[Avis] Sur la piste du marsupilami: Houba houba

Enfant, l’une de mes premières lectures a été des bandes dessinées, plus précisément entre un Strange, Mickey et Marsupilami mon apprentissage de la lecture a été servi entre super-héros, souris de Disney et une adorable peluche criant houba houba. Alain Chabat a titillé ma curiosité et m’a effrayé aussi un peu en prenant le pari d’adapter le bébé de Franquin au cinéma.

Synopsis:
Quand Dan Geraldo, reporter en quête de scoop, arrive en Palombie, il ne se doute pas qu’il va faire la plus incroyable des découvertes… Avec Pablito, guide local plein de ressources, ils vont aller de surprise en surprise au cours d’une aventure trépidante et surtout révéler une nouvelle extraordinaire : Le Marsupilami, animal mythique et facétieux, existe vraiment !!!

Je mets mon impatience sur le dos des Moopys? Où je vous dis que j’étais contente de voir le film en avant-première en famille? Si si j’étais comme mon Deuze de 5 ans aussi pressée de découvrir sur la piste du Marsupilami. Rhooooo et laissez moi vous dire la Marsupilami est un régal pour les yeux. Il s’avère magnifique. Une vraie pépite de réussite. Le ravissant animal de Palombie se montre adorable, craquant, un visage de chat Potté en plus mignon. Le Marsu jaune moucheté de noir a un côté espiègle, jouer, amateur de piranhas et un aspect doux pelucheux qui donne envie de le câliner. Il est à tomber souriant ou furieux. L’héros à poil s’intègre parfaitement aux décors.

Les Animaux aident pour s'échapper de prison

Oui, je vous parle essentiellement du Marsupilami car c’était ma merveille. Le film est étonnant du début à la fin. L’humour est au rendez-vous. J’ai vu un grand Alain Chabat au meilleur de sa forme. Tout heureux, le réalisateur transmet une joie qui crève l’écran. Les étoiles dans ses yeux, son plaisir de gamin est contagieux. J’ai juste eu l’impression de voir un rêve de gamin prendre vie. Le délire fait du bien. Puis ma pépite en barre pendant 3 minute 31 restera Lambert Wilson. Fan de Titanic, préparez-vous!!! L’histoire narre un conte déjanté sur fond d’une découverte: le Marsupilami. Le duo Chabat/ Debbouze est détonnant car ils sont constrastant l’un l’autre avec leur personnalité. Fred Testot m’a pas vraiment séduite. Les fans de catch reconnaitront The Great Khali.

Mon seul petit bémol ira aux niveaux de l’humour, des réparties et de certaines allusions, très en dessous de la ceintures, limite salaces, trop pour des petites oreilles, comme le moment avec le chien et Jamel Debbouze. Bon, remarquez, les moins de 6 ans, ne semblent pas traumatiser. Du moins pas mes 2 modèles. Mes 3 modèles réclamaient les houba houba!!!! Et je dénoncerai pas mon grand qui m’a soufflé que dans l’histoire, Alain Chabat devait être fan de Batman et de Double-Face (Harvey Dent). Sur la piste du marsupilami est un divertissement familial. Il permet de montrer aux adultes nostalgiques de leur lecture une part de leur enfance à leur minis eux. Il existe ou pas à votre avis le Marsupilami? Un mixte d’enfance et d’adulte dans un rendu mignon avec des animaux très présents. Vive les coakiiiii!!!

3 Moop raisons de voir sur la piste du Marsupilami
Le Marsupilami
Alain Chabat
Le mystère des 3

3 Moop raisons de fuit sur la piste du Marsupilami
Le chihuhua: le chien de l’enfer plus effrayant que Baxter (si siiiiiii)
Le Marsupilami mériterait plus de temps à l’antenne
La 3D perd la luminosité adorable du Marsupilami

Public: A partir de 6 ans.

Note: 8/10

2 commentaires sur “[Avis] Sur la piste du marsupilami: Houba houba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *