[Avis] Rengaine de Rachid Djaïdani

Les différents échos que j’ai eu de Rengaine m’ont donné envie de voir le film. Le côté Roméo et Juliette contemporain transposé à Paris avait de quoi me séduire.

118x174 Rengaine

Synopsis:

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs 

Paris, aujourd’hui. Dorcy, jeune Noir chrétien, veut épouser Sabrina, une jeune Maghrébine. Cela serait si simple si Sabrina n’avait pas quarante frères et que ce mariage plein d’insouciance ne venait cristalliser un tabou encore bien ancré dans les mentalités de ces deux communautés : pas de mariage entre Noirs et Arabes. Slimane le grand frère, gardien des traditions, va s’opposer par tous les moyens à cette union…

Mon avis:

Tout d’abord, la première impression qui m’a saisi lors du visionnage du film a été le grain de l’image et le tremblement de la caméra. J’ai eu l’impression d’être dans une spirale de sentiments un peu entre deux époques. C’était assez étrange. L’aspect visuel appuie sur les émotions des protagonistes. Il les accentue et les énonce avec une sincérité touchante. Peut-être un peu trop parfois. Les acteurs sont lumineux, ils captent le regard et l’attention avec talents. Les dialogues sonnent comme de vrais mots que nous pourrions entendre susurrer à nos oreilles. J’ai été promené dans l’histoire de Dorcy et de Sabrina. J’ai vibré avec eux. Mon bémol irait sur le montage, les coupes m’ont par moments laissé un pincement assez désagréable, comme un malaise et un manque. L’humour heureusement dédramatise l’ensemble.

Rengaine - photo Sabrina Hamida, Stephane Soo Mongo

Rengaine m’a surprise, m’a émue, m’a mis un uppercut dans le coeur. L’amour au delà des communautés, au delà des frontières, l’amour qui touche tout simplement, deux être qui tombent amoureux, se lient sans se soucier des autres. L’amour devrait toujours être ainsi, se suffire, se séduire, s’aimer et faire front aux mentalités, aux obstacles. Le film démontre que les idées de chacun ne sont pas les mêmes sur le mariage, les relations. Rachid Djaïdani signe un petit ovni plaisant, bouleversant, il dénonce le racisme et le préjugés en prenant le spectateur dans ses bras. Roméo et Juliette deviennent « black et beur » pour s’ancrer dans une modernité.

Ma note: 7/10

Plus d’informations:

Sortie en DVD le 20 mars 2013 /Distribué par Arte.

Casting: 

Découvrez d’autres films sur Cinetrafic dans des catégories aussi riches et variées que film 2013 et bande annonce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *