[Avis] Lou ! Journal infime

Lou! Journal Intime s’avère surprenant. Etonnant. Jouant sur les scènes joyeuses, la créativité de son héroïne principale qui rayonne littéralement, emmenant le spectateur dans une bouffée de soleil et d’air frais.

Synopsis:
Lou est une jeune fille créative et rêveuse d’une douzaine d’années. Elle vit seule avec sa mère, Emma, qui a mis de côté sa vie de femme ces dernières années pour se consacrer à l’épanouissement de sa fille. Leur cocon confortable cache malgré tout quelques failles : Emma stagne et glisse doucement vers la mélancolie alors que Lou est obnubilée par Tristan son petit voisin, délaissant sa bande de copains… Leur bulle éclate alors qu’Emma entame une renaissance amoureuse et qu’un premier baiser fait rentrer Lou dans les années enivrantes de l’adolescence.

Lou! est une des bandes dessinées qui se lit avec plaisir. Si la version papier compte pour le moment 6 tomes a déjà été adapté en dessin animé, le film est une première. L’auteur Julien Neel scénarise son bébé sur grand écran. Les personnages ciblent un public jeune, girly, ça se sent dès les premières images. L’univers posé dégage une atmosphère un poil kitsch par moments, avec des grosses bouffées bucoliques. Les tons pastels accentuent cette impression. Les personnages hauts en couleur m’ont séduite sur le papier, j’étais curieuse de les découvrir au cinéma. J’ai eu une agréable surprise.

Affiche Lou! Journal Infime Film

La jeune actrice Lola Lasseron est lumineuse. Idem pour Ludivine Sagnier en mère célibataire à moitié dépressive, fan de jeux vidéo (hilarante et craquante) Kyan Khojandi en Richard le voisin m’a très agréablement séduite, j’avais peur de la crédibilité du personnage, et au final, il s’en sort très bien. Mention particulière à Nathalie Baye méconnaissable en grand-mère acariâtre. Mes Moopys ont adoré les personnages hauts en couleur. Les seconds rôles ne sont pas en reste. Le casting au total interprète les héros de la bande dessiné avec charme. La matériel original est conservé sans dénaturation. Le premier tome s’installe sous les yeux des fans comme des néophytes. Nul besoin de connaître par coeur la BD pour succomber et se laisser porter par l’aventure. Les thèmes abordés sont toujours présents avec plus ou moins de nuances: la pré-adolescence, l’amitié, les difficultés financières, l’amour, le passage à l’âge adulte, les relations familiales, la famille monoparentale, le chômage. Le tout avec talent, subtilité, aucune moquerie stupide, sans tomber dans la guimauve, c’est tendre, mordant, drôle et captivant. Le monde rose bonbon détend et pousse à sourire de tout même du côté gris du quotidien. Et ça fait du bien.

Lou! Journal Intime est une pépite sucrée. La petite héroïne capture le coeur avec son ingéniosité, sa personnalité et son entourage haut en couleur. Une véritable ôde à l’enfance, aux promesses de la jeunesse, à son imagination et à tous les possibilités qui s’ouvre à nous en grandissant. Le film parlera aussi bien aux petits qu’aux grands. Le spectre est large par son ton, ses gammes de couleur et son humour comme la BD. Un délice à savourer pour sourire et oublier un moment la grisaille si vous la traversez.

Le site officiel : http://www.ilovelou.Fr
Note:

8/10

Informations:
Date de sortie: 8 octobre 2014
Durée: 1h44min
Réalisateur: Julien Neel
Casting: Ludivine Sagnier, Kyan Khojandi, Lola Lasseron
Genre: Comédie
Nationalité: Français
Distributeur: StudioCanal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *