[Avis] Sous le sceau du scandale d’Elizabeth Boyle

★Synopsis:★
Série : Les débutantes de Kempton TOME 1

Elevée à Kempton, village où, selon le dicton, on finit vieille fille, Tabitha n’espérait pas trouver un jour un époux. Elle, qui est misérablement logée dans le grenier de son oncle et traitée en domestique, tombe des nues lorsque celui-ci – bien plus aimable qu’à son habitude – lui apprend qu’elle héritera d’une immense fortune si elle se marie avant son vingt-cinquième anniversaire… qu’elle fêtera dans un mois. Son oncle a tout prévu, y compris un prétendant : un marquis honorable qui, en échange de sa fortune, lui offrira un titre. Tabitha sait qu’elle devrait se réjouir de ce tour inespéré du destin, mais quelque chose, dans ce mariage arrangé de conte de fées, lui déplaît. A l’heure où la chance lui sourit enfin, n’est-ce pas à elle de faire ses propres choix ?

De sa plume légère et tout en finesse, Elizabeth Boyle dresse le portrait touchant d’une Cendrillon de la Régence.
Sous le sceau du scandale Elizabeth Boyle
★Mon avis:★

Pour mon premier Elizabeth Boyle, j’avoue avoir fondu. Sous le sceau du scandale a réussi à me séduire du début à la fin. En très grosse partie, l’atout charme du premier tome de la saga Les débutantes de Kempton repose sur son couple: Tabitha et le Duc. J’ai plongé dans une romance historique qui m’a rappelé les frissons de plaisir que j’ai ressenti avec Julia Quinn. Ces délicieux sourires, ses émotions à fleur de peau, cet amour pour son univers et ses protagonistes a posé les bases de ce qui pourrait être un vrai petit bijou.

Tabitha n’a pas une existence facile. Courageuse, intelligente, la langue bien pendue, une jeune femme qui ne laisse pas faire, séductrice, captivante. (Et non je ne parlerai pas de sa couleur de cheveux, elle est aussi pétillante que sa propriétaire, un beau fauve). J’ai adoré la manière dont l’auteure dépeint son héroïne. Elle sort des sentiers battus, elle se savoure et se déguste avec un énorme sourire sur les lèvres. Sans compter les dialogues, parfois cinglants, avec de l’humour ou du sarcasme, des petites bombes par instants chargé d’un panel de sentiments intéressants tout le long de l’histoire. Sans parler du héros qui est…
non, je vous laisse le découvrir, il vaut la peine de plonger dans le scandale, de plonger tête baissée dans Kempton. Il vous séduira pas d’emblée, il mérite de s’attarder, de le regarder évoluer, de comprendre ses actes, ses pensées et de voir son coeur prendre une tournure totalement différente au contacte de Taby. Séduisant, espiègle, passionnant, il campe le parfait pendant à l’héroïne. Mi-délinquant mi-gentleman, il réserve des surprises. Le duc de Preston pousse à soupirer, si si vous verrez.

Rhaaa et que vous dire de l’alchimie sexuelle entre les deux héros, des tensions et des instants partagés qui forment une bulle remplie de gestes torrides, de descriptions sensuelles. Si vous prenez un coup de chaud en partant au côté de cette Cendrillon particulière, je comprendrais. La romance historique se pare d’un somptueux écrin avec des personnages attachants, magnifiquement mis en scène.

Au final, Sous le sceau du scandale présente une romance avec des pointes d’humour, des héros surprenants, sensuels, adorablement piquants. A savourer pour voyager dans les countrées de Kempton et découvrir un récit fluide, captivant.

★ Merci aux éditions Harlequin pour ce SP ★

★Ma note:★
★ 8+/10 ★

★Informations:★
Auteure: Elizabeth Boyle
Editions Harlequin
Collection Victoria
Victoria N°8
Date de parution: 1er juillet 2016
Prix: 7,50 euros
Disponible en numérique: Oui

A propos de l’auteur :
Elizabeth Boyle a toujours adoré la romance et elle vit chaque jour sa passion en écrivant des histoires captivantes et enflammées, que les lectrices du monde entier décrivent comme des page-turners. Auteur maintes fois primée depuis son premier roman en 1996, elle vit aujourd’hui à Seattle avec son mari et ses deux jeunes fils, ses « apprentis héros ».

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *