[Avis] Les Garçons et Guillaume, à table !

Guillaume Gallienne offre un film surprenant avec son Les Garçons et Guillaume, à table! Sans vivre sur une île déserte, je ne connaissais pas Gallienne avant d’assister à la projection. J’étais curieuse du sujet et des échos entendus. Je pensais découvrir une comédie hors du commun. Et je n’ai pas été déçue. J’ai vu un petit ovni drôle, surréaliste par moment et pourtant si proche de la réalité. 

Les Garçons et Guillaume, à table ! - Affiche

Synopsis:

Le premier souvenir que j’ai de ma mère c’est quand j’avais quatre ou cinq ans. Elle nous appelle, mes deux frères et moi, pour le dîner en disant : « Les garçons et Guillaume, à table ! » et la dernière fois que je lui ai parlé au téléphone, elle raccroche en me disant : « Je t’embrasse ma chérie » ; eh bien disons qu’entre ces deux phrases, il y a quelques malentendus.

La quête de son identité sexuelle et de sa personnalité est au coeur du film. L’écriture s’avère fine, intelligente, touchante, profondément bourrée d’humour. J’ai apprécié la note de dérision qui rend attendrissant le chemin du héros. Guillaume Gallienne navigue dans un voyage doux-amer, chavirant le coeur entre deux eaux. La peine, la vague à l’âme, les petites déceptions, les interrogations, se mettent en image avec un immense talent, à travers des non-dits, des mots brutes, des réactions dures, parfois cruelles, parfois tendres. L’amour reliant Guillaume à sa mère se montre immense, castrateur dans un sens. Le passé du réalisateur, comédien tend à nous faire observer ce qui lie un enfant à sa mère, ce qui le change, ce qui modifie son passé et son avenir, ce qui fait de lui ce qu’il est.

Le double rôle de Guillaume Gallienne son propre rôle et celui de sa mère détonne. La surprise se veut une énorme déclaration de sentiments. Une émotion plus forte que tous les discours à mes yeux. Cette « métamorphose » paraît normal, naturelle, extravagante, haute en couleur et magnifique.  Elle appuie malicieusement sur la relation. Les sentiments sont mis à nus, sans masques, sans détours. L’ensemble se veut touchant, irréel, drôle, décalé, étonnant. J’ai ri, j’ai souri à plus d’une scène, j’ai eu un gros coup de coeur. Je me suis laissée porter par le récit, sans chercher le pourquoi du comment. J’ai aimé la délicatesse du thème, la fragilité de Guillaume et sa force. J’ai aimé cet étalage familial des idées que l’on a souvent d’un membre, tout en ayant pas l’essence même de comprendre sa personnalité.

J’ai aimé la dualité possible dans la compréhension. Ces petites phrases entendues ou prononcées, modifient, poussent notre réflexion dans une voix qui n’aurait pas forcé exister sans. Les Garçons et Guillaume, à table! retourne, donne à réfléchir sur nos perceptions, nos mots qui poussent les êtres que nous aimons à réagir, à se forger une « carapace ». Le traitement de Gallienne s’avère original, inventif, surprenant, souvent hilarant.

Note:

8/10

Plus d’informations:
Sortie: 20 novembre 2013 / Distributeur: Gaumont Distribution / Genre: Comédie

Casting: Guillaume Gallienne, Yvon Back, Carole Brenner, Françoise Fabian, Nanou Garcia, Oscar Copp, Pierre Derenne, Renaud Cestre, Yvonne Gradelet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *