[Avis] Source Code de Duncan Jones: retour vers le futur

Synopsis : Colter Stevens se réveille en sursaut dans un train à destination de Chicago. Amnésique, il n’a aucun souvenir d’être monté dedans. Pire encore, les passagers du train se comportent avec lui avec familiarité alors qu’il ne les a jamais vus. Désorienté, il cherche à comprendre ce qui se passe mais une bombe explose tuant tout le monde à bord.
Colter se réveille alors dans un caisson étrange et découvre qu’il participe à un procédé expérimental permettant de se projeter dans le corps d’une personne et de revivre les 8 dernières minutes de sa vie. Sa mission : revivre sans cesse les quelques minutes précédant l’explosion afin d’identifier et d’arrêter les auteurs de l’attentat. A chaque échec, les chances de pouvoir revenir dans le passé s’amenuisent.
Alors qu’il essaie d’empêcher l’explosion, ses supérieurs lui apprennent qu’un deuxième attentat est en préparation en plein cœur de Chicago et qu’il ne s’agit plus de protéger les quelques passagers du train mais la ville toute entière. La course contre la montre commence…

Source Code est le deuxième film de Duncan Jones (Moon). Un bon en arrière pour Jake Gyllenhaal qui dès les 15 premières minutes installe son personnage, un militaire amnésique en quête de vérité. Le flash-back des 8 minutes m’a fait pensé à Code Quantum avec une variante, Colter réintègre toujours le même homme et la même scène initiale avec la fin catastrophe. L’idée d’un jour sans fin concentré sur 8 minutes d’une journée donne l’impression de revivre sans cesse les mêmes instants, dans la peau du héros, l’enquête et les détails prennent une tournure différente selon nos actes. 8 minutes pour trouver le terroriste, 8 minutes pour apprendre tout des autres passagers du voyage. 8 minutes pour créer une réalité alternative. 8 minutes pour tout bouleverser et pourquoi pas tout changer? 8 minutes qui reviennent et paraîtront redondantes parfois, néanmoins des choses se modifient à chaque retour vers le futur.

Bien que centré sur Jake Gyllenhaal, l’histoire donne une jolie place à la romance dans une version science fiction menée tambour battant et captivante. Derrière les images, les dialogues, les événements, l’amour de la science fiction et des autres genres se ressent. Michelle Monaghan mignonne joue le rôle du détonateur qui poussera Colter à chercher le coupable. L’amour teinte l’aventure agréablement, prévisible pour sa fin, elle apporte une touche de peps, et booste le héros. Après tout, si ça peut forcer à bouger, une charmante rencontre est la bienvenue pour sauver le monde (ou du moins les passagers du transfert des 8 minutes). Jake Gyllenhaal porte le film, il m’a bluffé par son interprétation. J’en étais restée à Prince of Persia loin de m’avoir séduite. Le comédien est brillant, le spectateur se laisse aller à son jeu, il est tout en finesse.

Le scénario surprend, il égraine ses indices au fur et à mesure avec un savant mélange des genres. Duncan Jones offre un résultat probant, un film de science-fiction avec une point de fantastique qui respire le clin d’oeil à un autre temps, un autre âge. Sans compter que Source code soulève plusieurs interrogations: sur la patriotisme, les réalités alternatives, les actions que nous changerions si nous avions la possibilité de voyager dans le passé. J’avoue que le côté patriote américain avec le cobaye, le militaire qui ne vit que pour l’armée m’a un peu laissée sur un goût un peu amer. Niveau personnage féminin, j’ai davantage eu un coup de coeur pour Vera Farmiga.

N’hésitez pas à aller voir Source code, transport spatio-temporel garanti. Jake Gyllenhaal a le don de susciter l’intérêt des spectateurs, j’ai eu du mal à lâcher son personnage, remarquable il maintient en haleine. J’avoue avoir eu envie de connaître son destin après les 8 minutes. D’accord mon côté amatrice de science-fiction aurait préféré un version moins soft de la fin. Elle m’a surprise dans tous les sens du terme malgré les glissements prévisibles. Je ne spoilerai pas, juste déçue sur ce point. Il n’en reste pas moins que Source code est un excellent moment en perspective à ne pas rater! Un savoureux mélange d’action, d’amour et de suspense.

Note: 9/10

Date de sortie cinéma : 20 avril 2011

Réalisé par Duncan Jones
Avec Jake Gyllenhaal, Michelle Monaghan, Vera Farmiga.

Long-métrage français , américain . Genre : Science fiction , Action , Thriller
Durée : 01h33min Année de production : 2011
Distributeur : SND

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *