[Avis] Loin des Hommes de David Oelhoffen

Synopsis :
1954. Alors que la rébellion gronde dans la vallée, deux hommes, que tout oppose, sont contraints de fuir à travers les crêtes de l’Atlas algérien. Au coeur d’un hiver glacial, Daru, instituteur reclus, doit escorter Mohamed, un paysan accusé du meurtre de son cousin. Poursuivis par des villageois réclamant la loi du sang et par des colons revanchards, les deux hommes se révoltent. Ensemble, ils vont lutter pour retrouver leur liberté.
Loin des hommes - Affiche
Mon avis:
David Oelhoffen adapte dans son troisième film Loin Des Hommes, la nouvelle L’Hôte d’Albert Camus. (J’ai de mauvais souvenirs de cet auteur, loin d’être dans mes favoris, j’étais néanmoins curieuse du rendu…). Pourquoi, je me suis laissée tenter? Pour les acteurs, pour le récit…

Le casting promettait d’être intéressant: Viggo Mortensen (Le Seigneur Des Anneaux) et Reda Kateb. Deux acteurs dont j’apprécie les performances. De plus c’était l’occasion aussi de voir: Djemel Barek (Qu’Allah Bénisse La France), Vincent Martin, Nicolas Giraud et Angela Molina. Le récit s’installe tout en subtilité. Il offre le face à face de deux hommes aux antipodes l’un de l’autre. Les dialogues laissent places aux regards, aux actions pour énoncer les événements, souvent le bruit de fond (musique ou nature) accompagne les plans. Les mots se font silencieux pour accentuer les émotions. Les deux héros sont différents. Leur rencontre ne manque pas d’attrait. Deux mondes qui se croisent. Deux destins mis en contact.

La relation qui s’installe entre les deux hommes est captivante, surprenante et très proche de celle d’un père et de son enfant. Au fil des images, un lien prend forme. Les découvertes se partagent. L’évolution se place petit à petit dans un contexte de guerre d’Algérie. Le conflit est là, omni-présent en fond, instaurant une tension palpable. Le mélange des univers, des langues, des cultures possède un attrait intéressant. L’institeur et le paysan se voient obliger de se côtoyer. Viggo Mortensen incarne à la perfection Daru. Ce dernier semble chercher à expier des fautes de son passé, il trouve une raison de vivre, de sortir de son carcan en voyageant avec Mohamed. Les rôles s’inversant, le professeur semble devenir l’élève. Mohammed (Reda Kateb) est déconcertant dans son rôle.

Le film a une dynamique prenante. Le périple est semé d’embuches. Elle accentue les liens entre Daru et Mohammed. L’amitié défie le conflit. La nature magniifique offre un cadre splendide aux parcours des héros, elle représente à elle seule un personnage entier, brute, dure, merveilleux… Loin des Hommes est une histoire touchante, reposant sur un duo complice, une aventure humaine, une amitié naissante sous la nature aride du désert donnant une lueur d’espoir sur les hommes et leur capacité à dépasser leur différence.

Ma note:

8,5/10

Vidéo des questions réponses après la projection. Merci  à Aude.
Partie 1:

Partie 2:

Informations:

  • Date de sortie: 14 janvier 2015
  • Durée: 1h41min
  • Réalisateur: David Oelhoffen
  • Casting: Viggo Mortensen, Reda Kateb, Djemel Barek
  • Genre: Drame
  • Nationalité: Français

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *