[Avis] PAX, tome 1 Les ténèbres avancent par LARSSON Asa, KORSELL Ingela, JONSSON Henrik

PAX, tome 1 Les ténèbres avancent par Asa LARSSON et Ingela KORSELL, illustré par Henrik JONSSON m’intriguait par son résumé. Je ne connaissais pas la nouvelle maison d’éditions Slalom avant ce titre. Je me suis laissée tenter via NetGalley par la découverte. J’ai eu la surprise d’ouvrir les portes d’un monde étonnant.

Pax-tome 1- LARSSON Asa, KORSELL Ingela, JONSSON Henrik
★Synopsis:★

La première série jeunesse d’Asa Larsson, la reine du polar suédois, mêle réalité contemporaine et univers fantastique issu des légendes nordiques, avec un suspense haletant, digne des meilleures séries à l’écran !

Résumé : Un loup-garou, l’esprit d’un enfant mort, des spectres… autant de combattants acharnés, tirés des plus sombres légendes nordiques, qui sont prêts à détruire Mariefred et ses habitants.
Il faudra toute l’ingéniosité et le courage d’Alrik et de son frère Viggo, deux enfants placés en famille d’accueil, pour défendre la petite ville. Guidés par Magnar et Estrid et accompagnés par Iris, une jeune fille mystérieuse, Alrik et Viggo vont découvrir le sens du mot « confiance » et trouver petit à petit leur place, en se révélant à eux-mêmes.

Tome 1 : Les ténèbres avancent
Au sein de la petite ville de Mariefred, en Suède, se cache une étrange bibliothèque, que l’on dit habitée par des puissances magiques, et gardée depuis toujours par Magnar et Estrid. Mais lorsque des forces maléfiques s’y attaquent, le dévouement des deux vieux gardiens ne suffit plus… Alrik et Viggo, deux enfants malmenés par la vie, se révèlent être les guerriers attendus pour combattre ces forces obscures et inverser le cours des événements.

★Mon avis:★
Direction un univers avec des enfants pas franchement heureux, chahutés par l’existence, deux petits galopins dont je me suis prise rapidement d’affection. Deux tempéraments différents qui se complètent à merveille, ils ont ouvert tout un champ de possible avec une bibliothèque étrange. (là tu vois déjà le bon point venir? Non?), des ombres maléfiques, des loups-garous (là hop hop tu montes d’un créneau dans l’attrait)… deux guerriers sont attendus pour sauver les puissances magiques. Imaginez, pas deux guerriers vikings tout en muscle, non, non, la réalité a décidé qu’ils seraient plutôt du type petit gabarit, espiègle, intelligent, surprenant et plein de peps. L’aura de mystère qui règne autour de la ville de Mariefred est très bien décrite.

Viggo est mon coup de coeur. Un fantastique. Un adorable et malin petit garçon, il a une manière décalée et bien à lui de faire face aux événements ou à celui qui se prend pour le caïd de l’école Simon. Intrépide, fougueux, il semble sans peur. A tel point que plusieurs fois, j’ai eu des pincements, des frayeurs, et l’horrible pensée qu’il allait lui arriver quelque chose. Alrik tremble pour lui et j’ai fait pareil. Rhhaaaa c’est terrible. D’ailleurs ce dernier contrebalance beaucoup la personnalité de son frère, plus responsable, il endosse le rôle d’aîné protecteur, courageux avec une once de rage enfouie en lui qui lui colle à merveille car elle lui donne une force impossible à contrer. J’ai apprécié la trame de fond, très intéressante sur le thème de la fratrie, les liens qui unit les deux frères s’avèrent solides, touchants, et ils gagnent un semblant de foyer avec Layla et Anders. Eux qui n’en avait pas vraiment, même si c’est bizarre en hérite d’un en passant les portes de la bibliothèque. La famille prend des visages étonnants.

J’ai adoré le mélange récit et bande dessinée. Le trait fait penser aux mangas. Les deux se côtoient, s’associent à la perfection. Ce petit grain apporte une profondeur aux mots par le biais des images, permet de souffler ou de trembler. Les enfants apprécieront cette pause, cette reprise d’énergie, ce décalage. Les grands profiteront des illustrations parfaites sombres, travaillées. L’écriture ne se farde d’aucun artifice, droit au but, sans fioriture, sans emballage, les faits arrivent et se posent tel quel. Peut-être trop abrupte pour certains. Mais dans la lignée des polars scandinaves, un petit délice pour ceux qui savent les aimer. Pax, les ténèbres avancent allie action, violence, magie, fantastique, et un panel d’émotions à rester admiratif.

Vivement octobre 2016 pour avoir le tome 2. Pax n’est pas à glisser entre toutes les petites mains des lecteurs. Mon Prem 11 ans par exemple n’a pas aimé. Ce n’est pas son style. Il frissonne trop en le lisant, pas dans le bon sens, dans le sens peur, effroi, sentiment d’être mal à l’aise, avoir des frissons de glaçons avec les monstres et autres créatures ou des quêtes ne l’intéresse pas. Mon Deuze 9 ans accroche davantage. A vous de cibler votre miniature pour lui faire apprécier à sa valeur le roman avec toutes ses saveurs. J’irai pas l’offrir à un adepte des histoires de contes de fées version édulcorées.

★ Merci aux éditions Slalom et à NetGalley pour ce SP ★

★Ma note:★
★ 9/10 ★
Coup de coeur

★Informations:★
Auteurs: Åsa LARSSON, Ingela KORSELL
illustrations de Henrik JONSSON
Dès 10 ans
Editions Slalom

★ ★ ★ ★ ★ ★

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *