[Avis] Old Boy de Spike Lee

Pourquoi j’ai voulu voir Old Boy? Pour Josh Brolin. Et un peu pour Spike Lee, juste un peu. J’étais restée sur un bon souvenir de la version de Park Chan-wook, sorti en 2003, basé sur un manga de Nobuaki Minegishi et Garon Tsuchiya sorti en 1997. Lecture, que je conseillerai pas aux âmes sensibles au passage. J’aurai peut-être du rester dessus.

Oldboy - Affiche

Niveau violence, vous êtes servis, petits coeurs fragiles passez votre chemin. L’esthétisme, la cruauté, les manipulations du remake ne valent pas l’original si vous l’avez vu. Je suis ressortie de la projection avec une petite déception. Même si le duo Josh Brolin et Elizabeth Olsen est succulent à découvrir. Le meilleur reste Sharlto Copley (décidément je l’aime de plus en plus dans les rôles de vilains types que nous n’aimerions pas croiser dans une ruelle sombre).

Niveau crédibilité, aie, peut nettement mieux faire. Entre le portable et son usage, je ne sais pas, j’ai eu du mal à y croire. Plusieurs années loin de la civilisation, hop tu sautes dans la modernité sans broncher? Le pire a été les scènes de combat. J’ai eu la désagréable impression d’avoir un jeu vidéo de mon enfance, et encore je suis méchante avec eux, je les adorais moi les Street Fighter, Tekken et autres, devant les yeux. Les méchants qui attendent gentiment pour claquer le gentil, le bloquer dans sa fuite, comment dire, j’ai été partagée entre sourire très fortement ou me demander si un code d’honneur avait été pondu pour les combats un contre un même si 50 gaillards armés jusqu’aux dents désirent te voir trépasser toi le héros de l’histoire. Si, je vous assure, j’ai eu cette interrogation. Josh Brolin qui castagne, allez savoir pourquoi ici, il frise le ridicule. J’ai manqué de pleurer. L’acteur a la tête de l’emploi, brute, mauvais garçon, seulement un je ne sais quoi à miner toutes ses actions. Genre le soufflé qui retombe, tous les ingrédients sont là sur le papier pour séduire, la réalisation pêche. Samuel L. Jackson, je peux mettre un joker? Non? Mais pourquoi?

Niveau intrigue, oui le charme agit. Je me suis méchamment laissée porter par la trame. J’ai toujours autant serré mes accoudoirs sur le fil de la pensée, la dérive du héros, les chocs, les manipulations sombres, dures et limite vomitives. Old Boy n’est pas un film pour enfant de choeur, il est sadique, pervers, cruel, horriblement retournant, seulement la saveur est légèrement attendrie si vous avez lu ou vu le film de Park Chan-wook (et si vous tiltez sur les points que j’ai cité plus haut, petits pompons). L’oeuvre s’avère dérangeante, perturbante assez pour comprendre l’interdiction aux moins de 16 ans, le hic repose sur son entrain. Mon plaisir coupable a été de retrouver Michael Imperioli (Les Soprano).

Synopsis:

Interdit aux moins de 16 ans

Fin des années 80. Un père de famille est enlevé sans raison et séquestré dans une cellule. Il apprend par la télévision de sa cellule qu’il est accusé du meurtre de sa femme. Relâché 15 ans plus tard, il est contacté par celui qui l’avait enlevé…

Note:

6/10

Informations:

Sortie: 1er janvier 2014 / Distributeur: Universal Pictures International France/ Genre: Thriller

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *