[Avis] Tante Hilda! de Jacques-Rémy Girerd et Benoît Chieux

Hilda est un sacré personnage, une amoureuse de la nature, elle prône la culture saine, le vélo, le respect de l’environnement. C’est une femme haute en couleur.Face à elle, la Dolo ne laisse pas en reste. Tous les personnages sont succulents. L’affrontement entre les deux héroïnes l’une écologiste, l’autre fervente adepte de la surconsommation s’avère tendu. Les questions qui se posent sur les traitements subis aux cultures, aux légumes, aux fruits, aux animaux pour la productivité laisse un nuage sombre sur l’écran. La menace OGM plane dans l’atmosphère avec les conséquences dures. Le ton se montre tout le long du film surprenant. Il captive.

Visuellement, les dessins sont succulents. Une pointe de charme désuet, de graphismes crayonnés irrésistibles. Sans compter la palette de couleur, la serre, les personnages, l’ensemble forme un univers décalé, drôle, tendre et parfois dur. J’ai vu Tante Hilda! avec mon grand de 8 ans. Il m’a fait remarqué que les oppositions étaient poussées quasiment à l’extrême. Dolo est corpulante, brute, Hilda, fine, doucement loufoque. Le récit l’a émeraillé. Mon Moopy était totalement dans l’aventure. Il a surligné l’absurdité de trop vouloir booster l’agriculture des légumes si ça nuit à la santé. Son regard a découvert d’une autre façon que le mien le long métrage.

Affiche Tante Hilda! de Jacques Rémy Girerd

Le drame de la nature se pare d’une visage surprenant à travers un duel de femmes de caractères. J’ai aimé son regard du haut de ses tendres années. J’ai aimé la réflexion qui est né. Les enfants seront portés par le message. L’attaque contre l’industrie agro-alimentaire, l’utilisation des OGM et ses dérives posent un message pro-écolo qui pourrait dérangé. Les dérives de la science sont critiquées, comme celle de la société. Les adultes seront plus enclin à saisir les nombreuses nuances du discours posé sur grand écran. Ils y trouveront peut-être un message « donneur de leçon » ou comme moi plutôt un fond de vérité sur le monde que nous laissons à nos enfants. Ces derniers apprécieront différemment Tante Hilda! Mon Prem est sorti avec un sourire, et des idées plein la tête de la séance. Une fable écologique touchant du doigt le malaise de modernité, les défauts d’une agriculture à outrance, prônant un retour à la nature soulève son lot d’interrogations dans un bain de couleur parfois cynique, parfois tendre, parfois drôle, mais jamais blessante.

Synopsis:

Tante Hilda, amoureuse de la nature, conserve dans son musée végétal des milliers de plantes du monde entier. Beaucoup sont en voie de disparition. Parallèlement, une nouvelle céréale, Attilem, mise au point par des industriels, se cultive avec si peu d’eau, sans engrais, et produit des rendements si prodigieux, qu’elle apparaît comme la solution miracle pour enrayer la faim dans le monde et prendre le relais du pétrole dont les réserves s’épuisent. Mais la catastrophe n’est pas loin…

Note:

8/10

Informations:

Sortie: 12 février 2014 / Distributeur: SND / Genre: Animation, Comédie

Voix vf: Sabine Azéma, Josiane Balasko, Gilles Détroit 

Film vu lors de Mon Premier Festival

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *