[Avis Livre] ☙Reapers Motorcycle Club Tome 1: Possesseur☙ de Joanna WYLDE

Mon petit coeur avait craqué pour la série télévisée Sons of Anarchy. (Si vous connaissez la lecture sera facilité). Les bikers ont un côté bad boy que j’aime assez. Le dernier roman les mettant à l’honneur m’avait légèrement voir beaucoup retourné l’estomac Indéniable. Bon, faut dire que l’auteure n’y va pas avec le dos de la cuillère, c’est violent, hard et loin d’être une romance douce et sans heurts. Je craignais un peu de renouveler l’expérience. Joanna Wylde a su marquer des points avec ses Reapers.

☙Synopsis
Ce biker torride est-il ange ou démon ?
Marie, plongée dans les ennuis jusqu’au cou, squatte temporairement le canapé de son frère. Dans ces conditions, Horse est une complication dont elle se passerait bien. Mais le biker couvert de tatouages et dénué de scrupules n’est pas de cet avis. Il veut Marie sur sa moto et dans son lit. Elle se retrouve au pied du mur lorsque le Reapers Motorcycle Club, dont fait partie Horse, découvre que son frère les a escroqués. Un afront qui pourrait coûter la vie au jeune homme. Horse propose alors un marché à Marie : il épargne Jef, à condition qu’elle lui donne ce qu’il désire. Tout ce qu’il désire.

reapers-motorcycle-club-tome-1-joanna-wylde

☙Mon avis:☙

Marie quitte son mari après qu’il l’est frappée, elle part se réfugier chez son frère. Ce dernier est en affaire avec un club de bikers: Les Reapers. La rencontre avec Horse (le surnom se comprend rapidement, et j’avoue avoir éclaté de rire sur le coup de la description, et son vrai prénom vaut son pesant de cacahuètes). L’attirance entre les deux héros est immédiate, intense et diablement présentée.

Le début m’a un peu déroutée. Sans ce petit sentiment de me perdre, avec les flash-backs, j’aurai mis le tome dans un coup de coeur. La romance de Marie et Horse est sauvage, brute, chaude, crue. Le déclic commun est le frère Steven, il a arnaqué les Reapers, pour le faire payer, Marie doit vivre chez Horse. Le sang par le sang…

Voir l’héroïne plongée dans un monde qui n’est pas le sien, découvrir l’envers du décor, les règles à part, cette famille hors norme s’avère captivant. Horse n’est pas en reste, ancien marine, possessif, protecteur, musclé en diable, tatoué… il a trouvé dans le club une famille, un lien qui compense les traumatismes de la guerre. Pas évident pour lui d’apprendre à cohabiter avec son petit volcan et à lui présenter son univers. Marie ne se laisse pas faire, loin de là, la victime n’est pas forcément celle que le lecteur pourrait croire. Les émotions sont au rendez-vous.

De nombreuses scènes de sexe ponctuent le roman. Elle sont détaillées, pimentées et parfois à la limite du soutenable. Elles représentent bien la personnalité du héros brut et tendre à la fois. L’alpha tout puissant qui craque complètement pour sa belle dès le premier regard. Des passages sont durs, chauds, raides à comprendre, non sans retourner, mais pas au niveau de Madeline Sheehan niveau immoralité, infidélités, actes… Gros point en faveur de Horse et des Reapers, une fois casée, pas d’infidélité… (oui, j’ai tendance à bloquer direct sur le « je vais voir ailleurs si l’herbe est verte » bad boy ou non, pour moi une fois craquer, tu restes fixer tu papillonnes pas…)

Le rôle des femmes peut faire crisser des dents, elles sont partagées entre le statut d’amante à propriété. Sons of anarchy m’avait préparé à ce point. De joli cul à la régulière, il y a un fossé. L’héroïne a un pouvoir mais plus dans l’ombre, plus effacé, comme les autres régulières, elles ne sont pas si innocentes et sans rien faire. Simplement, loin des motos. Sur d’autres parties, les motards m’ont fait penser à la mafia. Entre drogues, sexe, drogues, ils ont leur trafic, leurs affaires, leur opération pour rapporter de l’argent tout en respectant des règles propres.

La narration alterne le point de vue de Marie et Horse permettant de comprendre certains points. Marie a la plus grosse partie. Joanna Wylde installe une romance dans un plan peu conventionnel, surprenant, intéressant et addictif. J’ai refermé le tome en ayant très envie de découvrir les prochains volets, d’en connaître davantage sur Em, PicNic… et j’en oublie. Mon petit bémol sera sur la fin un peu expéditive. Néanmoins, les bikers ont su me conquérir. Sans être méga violent, la plume n’édulcore pas totalement le milieu, elle le rend accessible, perturbant, addictif et pose des personnages attachants. Vite les prochains!!!

PS/ Possesseur le titre me fait bizarre à chaque fois que je le lis…

☙Je remercie les éditions Milady via le Ladies Club pour le partenariat.☙

☙Ma note:☙
8,5/10

☙Informations:☙
Photo : © Period Images
Auteure: Joanna Wylde
Traducteur : Marianne RICHARD
Titre Anglais : Reaper’s Property (Reapers MC, #1)
Date de parution : 26 juin 2015
Prix : 7.60 €
Nombre de pages : 432
Editions: Milady
Thèmes: Bikers, Amour, Sexe, Violence, Famille, Gang

3 commentaires sur “[Avis Livre] ☙Reapers Motorcycle Club Tome 1: Possesseur☙ de Joanna WYLDE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *