[Avis] Patéma et le monde inversé de Yasuhiro Yoshiura

Patéma et le monde inversé de Yasuhiro Yoshiura est un de mes coups de coeur animation de l’année. Oui de l’année. Une pépite qui m’a littéralement émerveillée. En sortant de la projection, j’avais des frissons, des papillons et des étoiles plein la tête. Entre l’histoire, les personnages, le design et la musique, le film s’avère un vrai petit bijou.

Synopsis:

Après une catastrophe écologique, la terre se trouve séparée en 2 mondes inversés ignorant tout l’un de l’autre. Dans le monde souterrain, Patéma, 14 ans, adolescente espiègle et aventurière rêve d’ailleurs.
Sur la terre ferme, Age, lycéen mélancolique, a du mal à s’adapter à son monde totalitaire.
Le hasard va provoquer la rencontre des 2 adolescents en défiant les lois de la gravité.

Patéma et le monde inversé - Affiche

Mon avis:

La trame n’est pas s’en rappeler Upside Down, avec nettement plus de charme dans sa réalisation. Deux êtres séparés par la gravité vivent une aventure amoureuse teintée d’amitié, de péripéties et de mille raisons de craquer pour leur récit. Les deux mondes sont séparés par d’obscures liens. Les événements scientifiques à l’origine de la cession des deux univers se dévoilent au fur et à mesure. Patéma vit dans un monde protégé de l’extérieur, elle ne connaît pas la face cachée. La jeune fille est terrée sous Aiga, une ville vivant sous la coupe d’un homme « cruel ». Un jour, tout est bouleversé avec sa rencontre avec Age. Les deux jeunes gens croisent leur destinée. Leur regard propose une jolie vision du monde de l’adolescence, du questionnement qui prend naissance face à leur quotidien. Age remet en cause l’autoritarisme de Aiga.

Les deux héros possèdent chacun un atout séduction, ils découvrent le vrai monde suite à leur improbable aventure. Le contraste de leur personnalité, de leur univers est étonnant. Patéma enfermée sous terre vit dans un régime plus libre. Alors que Age sous les étoiles doit subir une politique plus dure, quasi policière, plus froide malgré les espaces de liberté. La liberté n’existe pas.

Les dessins m’ont subjuguée. J’étais aux anges. Les traits de Patéma, d’Age et de tous les personnages sont un pur délice pour les yeux. La poésie, la magie qui se dégage de chaque trait captive le regard.

Ma note:

Coup de coeur

9/10

Informations:

Sortie: 12 mars 2014 / Distributeur: Eurozoom/ Genre: Animation

 

1 commentaire sur “[Avis] Patéma et le monde inversé de Yasuhiro Yoshiura

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *