[Avis] The Ones de Daniel Sweren-Becker

Vous aimez les dystopies? Vous avez craqué pour Hunger Games? Pour Divergente? Attention, vous risquez fort de céder à la tentation de The Ones. Ce roman de Daniel Sweren-Becker réserve bien des surprises.

★Synopsis:★
Cody a toujours été fière d’appartenir aux Ones. Son copain James et elle font partie du 1 % de chanceux sélectionnés par le gouvernement pour être modifiés génétiquement à la naissance.
Aujourd’hui, les Ones excellent en tout : ils sont beaux, talentueux, intelligents, sportifs…
Mais pour certains, c’est une injustice. Et le mouvement Equality profite allègrement de la jalousie et de la peur montante au sein de la société, pour gagner des voix et imposer son parti. Le gouvernement américain montre alors sa face la plus sombre et les Ones deviennent illégaux. Alors que la frontière entre bien et mal se brouille, Cody rejoint un groupe de radicaux qui ont bien l’intention de préparer la révolte. Et James commence à se demander jusqu’où Cody pourrait aller pour la cause…

The Ones par Daniel Sweren-Becker

★Mon avis:★

Imaginez un futur, où 1% de la population est issue d’une perfection génétique suite à un tri. Imaginez ces enfants choisis sur le volet, avec des caractéristiques d’excellence, que du positif physiquement et intellectuellement. Imaginez que toute votre vie soit remise en cause. Imaginez que vos privilèges de naissance vous laissent à l’écart…

The Ones entraîne dans un univers où l’imagination a créée un pourcentage d’être élus, un groupe qui se séparent des autres par ses performances et ses qualités. Un avenir un peu fou, un peu troublant se déploie à travers les pages du roman. Un futur qui n’est pas si difficile de croire possible. Car l’un des gros atouts du récit repose sur son aspect qui pourrait très bien se réalisait et devenir crédible vu l’avancée technologique et les idéologies de certains pays. Un avenir où les 99 pourcent d’une population se rebellent contre les autres. Une récolte d’enfants qui n’a rien demandé qui se retrouve à payer les conséquences de leur naissance sous sélection génétique. Que leur arrivera-t-il?

L’histoire suit Cody et son petit ami James, deux êtres supposés être des « The Ones ». Deux jeunes gens couronnés de succès, études, sports, compétitions, vie sentimentale, tout leur réussit. Seulement, un jour, leur perfection s’écroule. Dans l’ombre, une groupe souhaite l’égalité pour tous. L’arrêt de la différence des Ones. Les stratégies se forment. Les trahisons sont tapies là où nous les attendons pas forcément. Les deux héros ont des réactions opposées face aux événements. C’est intéressant de voir leur regard, leur émotions, les conséquences de leurs choix sur leur quotidien. Les rebondissements sont haletants, passionnants.

James est inquiet pour Cody. Opprimé, il reste silencieux. Il découvre l’envers du décor de ce qui attend ceux dans son cas: les Ones. Il souhaite garder profile bas. La jeune fille, elle désire autre chose. Deux visions qui se croisent. Deux mondes qui vont se percuter et se briser. L’auteur y parvient à la perfection. L’attention maintenue de la première à la dernière page, le lecteur est pris au piège, il VEUT savoir. Je voulais savoir où nous irions avec Cody et James. Je voulais savoir ce qui les guettait dans l’ombre. Je voulais savoir si mes inquiétudes étaient fondées. J’ai adoré voir les deux protagonistes tombés dans des camps opposés. J’ai adoré voir l’évolution de la trame. J’ai adoré être littéralement prise dans l’aventure. James est le pacifique. Cody plus dans l’action… Mais chut, je vous laisse découvrir…

The Ones happe par son style fluide, incroyablement prenant, détaillé, rapide et sans temps morts. C’est comme une course, un dédale de labyrinthe avec ses surprises au tournant. Le sujet de fond touche du doigt les discriminations, le terrorisme, les dérives des choix génétiques. Avec force, intelligence, les mots prennent une tournure qui remue de plus en plus les tripes. Les parallèles avec des actes du quotidien s’installent dans un coin de la tête. Ce traitement percute encore plus et retourne car il pourrait vraiment se produire. Effrayant, captivant et brillant à la fois, le roman ouvre les portes d’un thriller remarquablement mis en scène.

Le parallèle avec des faits divers cogne très fort un coin de la cervelle. Comment réagirions-nous dans l’agitation? Quel camps choisirions-nous? Quel héritage laisse-t-on aux jeunes générations suite aux choix du passé? Par contre, ce cliffhanger, non mais non, hein, mes pauvres nerfs. J’espère que Cody sera relever l’intensité de la flamme qu’elle m’a fait entrevoir dans ce tome. J’espère que la suite arrivera rapidement.

Au final, The Ones pousse à s’interroger sur les différences, les droits, les mises en pratique des avancées génétiques et de cette quête de perfection. Il est porté par des personnages passionnants. Une dystopie qui marque des points au fil des pages, à ne pas louper. 

★ Merci à Marion pour cette découverte ★

★Ma note:★
★ 9/10 ★
★Informations:★

Auteur: Daniel Sweren-Becker
Editions Hugo& Cie
Collection New Way
Date de parution : 6 octobre 2016
Prix : 17 €
Disponible en numérique: Oui
Thèmes:

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

4 commentaires sur “[Avis] The Ones de Daniel Sweren-Becker

  1. Merci pour cet avis ! A vrais dire j’en cherchais désespérément un , en effet j’ai choisis ce roman pour ma synthèse du bac en anglais puisse qu’il traite parfaitement la notion étudié cependant je dois rendre ma synthèse rapidement et je n’aurais malheureusement pas le temps de lire le livre, serait-il possible de savoir ,si cela est indiqué dans ce roman , pourquoi le gouvernement a crée les Ones ? Merci Emma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *