[Avis] Mother and Child de Rodrigo Garcia

Ma fibre maternelle en a pris pour son grade avec Mother and Child. Le réalisateur Rodrigo Garcia signe un long métrage émouvant avec un casting impressionnant de charisme. Jouant sur l’adoption et l’abandon, le film entier repose sur les pendants et les aboutissants de cette thématique. A travers 3 destins, le spectateur est mis devant la grossesse et les choix qui en découlent. 3 femmes, 3 personnalités distinctes, 3 vies qui se retrouvent changer par le biais d’un enfant.

Synopsis : Karen est tombée enceinte à l’âge de quatorze ans, à l’époque, elle n’avait d’autre choix que d’abandonner cet enfant. C’était il y a trente-cinq ans… Aujourd’hui, Elizabeth, sa fille, est une
brillante avocate. Elle n’a jamais tenté de retrouver la trace de sa mère biologique jusqu’au jour où elle tombe enceinte. De son côté, Lucy voit enfin son rêve d’adopter un enfant se réaliser. Confrontées simultanément à d’importants choix de vie, ces trois femmes verront leurs destins se croiser de manière inattendue.

Les 3 actrices principales sont magnifiques dans leur rôle. Naomi Watts, Annette Bening, Kerry Washington 3 combats qui sont remarquablement mis en scène. 3 vies que tout sépare avec lequel le destin joue. Le thème de l’abandon est rarement au centre d’un film avec autant de talents. Le grand prix de Deauville 2010 est mérité. Chaque femme a un côté qui la rend attachante. Annette Bening femme devenue mère trop jeune, jamais remise de l’abandon de son enfant. Naomi Watts femme forte qui cache une sensibilité et des blessures sous son apparence sévère, pour se protéger, elle est devenue un semblant de machine accro au travail et au sexe. Un peu un homme en jupe, brillamment interprété, Naomi apporte toute sa justesse, sa beauté au personnage. Sous des airs durs, l’envie nous prend de se substituer à sa mère. Une coquille blessée. Kerry Washington rêve d’adoption, ne pouvant avoir son propre bébé, elle veut en rendre un heureux, sans voir que tout part en noisette dans son existence.

Partant d’un abandon et de l’aventure de l’adoption, Rodrigo Garcia pose le portrait d’hommes et de femmes remarquables. Les deux facettes sont présentées: parents et enfants, adoptant et adopté, femmes qui abandonnent leur progéniture et femmes qui ne peuvent en avoir. J’ai trouvé époustouflante la manière dont les aboutissants de la maternité étaient mis à jour: l’envie, la peur, la joie, le rejet… Devenir mère est loin d’être une sinécure. Sans tomber une seule fois dans le cliché, les personnages nous poussent à les comprendre, à les suivre. Dur de voir l’enfant devenue mère à 14 ans, de sentir se détresse et de s’interroger sur les suites à cet abandon. L’aveu de Karen (Anette Bening) explique et appuie sur son aspect dur et insensible. Pas si cruel que ça au fond, juste blessée et secouée à jamais. Les divers protagonistes sont atypiques, les femmes ont des blessures secrètes. Elles gardent leur jardin secret derrière des masques. Le destin les rappelle à l’ordre d’une manière peu banale en les embriquant. Leur point commun demeure dans leur volonté inébranlable. Au final, l’envie m’a pris de les consoler, de les aimer et de compenser leur perte. Les acteurs masculins ne sont pas en reste, Samuel L. Jackson interprète avec brio le patron d’Elizabeth, sa réaction face à son désir m’a fait sourire, une inversion des rôles rondement menée par le réalisateur.

Mother and Child narre la destinée de vies croisées, de moments perdues et d’émotions qui montent à fleur de peau. Le film soulève le problème des enfants nés sous x, des démarches pour retrouver ses parents, des choix de la société avec l’abandon et des bouleversements que ça entraine. J’ai eu la corde sensible de toucher, peut-être parce que je suis maman, je pense que ce type de métrage, je m’en sors pas insensible. J’ai été touchée par la prestation des acteurs, par les destins croisés et déchirants. Même si plusieurs moments se voient venir, l’émotion grandit doucement, elle se construit peu à peu. Ils réussissent à insouffler une telle magie dans leur histoire que c’est impossible de pas accrocher.

Bonus:

  • 15 minutes de Making of
  • Scènes coupées
  • Bande annonce

Note: 8/10

DVD vu par le biais de l’opération Cinetrafic

Date de sortie cinéma : 17 novembre 2010
Film déjà disponible en DVD et Blu-Ray  depuis le : 13 avril 2011
Réalisé par Rodrigo Garcia
Avec Naomi Watts, Annette Bening, Kerry Washington, Samuel L. Jackson.

Titre original : Mother and Child
Long-métrage américain , espagnol . Genre : Drame
Durée : 02h05min Année de production : 2009
Distributeur : Haut et Court / SND pour la vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *