[Avis] Sortilège où comment vouloir vendre un amour de la Belle et la Bête avec Alex Pettyfer

La Belle et la Bête version moderne, Sortilège a la base est un roman. J’avoue avoir lu les aventures nées sous la plume d’Alex Flynn, mon côté fleur bleue attendait avec impatience l’adaptation en teen-movie. Le casting avait tout pour plaire de surcroit: Vanessa Hudgens (High School Musical), Alex Pettyfer (Numéro Quatre), Neil Patrick Harris (How I Met Your Mother), Marie-Kate Olson (7 à la maison). Des baisers, des acteurs aux physiques ravageurs, une bande son calée pour conter fleurette, un thème classique digne de Disney, tout était réuni pour ravir les âmes romantiques du moins sur le papier. Car en image, aie, ça cale.

Sans comparer, le roman et le film, les premières scènes semblent avoir subi des coupes entraînant une résumé des événements assez atroce. La malédiction perd un peu de son charme. Kyle(Alex Pettyfer) , le jeune homme trop fier de lui, imbu, égoïste frappé par une horrible sorcière, jouée par une Marie-Kate Olsen effrayante dans son défilé de tenue et ses apparitions. La tête tourne, les sens sont en éveil. Ils guettent la fin. La leçon oppresse, la beauté doit venir de l’intérieur, le physique ne fait pas tout. Le bel éphèbe va devoir apprendre à trouver l’amour au delà des apparences. S’installe une succession de plan, des dialogues assez mièvre, très fleur bleue. Les scènes romantiques sont bourrées de clichés qui étouffe le fond. Sortilège s’enfonce et perd de plus en plus de son attrait.

La transformation de Kyle (Alex Pettyfer) est rapide comme un éclair, d’un battement de cils, le jeune homme perd sa précieuse fierté et tombe amoureux de Lindy (Vanessa Hudgens). La cour a un côté mignon,un peu irréel, j’ai eu du mal à accrocher, à m’imaginer les héros dans un tendre sentiment. Je ne parlerai pas de ma déception face à la métamorphose de l’homme en bête. Point de poil, de griffes, des tatouages et des cicatrices prennent places sur le visage et le corps du protagoniste principal. A croire que la laideur devait être atténuée pour permettre de montrer Pettyfer torse nu. Etrange de penser que des pectoraux puissent jouer autant sur les hormones des adolescents. Quoi que sur les adultes aussi, ça a son importance. Seulement ce n’est pas à la base, le point primordial de l’histoire de Sortilège. Malheureusement, ça le devient. Alex Pettyfer n’offre pas tout le potentiel qu’aurait mérité son rôle, à peine si j’ai cru à son désir de changer. Son minois est ravageur, je l’accorde, le reste est fade.

Un autre point, assez surprenant, la magie n’étonne personne. Nul ne tique sur l’existence des sorcières, sur les sortilèges et les malédictions. Une société moderne qui râle pour un rien, ne s’interroge pas sur la présence de créature surnaturelle, sur les crimes, sur les sentiments. Le couple Hudgens/Pettyfer ne captive pas, leurs échanges m’ont légèrement déçue, pas assez touché, ni bouleversée. L’histoire d’amour intemporel du conte de la Belle et le Bête modernisée avec des sms, des habits hautes coutures ne m’a pas parlé. Le romantisme se voulait rafraîchissant, il a été pour moi lourd. J’aurai peut-être du en rester au livre d‘Alex Flynn. Sortilège séduira les jeunes fleur bleue qui n’iront pas plus loin que la surface. Pour ma part, je retiendrais Hudgens et les pectoraux de Pettyfer, par forcément les bonnes raisons pour retenir une trame romantique. Je fais l’impasse sur Neil Patrick Harris se prestation me retire des larmes.

3 Moop raisons de voir Sortilège:

  • Le joli visage de Vanessa Hudgens
  • L’occasion de voir Alex Pettyfer (la scène torse nu à peine filmée pour attirer les regards)
  • Le côté adolescent au coeur tendre pris dans une malédiction que seule l’amour lèvera

3 Moop raisons de fuir Sortilège:

  • Une version Belle et la Bête souffrant de coupes par moments en alternance avec des longueurs
  • Dépoussiéré un mythe le transformant en version émo pré-ado surfant sur les amours à la Twilight
  • Neil Patrick Harris non franchement j’ai de la peine face à son pseudo sketch de rôle

Un avis que j’aime assez pour l’analyse chez le côté obscur de la force.

Note: 5/10
Tous public

1 commentaire sur “[Avis] Sortilège où comment vouloir vendre un amour de la Belle et la Bête avec Alex Pettyfer

  1. Tout d’abord bonjour car je viens de découvrir ton blog par l’intermédiaire du COBC :)

    Je te rejoins pas mal quant à ce film qui manque cruellement de profondeur selon moi. La bande annonce m’avait donné envie de le voir mais je dois avouer que je suis plutôt déçu au final. J’attendais un peu plus que ça de ce film, dommage :(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *