[Avis] Titeuf, le film (3D) de Zep retournez dans la cours de récréation

Titeuf le héros des petits débarque au cinéma le 6 avril! Zep a créé le personnage qui offre une indentification parfaite aux petits garçons modernes: du look au vocabulaire en passant par les aventures. Vous allez vous retrouver immerger dans les préoccupations d’un enfant avec sa quotidienne, ses drames et ses joies. Le tout pimenté de mots comme le fameux « zizi sexuel », le caca, le pipi, les filles ça sert à rien…

Synopsis : Catastrophe ! Nadia fête son anniversaire et Titeuf n’est pas invité ! Pourquoi ? Comment a-t-elle pu l’oublier alors qu’il soigne son attitude over-séductive à chaque fois qu’il la croise ? Mais un séisme plus important encore va secouer la vie de Titeuf et la faire basculer dans le chaos car décidément les adultes, une fois de plus, sont vraiment trop nuls… Titeuf, pareil à lui-même, va tenter de comprendre ce qui lui arrive et va multiplier les stratagèmes désastreux pour réparer sa vie… tout en ne perdant pas de vue son objectif : être invité à l’anniversaire de Nadia !

Les fans de Titeuf seront ravis. Tous les ingrédients de la bande dessinée sont réunis: Titeuf, sa Nadia, ses amis: Manu le meilleur copain, Hugo le redoublant récidiviste, Vomito qui tient mal les excès de chips (mon préféré ne cherchez pas pourquoi), Jean-Claude, ses parents, sa petite soeur Zizi. Le côté cool du slip: entre la chanson du slip, le streap tease du héros à la mèche jaune ravira les petits. Les parents sont un peu perdu.

Pour les enfants, ils apprécieront le niveau pipi, caca, slip et vomitos et l’expression du « zzi sexuel » comme insulte marquera les esprits. Les personnages, les lieux, tout l’ensemble de l’oeuvre originale est respectée. L’esprit de Titeuf transpire de partout. Un peu trop peut-être pour les parents loin des âneries de la cours de récréation, des courses de crotte de nez, les rots, la découverte de l’anatomie des copains et copines. Le côté, je suis fan de jeux vidéos prête à sourire. En avis de parents, ce clin d’oeil à la génération gameur est vraiment présent avec l’univers technologique de nos jours. Les consoles de jeux font partie du quotidien.

Graphiquement si une personne me convainc de l’utilité de la 3D, je suis preneuse. Car honnêtement, je n’ai pas vu la différence, les personnages, les décors sont en 2D. Aucun grand bouleversement, rien n’explique son emploi. Les dessins sont toujours aussi charmants, accrocheurs par leur traits clairs, les pupilles expressives.

Niveau histoire, Titeuf touche comme d’habitude le jeune public, il les accompagne dans leur découverte, leur peur et leur interrogation. L’anniversaire de Nadia permet de présenter les non-invitations et les explications du comportement. « Les filles c’est caca ». J’ai rigolé avec la chanson parlant des jeunes demoiselles. Les filles elles sont fascinantes même si elles font pas tout comme un garçon. Simple dans le choix des dialogues, les mots touchent directement les petits. Les 6 ans et plus devraient approuver le film. Les plus jeune seront un peu perdu. Même si j’en connais 2 qui ont complétement adhéré aux histoires de Titeuf et ses amis.

Dommage que les adultes apparaissent bizarrement soit occupés, soit dépassé loin de l’enfance, soit entre deux travails. Le chômage a un visage assez étonnant chez Zep comme le monde de l’éducation nationale. Peut-être le regard des adultes changent quand on vieillit, il devient plus dur, et voit plus de mal que les apparences le montrent.

La bande originale est signée Jean-Jacques Goldman. Alain Souchon, Francis Cabrel, Bénabar interprètent également quelques titres. Les fans de Johnny Halliday auront le loisir de l’admirer avec une chanson très rock, ça retourne notre petit héros. La scène me fait penser à Mister T qui conseille ses troupes. Les chansons collent aux sujets: les filles, le « lâchez moi la grappe, lâchez moi le slip » sera repris avec entrain par les moins de 12 ans -voir un peu moins selon l’enfant. Les paroles se retiennent facilement. Les protagonistes ont leur moment fort avec une musique qui marque. La scène des conseils dans les toilettes vaut son pesant d’or.

Titeuf aborde des thèmes propices aux discussions: l’amour, l’amitié, les parents ou grands parents se disputent aussi, la séparation, la famille recomposée, le psy. Mémorable moment d’ailleurs dans le cabinet du psy avec les tâches. Des belles propositions pour continuer le partage après la séance avec son enfant. Pas toujours évidente les différents aspects de la vie quotidienne présentée par le biais de l’existence de Titeuf permet de dédramatiser les questions de enfants. Ici, on a abordé le fait que les amis n’invitent pas forcément si on a pas des mots gentils avec eux. Titeuf, le film est à voir en famille rien que pour se détendre et se mettre à la place des ses bambins et de leur préoccupations le temps d’une séance. Quelque part c’est instructif de voir leur vision du monde des grands et des petits, Zep a réussi à mettre en image les pensées d’un enfant de 6/9 ans avec un humour qui va avec, vous voilà prévenus.

Merci à Icankya pour l’avant-première.

Note: 6.5/10

Date de sortie cinéma : 6 avril 2011

Réalisé par Zep
Avec Donald Reignoux, Maria Pacôme, Jean Rochefort.
Film pour enfants à partir de 6 ans
Long-métrage français . Genre : Animation
Durée : 01h27min Année de production : 2010
Distributeur : Pathé Distribution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *