[Avis] The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson

Au risque de choquer les amateurs de Wes Anderson, je n’avais pas accroché à son dernier film: Moonrise Kingdom. The Grand Budapest Hotel m’a surprise. Le casting a de quoi séduire. Le film s’inspire des écrits de Stefan Sweig ce qui lui apporte une touche indéfinissable de séduction. Le découpage en actes, ou en tableaux s’avère plaisent, original sans pour autant frapper fort. Et pourtant…

The Grand Budapest Hotel - Affiche

Synopsis:

Le film retrace les aventures de Gustave H, l’homme aux clés d’or d’un célèbre hôtel européen de l’entre-deux-guerres et du garçon d’étage Zéro Moustafa, son allié le plus fidèle.
La recherche d’un tableau volé, oeuvre inestimable datant de la Renaissance et un conflit autour d’un important héritage familial forment la trame de cette histoire au coeur de la vieille Europe en pleine mutation.

Mon avis:

Visuellement, l’ambiance dépeinte est séductrice. L’évolution lumineuse se pare d’un délicat assemblage de détails qui capturent l’attention. Le délice des jeux de l’éclairage, les divers couleurs, les plans, l’ensemble se forme tels des oeuvres d’Andrew Wyeth. Le réalisme a un côté magique. J’ai eu des papillons dans le coeur devant les images posées sur la pellicule.

Les acteurs sont brillants. Les dialogues savoureux. Un pure délice de découvrir Ralph Fiennes (Gustave) en duo avec Tony Revolori (Zero). Les deux comédiens sont complémentaires, déroutants dans leurs échanges. La relation qui les lie évolue au fil des scènes, avec délice, elle se transforme en une amitié pleine de respect. Gustave concierge haut en couleur, droit, parfait, guindé, séducteur, connait la clientèle parfaitement, il partage la couche des dames âgées (qui possèdent toutes les mêmes caractéristiques). Zero lui est un lobby-boy qui se retrouvera à la tête d’un grand hotel, il narre son histoire à un écrivain interprété par Jude Law.

The Grand Budapest Hotel - Photo Adrien Brody, Mathieu Amalric, Ralph Fiennes, Willem Dafoe

Saoirse Ronan l’amour de Zéro m’a subjuguée dans son rôle d’Agatha. Une vraie pépite, elle illumine, rayonne d’une aura qui bouleverse. Le reste du casting ne laisse pas en reste:  Bill Murray, Jude Law, Léa Seydoux (j’ai toujours du mal avec l’actrice, mes excuses à ses fans), Owen Wilson, Tilda Swinton (superbe transformation), Willem Dafoe, Jeff Goldblum, Adrien Brody, Mathieu Amalric, Harvey Keitel, Edward Norton tous exceptionnels, tour à tour hilarant, effrayant. Les personnages collent aux divers styles abordés: romance, thriller, espionnage… Le mixe proposé est un délicieux film.

Au final, Wes Anderson offre un magnifique film décalé, étonnant, entre luxure, faste d’une époque passée, d’un temps pas si lointain, avec des personnages attachants sous une veine hilarante, sombre et loufoque. La nostalgie n’est jamais très loin. L’amour et l’amitié transcendent les images. The Grand Budapest Hotel réserve son lot d’émotions, de sensations. Le charme agit en douceur en prenant par la main tel un enfant devant un conte, l’histoire de Zéro captive littéralement du début à la fin.

Ma note:

8/10

Informations:

Sortie: 26 février 2014 / Distributeur: Twentieth Century Fox France / Genre: Comédie

Casting: Saoirse Ronan, Ralph Fiennes, Bill Murray, Jude Law, Léa Seydoux, Owen Wilson, Tilda Swinton, Willem Dafoe, Jeff Goldblum, Mathieu Amalric, Harvey Keitel, Edward Norton

Un commentaire sur “[Avis] The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson

  1. Vu hier et adoré et moi aussi j’avais moyen accroché à Moonrise Kingdom mais faudrait que je le revoie, en tout je reste fan depuis Rushmore de Wes Anderson même si parfois c’est un tout petit peu moins bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *