[Avis] The Sessions

Histoire:

Mark fait paraître une petite annonce : « Homme, 38 ans, cherche femme pour relation amoureuse, et plus si affinités. En revanche paralysé… Amatrices de promenade sur la plage s’abstenir… ». L’histoire vraie et bouleversante d’un homme que la vie a privé de tout, et de sa rencontre avec une thérapeute qui va lui permettre d’aimer, « comme tout le monde ».

L'amour envers et contre tout

Mon avis:

The Sessions s’inspire de l’histoire vraie de Mark O’Brien. Le récit posé sur l’écran par Ben Lewin s’avère touchant, malgré tout, le sentiment mitigé reste. Le lien qui s’installe devant nos yeux tape en plein coeur. J’ai eu des pincements. J’ai apprécié l’originalité du traitement, la part d’aborder de sujets tabous comme la maladie et la sexualité des personnes différentes. Dans son enquête Mark croise des êtres en fauteuil, amputés ou malades qui possèdent une vie sexuelle. Chose que lui, n’a pas à plus de 35 ans. Le ton se montre parfois provocateur, osé et fait preuve d’une pointe acéré dans ses propos. Au risque de choquer, les pensées se montrent, ne se cachent pas. Le héros principal réussit à démontrer toute sa force de caractère, ses faiblesses et ses désirs dans le jeu de John Hawkes. Voir évoluer, cet homme bloqué, en proie à ses émois, à ses souhaits de toucher, de vivre comme tout le monde une aventure de chair avec un autre être humain, de sentir son désir, de le voir éprouver sans pouvoir agir des érections s’avère assez étonnant. Le lot de l’éducation parentale montre tous les murs que nous construisons en grandissant, tous les pans qu’elle touche. Ici, la religion est présente, par accoup, entre le prêtre interprété avec brio par William H. Macy et les tableaux dans la maison de Mark. 

Helen Hunt magnifique dans son rôle d’assistante sexuelle, m’a quelque peu fichu des frissons dans sa nudité. Je ne sais comment l’expliquer, je la trouvais plus séduisante dans Pour le Pire et pour le Meilleur. Les acteurs sont captivants. Ils fournissent une palette d’émotions intenses, captivent. Les dialogues sont drôles, tendres, durs. Ils sont comme la vie, imparfaits, agréables et pourtant brutes. Malgré tout, l’ennui m’a prise dans ses bras, j’ai eu trop le sentiment de voir du lisse, du « je vais aborder une sujet difficile mais restez dans le bon sens de la caresse du poil ». Les papillons de frissons, de tristesse et de joie désarçonnent, secouent en apportant un goût d’inachevés. A vouloir être doux, ne pas choquer, The sessions perd de son attrait. Il démontre des points intéressants, une réalité existente, même handicapé, la sexualité est présente. Pourquoi, mettre des formes si proprettes alors que certains plans ou mots sont loin d’être soft? La morale de la tolérance, de la leçon vie, étouffent vers la fin, même si j’ai eu des larmes.

Ma note: 6/10

Sortie: 6 mars 2013 / Distributeur: Twentieth Century Fox France / Genre:

casting: John HawkesHelen HuntWilliam H. MacyAdam ArkinAnnika MarksMoon BloodgoodRhea PerlmanRobin WeigertW. Earl Brown

Plus d’informations: (source 20Th Century Fox)

comédie dramatique THE SESSIONS – Sortie le 6 mars au Cinéma – avec Helen Hunt (nommée à l’Oscar et aux Golden Globes et Prix de la Meilleure Actrice dans un second rôle aux Independent Spirit Awards) et John Hawkes (nommé aux Golden Globeset Prix du Meilleur Acteur aux Independent Spirit Awards), et William H Macy. Un film réalisé par Ben Lewin.
Prix du Public et d’interprétation à Sundance et San Sebastian.

Nomination à l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle. Deux nominations aux Golden Globes : meilleur acteur et meilleure actrice dans un second rôle.
Prix du Public et prix d’interprétation pour l’ensemble du cast au Festival de Sundance 2012 – Sélection Officielle aux Festivals de Toronto et Londres. Prix du Public au Festival de San Sebastian 2012.

D’avocat à cinéaste (Source Allocine)Le réalisateur Ben Lewin a débuté sa vie professionnelle comme avocat avant d’embrasser une carrière artistique. Le natif de Pologne a d’ailleurs fait ses premières armes en tant que réalisateur dans la série Ally McBeal, qui se déroule justement dans un cabinet d’avocats.

Histoire vraie (Source Allocine)

The Sessions est basé sur la vraie vie de Mark O’Brien ; paralysé à cause de la polio, Mark a tout de même fait des études brillantes et a écrit des ouvrages, notamment de poésie. Le film s’inspire de son essai « On Seeing a Sex Surrogate » paru dans le Sun Magazine en 1990. Cheryl Cohen-Greene (jouée par Helen Hunt) et Mark O’Brien sont restés de grands amis jusqu’à la mort de l’écrivain en 1999.

Pour suivre The Sessions :
Sur Twitter avec #TheSessions

Plus d’avis:

 

2 commentaires sur “[Avis] The Sessions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *