[Avis] Tarzan, seigneur de la jungle par Edgar Rice Burroughs

★Synopsis:★
XIXe siècle. John et Alice Greystoke sont à bord du Fuwalda, au large de l’Afrique équatoriale. Suite à une mutinerie, ils sont débarqués sur la côte. Là, Alice met au monde un fils, John Clayton III, comte de Greystoke. Un an plus tard, elle meurt.
Deux mois ont passé quand un grand singe vivant dans la forêt voisine pénètre dans la cabane de John et le tue. Kala, une jeune femelle, s’empare alors du bébé humain et s’en occupe comme si c’était le sien. Elle lui donne le nom de Tarzan, « peau blanche ».

★Mon avis:★
Mes souvenirs d’enfant avaient une autre vision de Tarzan, un mixte entre les adaptations Disney et cinématographique (mon coeur aura toujours une pensée pour Christophe Lambert en Greystoke et Johnny Weissmuller). La version 2016 avec Alexander Skarsgård et Margot Robbie m’a séduite tout en me donnant envie de me replonger dans le mythe du seigneur de la jungle. Edgar Rice Burroughs offre un merveilleux roman.

Poussez les portes du livre, vous rentrerez dans un autre monde, le dépaysement est total. Les descriptions donnent l’impression de toucher du doigt les paysages. La jungle prend vie avec ses habitants, sa faune et sa beauté quasiment surnaturelle à certains moments. La découverte de la naissance de Tarzan, de ses parents permet de plonger complètement dans le récit, tout en offrant de découvrir une facette pas forcément connue de la légende autour du héros. La civilisation et la nature se côtoient, se bousculent et emportent dans leur sillage des parallèles, des réflexions et des paradoxes.

Chassez de votre esprit toute les idées que vous aviez, laissez-vous porter. Tarzan prend vie devant vos yeux au fil des chapitres, il se dévoile, nous apprenons à le connaître bien avant sa venue au monde. Nous voyons ses parents arrivés en Afrique, et comment il est devenu orphelin. Son adoption par les singes se montre à la fois délicate et brutale. Son enfance est teintée d’instants fragiles, magnifiques et puissants face à ses animaux gigantesques pour un petit corps humain. L’auteur dépeint petit à petit un Tarzan juste sublime, juste impressionnant. Les détails, les faits, les ramifications emportent dans un dédale parfois surprenant.

L’histoire s’avère riche, intense. L’arrivée de Jane tardive remet en question certains points. Elle pousse à poser le doigt sur la survie, sur la psychologie et les sentiments. Avec l’héroïne, le coeur de Tarzan bat plus vite. Son arrivée offre un nouveau visage pour notre protagoniste principal. Je me suis prise un peu plus d’affection pour lui. La découverte du premier amour ne se fait pas sans heurts. Le héros a un caractère bien affirmé, au tempérament de guerrier, aguerri physiquement et mentalement. Simplement, il est dans un autre registre que ses congénères. La Jungle l’a formé, l’a modelé. Son regard se voile face à ses compatriotes. Le colonialisme en prend pour son grade. Les « sauvages souffrent de clichés avec la cannibalisme notamment. Nul moquerie, juste un énoncé clair, concis.

Au final, Tarzan emporte dans un récit passionnant, plus complexe et humain qu’il ne pourrait le laisser supposer aux premiers abords. Le tout porté par une plume fluide, très agréable qui donne envie de continuer au côté du héros à avancer. Il est difficile de ne pas succomber aux charmes intellectuels et physiques de ce guerrier forgé par la nature. Laissez-vous tenter. Pour ma part, j’attends les prochains tomes avec impatience. La fin m’a brisée le coeur. Si si… Néanmoins, tout coule de source et s’imbrique à la perfection.

★ Merci aux éditions Archi Poche pour la découverte★

Tarzan, tome 1 - Tarzan seigneur de la jungle par Edgar Rice Burroughs

★Ma note:★
★ 8+/10 ★

★Informations:★
Titre VO : Tarzan, book 1 : Tarzan of the apes
Auteur : Edgar Rice Burroughs
Traduction : Marc Baudoux
Genre : Aventure
Edition : Archipoche
Parution : le 6 juillet 2016
Pages : 326 pages
Prix : 7.80 euros

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *