[Avis Livre] Les Idoles du Stade : Tome 6 – Le Tour de chauffe de Jaci Burton

Les Idoles du Stade de Jaci Burton sont dans mes séries favorites. J’attends toujours avec une certaine impatience les nouveaux tomes. Le Tour de chauffe n’a pas échappé à la règle.

Synopsis :

Il est temps de passer à la vitesse supérieure ! Gray Preston vit de sa passion, la course automobile. Pour réaliser son rêve, il a coupé les ponts avec son père, un riche sénateur. Lorsque la popularité du pilote atteint des sommets, son père, en lice pour la vice-présidence, voit en lui un moyen d’augmenter sa propre popularité. Il lui envoie donc son assistante, la jeune et belle Evelyn, qui réussit à convaincre Gray de se prêter au jeu malgré ses réticences. Gray fait découvrir à Evelyn son univers, et les désirs s’enflamment. Mais tous deux sont farouchement indépendants, et bouleverser leur carrière par amour n’était pas prévu !

les-idoles-du-stade-tome-6-le-tour-de-chauffe-jaci-burton

Mon avis :
Le tour de Chauffe narre la romance entre Evelyn et Gray. Ce dernier avait fait son apparition dans le tome 5 consacré à Garrett. J’étais curieuse d’en apprendre davantage sur son personnage. Le rendez-vous a été pris. (Les couvertures au passages demeurent dans le même trame, un sportif dénudé histoire de plonger dans l’ambiance assez chaude des relations entre les protagonistes… la chaleur monte d’un cran au fil des pages, vous êtes prévenus).

D’un côté, Evelyne, l’héroïne marque dès sa première apparition. Elle happe le regard aussi bien du protagoniste principal que celui du lecteur. Passionnée de politique, elle travaille pour le sénateur Preston. Son ambition est de finir à la tête du pays. La Maison Blanche se profile dans ses rêves. Elle a tout tracé, du pneu servant de balançoire à ses enfants, à ses vacances, y compris son futur conjoint. Seulement le destin s’en mêle sous la forme d’un séduisant pilote de courses sexy en diable, qui la fera craquer.

Au départ, une mission réunit Evelyn et Gray. Deux opposés. Deux caractères intenses. Le héros déteste la politique. Il est parvenu à créer sa firme, à gagner ses courses et à se tracer une destinée sans s’appuyer sur sa famille. Son père a besoin de sa renommée pour ses ambitions. Cet homme qui l’a renié, lui a coupé les vives, revient à travers son assistante dans sa vie. Tout n’est pas rose. Ni simple. Evelyn perturbe ses sens, dans son tailleur strict, dans ses petits airs sûrs d’elle, loin des critères de ses conquêtes habituelles, le héros cède à la tentation.

Les étincelles ne tardent pas à se pointer. Le sportif attire notre politicienne. Le temps passé ensemble raffermit leur désir et les pousse à succomber. Les relations sexuelles s’avèrent bouillantes, intenses et très bien décrites. Ce qui ne devait être qu’un plaisir se relève plus complexe que ça dans le font. L’indépendance et le tempérament de Evelyn se heurtent au caractère de Gray. Le héros cache un personnage attachant sous ses airs de coureurs, qui ne semble se soucier que de l’asphalte. Il m’a manqué un soupçon de magie, un je ne sais quoi de piment pour totalement accrocher à la romance. Peut-être la lenteur de certains passages, je n’ai pas accroché autant que je le voulais. (En y réfléchissant, mon esprit pensait à la série Fast Track et plus précisément au tome 1, faute aux courses… j’avais eu un coup de coeur pour le roman de Erin McCarthy, j’ai du parasité mon avis sur l’univers en commun). Néanmoins, le tome 6 reste une lecture distrayante avec deux héros que j’ai apprécié Evelyn et Grey. Je ne classerai pas le tome 6 dans mes préférés, cependant le charme de Jaci Burton agit toujours.

Ma note:
7,5/10

Informations
Titre vo: One Sweet Ride (Play by Play #6)
Auteure: Jaci Burton
Photo : © Claudio MARINESCO
Traducteur : Élodie COELLO
Editions: Milady Romance
Date de parution : 10 juillet 2015
Prix : 7.90 €
Nombre de pages : 408

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *