[Avis Livre] Quantum Trilogy, Tome 1 : Virtuous de M.S. Force

Virtous me tentait. J’avais des doutes avant de me lancer. Puis au détour d’une discussion sur Twitter, j’ai décidé de céder à la tentation. L’idée d’une lecture commune me motivait. Les romans publiés chez les éditions Hugo Roman me déçoivent rarement. (Et les titres dont je fais l’impasse sont rares dans leur catalogue au niveau de la romance surtout).

Je connaissais la plume de MS Force dans un registre plus doux, plus bisounours, plus sucré: Cadeau d’amour. Là, j’ai eu une autre version avec ce premier tome de Quantum Trilogie, Virtuous. L’histoire d’une rencontre improbable comme je les aime d’une institutrice sage et d’un héros star de cinéma plus ténébreux. Le coup de foudre au premier regard ou presque digne d’une conte de fée, d’une romance à l’eau de rose 100% mignonne, d’une comédie romantique. Tout semble parfait. Seulement, tout n’est pas si simple, ni rose. La romance possède son charme, son attraction. L’auteure réussit à placer des pistes, mettre en place une ébauche plaisante et savoureuse de l’alchimie grandissante entre Natalie et Flynn. Etrangement malgré le peu de jours durant lesquels se déroulent la trame, le rapprochement des héros se produit doucement, pierre par pierre.

Virtuous MS Force

Synopsis: (attention spoiler dans le résumé)
L’amour peut-il s’affranchir du sexe ?

Virtuous est le premier volet d’une série addictive et passionnante, un pur moment de bonheur de lecture.

Natalie arrive du Nebraska pour être maîtresse d’école à New York.Un jour où elle promène son chien, elle tombe, son chien lui échappe et pénètre sur le tournage d’un film. L’homme qui l’aide

à se relever, Geoffrey est l’une des grandes stars d’Hollywood. Dès qu’ils se regardent, ils tombent amoureux l’un de l’autre. Mais Natalie a un secret, elle veut bien être son amie mais il n’y aura pas de relation sexuelle entre eux. Elle lui explique qu’elle a été violée quand elle avait 15 ans. Il est tellement fou d’elle qu’il accepte bien qu’étant un dominant sexuel, adepte de jeux BDSM et possédant une boîte très privée où se déroulent des soirées très chaudes.

Natalie, elle, est mystérieuse, douce, un peu naïve et attachante. Elle vit avec Leah, une colocataire rigolote et extravertie. Après une semaine où ils se voient tous les jours et ne font que

parler et échanger des baisers torrides, ils partent ensemble à Los Angeles pour la cérémonie des golden globes où il remporte le prix du meilleur acteur. Après la cérémonie, ils font l’amour et laissent exploser leur désir.

De retour à New York Geoffrey met un garde du corps pour protéger Natalie. Malheureusement, la presse à scandale découvre que la jolie jeune femme qui est apparue au bras de Flynn n’est pas celle qu’elle prétend être, mais qu’elle a été violée par le gouverneur du Nebraska quand elle avait 15 ans et que celui-ci a été condamné à 25 ans de prison.

Mais qui a pu trahir le secret de Nathalie ?…

Ce premier volume est sucré, doux, ponctué de morceaux plus croustillants. Plus bruts, plus bouillants en grosse partie par le secret de l’acteur. La star cache une partie de soi à l’opposé de sa belle. Sa Cendrillon a la grâce d’une innocente, fraiche, douce, tout en fragilité néanmoins pleine de surprises et de répondant. Natalie a de quoi désarçonner le séducteur. L’aspect sombre des deux parties se dévoile par petites touches ci et là. Avec parcimonie. Rien n’est énoncé d’un bloc, tout vient à point à qui sait attendre. Tout bascule peu à peu. Prendre son temps de se connaître, de s’apprécier, sans céder aux tentations du sexe. Est-ce réalisable? Dans quelle mesure?

Les pans des deux personnages sont lâchés juste assez pour maintenir en haleine, faire naître une multitude d’hypothèses sur le pourquoi du comment de leur présent. Le secret de Natalie a vite été trouvé pour ma part. Rapidement, peut-être trop…après ça ne m’a pas empêché de cogiter sur le qui…comment…

Pour une fois, pas de triangles amoureux (je suis loin d’être fan, et j’espère que ça continuera dans cette lancée), pas d’ex qui se colle entre les deux amoureux, non Natalie a assez de son passé pour bouleverser. L’histoire a des côtés simples, pourtant elle m’a convaincue. D’accord, par moments, j’ai levé les yeux au ciel, j’ai souri très fortement, notamment avec la présentation d’une partie de l’existence de Flynn et le côté espion. Chut, je ne vous en raconte pas plus. Du côté de l’héroïne, les traumatismes, les fêlures se dessinent en tordant les tripes. Je n’ose imaginer le fond dans sa globalité ni les actes, ni les gestes…

J’ai aimé cette héroïne brisée, qui dès le premier chapitre laisse entrapercevoir une fragilité déconcertante, tout en se mélangeant à une force incroyable. Cette douceur, cette innocence cassée a quelque chose d’addictif à suivre. L’idée d’une fin à la Cendrillon avec un prince séduit pour effacer les douleurs cachées dans son cœur. Le passif de l’héroïne est lourd, très lourd. Il pèse, serrant l’âme. Flynn m’a séduite par son côté charmeur, qui tombe amoureux, tente de résister à ses démons pour conquérir sa dulcinée. J’ai souri à la différence d’âge 10 ans. D’ailleurs le terme bébé est à la mode? Non?

Le point de chute arrive crescendo. Le dernier chapitre annonce la couleur, les monstres du passé ne sont jamais bien loin. Fini la tranquilité, la douceur, l’enfer arrive avec ses cavaliers de l’apocalypse. M.S Force est parvenu à écrire un premier tome captivant, prenant son temps d’installer ses personnages et la situation. Le Bisounours un peu pimenté (voir beaucoup vu le côté d’un des protagonistes) monte en sensualité au gré des pages.

Petit toussotement, un des bémols repose sur le vouvoiement entre Natalie et Flynn qui perdure une très très grosse partie du récit. Parfois, son emploi déstabilise, laissant un goût de retrait par rapport aux événements, aux échanges charnels de nos héros. D’un autre côté, il apporte un accent sur le BDSM avec le dominant et le soumis. Seulement, le vous casse un peu le rapprochement. Puis, niveau crédibilité dans l’avancée de la relation, je m’interroge vu les deux caractères bien différents, les besoins et le passif des deux amoureux. J’avoue que je suis curieuse de voir l’évolution de leur lien, l’avancée de leur quête de plaisir et leur romance.

Au final, Virtuous malgré des moments à faire sourire digne d’un film d’espionnage, décalé avec les découvertes et les fantasmes des personnages, s’avère être un récit prenant. Les pages se succèdent rapidement. La dernière ligne arrive plus vite que nous le souhaiterions. Des chapitres pleins de promesses qui distillent petit à petit les indices sur le passé des deux héros. Tout s’installe pour donner envie de continuer et de découvrir les autres mystères autour de Natalie et Flynn. Ajoutez à ça que j’ai découvert ce tome lors d’une lecture commune assez amusante, le charme a opéré. Merci à Lucie pour la tentation. Pour les échanges savoureux, les fous rires et les nombreuses hypothèses que nous avons pu partager.

Ma note:

7,5/10

Informations:
Série en 4 tomes
Auteures: M.S Force
342 pages
Editions Hugo Roman
Editeur : Blanche
Date de parution: 14 janvier 2016

6 commentaires sur “[Avis Livre] Quantum Trilogy, Tome 1 : Virtuous de M.S. Force

  1. On aurait presque l’impression que je suis une démone qui t’a forcée la main ! Comme si c’était ma faute si les sorties Hugo sont stimulante ! En tout cas c’était vraiment sympa et j’ai beaucoup nos échanges post lecture ^^

  2. Ah, j’hésitais à me l’acheter.

    Ca fait deux fois que je vais en librairie et deux fois qu’il me fait de l’oeil. A chaque fois j’ai su résister, mais après avoir lu ton avis, je vais de ce pas me le mettre dans ma WL et l’acheter au plus vite >.<

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *