le mystère de la disparition de son père, il se retrouve aspiré dans ce même monde de programmes redoutables et de jeux mortels où vit son père depuis 25 ans. Avec la fidèle confidente de Kevin, père et fils s’engagent dans un voyage où la mort guette, à travers un cyber univers époustouflant visuellement, devenu plus avancé technologiquement et plus dangereux que jamais…

Copyright images: Walt Disney Studios Motion Pictures France

Retrouvez l’univers de TRON pour votre Iphone et Ipod touch sur l’App Store

8 commentaires sur “[Avis] Tron L’héritage (Tron Legacy)

  1. Je l’ai vu aujourd’hui et je suis d’accord avec toi, visuellement c’est une bombe et pour une fois la 3D n’est pas catastrophique.

    Cependant les défauts m’ont plus dérangé que toi. Quel dommage que le scénario n’ait pas été plus travaillé.

    1. J’irai lire ta critique, je suis curieuse de voir les défauts que tu as trouvé. :)
      J’ai prévenu j’ai laissé la gamine des années 80 s’exprimer. Tron Legacy reste un bon divertissement pour ma part.
      Le scénario n’est pas fantastique, le 1er non plus. On verra le 3 :D

  2. vu hier soir, c’est vrai que visuellement c’est une bombe nucléaire et que la bande son des Daft Punk est exceptionnelle malheureusement le scénario manque de consistance. on peut pas tout avoir!
    mérite malgré cela le déplacement

  3. J’attends les places qui me permettront de voir ce film. Mais je n’ai aucune illusion, je pense que je vais être déçue. Le 1er Tron est tellement mythique que je vois difficilement comment on peut en retrouver/prolonger l’esprit. Pour la petite histoire, je l’ai vu à la sortie en 82. Nous devions être une poignée en France où le film a fait un flop monumental. Je me souviens même de critiques traitant le film de ridicule et les images de synthèse « sans avenir ». Pour moi c’est le film fondateur de la culture geek.

    1. Tron est culte. Le 2 apporte ses bases en conservant un peu celle du 1er. Ceux qui ne l’ont pas vu seront un peu dépaysé. J’avais peur d’être déçue et j’ai été ravie visuellement :) Sur grand écran c’est sensationnel, je ne suis pas certaine que sur une télévision ça rende pareil pour la sortie DVD :( J’aurai adoré voir Jeff Bridges sur grand écran en 1982. Veinarde :)

  4. J’ai adoré ce film.

    Certes Tron 1982 est aujourd’hui culte, mais pour l’avoir regardé il y a peu, il a aussi énormément vieilli et ne fait pas le poids fasse au Tron Legacy d’aujourd’hui.

    Soyons franc, proposez à un djeuns de matter 5 fois de suite Tron ou Tron Legacy, vous aurez vitre la réponse au bout du 1er tour.

    Je ne dis pas ça pour dénigrer le 1er, personnellement je suis fan. Simplement quand je lis sans arrêt que le scénario de Legacy est creux, ça m’énerve au plus haut point. Il n’est ni plus ni moins creux que celui de Tron qui est pourtant culte aujour’hui !

    Enfin, c’est mon avis et je le partage…

    1. J’ai utilisé le terme creux??? Il me semble pas. Je pense juste que c’est pas le meilleur scénario comme le 1. Je l’ai pris pour ce qu’il est un film visuellement superbe.
      Tron 1 n’a jamais été une oeuvre avec un fond hors du commun, je l’aime un point c’est tout.
      Si j’osais je dirais que la génération moderne du public ne cherche que de l’action sans forcément aller plus loin que des voitures, des batailles, des filles…
      Chacun est libre d’apprécier un film comme il le veut et heureusement. :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *