[Avis] Livide de Julien Maury, Alexandre Bustillo des vampires aimant le ballet?

Livide a attisé ma curiosité sur le papier. L’atmosphère pesante, macabre et pessimiste se pose dès les premières images. Elle attire l’oeil.

Une dernière danse au pays des vampires

Attention: Interdit aux moins de 12 ans 

En Bretagne, la nuit d’Halloween. Lucie Clavel et deux copains décident sur un coup de tête de cambrioler la maison de Deborah Jessel, une professeur de danse classique, aujourd’hui centenaire énigmatique plongée dans le coma. Durant cette nuit tragique et fantastique, Lucie perse le mystère de cette maison et le secret de Deborah Jessel.

La mort rode partout où notre regard se porte. L’aventure des 3 jeunes semble d’emblée porter à l’échec. Ils forment un trio peu convaincant. J’avoue que j’ai souri aux moments épineux, je ne suis pas sûre que ça soit la réaction voulu par les réalisateurs. Les acteurs n’ont pas réussi à donner naissance aux émotions à mes yeux. C’est dommage, la tension retombe par leur jeu. Pour l’histoire, le parallèlle entre les deux jeunes filles avec leur mère touche. Les deux vies sont liées par un fil invisible. Elles sont délicates et attendrissantes à leur manière. Les deux mères implacables qui laissent leur enfant face à leur destin, chacune des fillettes ayant un avenir enfermée dans un carcan. L’une celui de la maison l’autre de son père. La danseuse Marie-Claude Pietragalla incarne une matriarche flippante à souhait. L’idée des vampires m’a séduite. Mais est-ce vraiment des suceurs de sang? Le mystère est survolé, il attise la curiosité, la pique sans y répondre totalement.

Au final, je suis mitigée sur Livide, j’ai beaucoup aimé les deux héroïnes qui ont chacune un potentiel. J’ai accroché à l’ambiance gothique enchanteresse. Ce qui m’a perdue c’est la trame et le traitement. Mon coeur se serre car le film m’a laissée sur ma faim. Je retiendrais les très bons effets spéciaux, les clins d’oeils comme ceux au Loup garou de Londres ou Suspiria. L’amour du genre épouvante se ressent mais ça ne sauve pas tous pour ma part. La conte sanglant prend un étrange tournant sur sa dernière danse.

3Moop raisons de voir Livide:
Un esthétisme à couper le souffle
Les deux héroïnes: Chloé Coulloud et Chloé Marcq
La mère protectrice implacable

Note: 6/10

Disponible en DVD et blu-ray depuis le 3 mai 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *