[Avis] Les Croods (The Croods) de Chris Sanders et Kirk DeMicco

Qui dit caverne dit homme de cromagnon. Mon cerveau personnellement voit Capitaine Caverne en cape. Sauf que là, il a une famille. Le papa des Croods Grug a un côté proche de ce personnage tendre, hilarant et barré d’une autre époque.

Les Croods - affiche il vons changer d ere

Synopsis:

Lorsque la caverne où ils vivent depuis toujours est détruite et leur univers familier réduit en miettes, les Croods se retrouvent obligés d’entreprendre leur premier grand voyage en famille. Entre conflits générationnels et bouleversements sismiques, ils vont découvrir un nouveau monde fascinant, rempli de créatures fantastiques, et un futur au-delà de tout ce qu’ils avaient imaginé.
Les Croods prennent rapidement conscience que s’ils n’évoluent pas… ils appartiendront à l’Histoire.

Mon avis:

Dreamworks est l’un des studios favoris à la maison. Shrek,MadagascarKung Fu Panda, Dragons sont dans la DVDthèque en bonne place à côté des Disney. Le dernier né Les Croods est un vrai régal, jouissif du début à la fin. Drôle, réussi et brillamment dessiné. Dreamworks atteint un niveau magnifique avec son dernier long métrage, une oeuvre à savourer en solo, en duo, en famille… Eep nous raconte son histoire et sa famille déjantée. Chaque protagoniste a un grain de folie. Ils sont adorables sous leurs allures préhistoriques. Plus jamais, vous ne verrez votre petit-déjeuner comme avant, après la séance. Oui, la caricature est omniprésente, elle est pourtant bourrée d’humour et de tendresse. Les héros sont taillés pour plaire au plus petit comme au plus grand. Ils sont savoureux, rigolos, et l’affection pour chacun d’eux monte au fil des minutes.

Les Croods - photo Eep et Guy

Les Croods sont une famille hors du commun, avec ses défauts comme toutes les tribus. Eep les voit d’un regard un peu dur au début, son opinion évolue avec les événements. La devise « Ne jamais ne pas avoir peur » étouffe la jeune fille. Elle rêve d’aventures, de vivre en dehors de la caverne. Le destin lui file un coup de pouce. Guy croisera sa route, il changera la vision du monde des Croods. Le jeune homme détonne. Il connait le feu et bien des techniques effrayantes pour Grug et les siens. La fin du monde étant proche (pas de Scrat de l’Age de glace en vue, une version totalement différente se met en place tout aussi plaisante), le beau héros cherche à survivre en allant le plus loin possible. Le voilà, contraint d’emmener avec lui la famille la plus loufoque qu’il est pu croisé. L’aventure est délicieuse pour le spectateur. J’ai apprécié tous les moments. Le parallèle entre la modernité et l’ancien entre Guy et Grug se touche du doigt, se savoure. La transmission du savoir, les liens de famille, les conflits générationnels entre Eep et Grug, l’amitié, l’amour (filiale entre autre), la découverte de l’inconnu et des personnages secondaires adorables forment un ensemble divertissant.

Les Croods - photo

J’en suis encore sous le charme. J’ai adoré le tigre, trop mignon. Du frisson aux rires, les Croods offrent un panel d’émotions et de sentiments très agréables. A la sortie, j’ai eu un sourire immense et mes enfants aussi. L’humour désamorce les situations tendues. Les petits ne sont pas abandonnés sur la route, ils rient aux éclats face aux tribulations des Croods et de Guy. Les inventions souvent anachroniques de ce dernier donnent un côté encore plus décalé et fou. Petit exemple: les lunettes de soleil, les chaussures apportent une pointe de bonne humeur à forte dose. Guy et Grug rivalisent en idées pour être le meilleur. Eep est entre les deux, elle compte les points tout en désirant trouver sa place. Les relations familiales se parent d’un visage attachant, parfois à la limite d’une onde de tendresse, comme les répliques Grug-belle mère. Le conflit père-fille est magnifiquement amené. Le voyage passe à une allure incroyable. La 3D est pas la plus somptueuse que j’ai pu voir. Elle enlève toujours le charme des couleurs à mes yeux. Les paysages, les personnages, les animaux, l’histoire tout est installé pour séduire. Les Croods opère sur le coeur à coups de blagues, de situations loquaces, d’images à tomber et de créatures attachantes.

Ma note: 9/10

Sortie 10 avril 2013 / Distributeur: Twentieth Century Fox France/ Genre: Animation , Aventure , Comédie

A partir de 6 ans. 

Casting voix Vo:  Emma StoneNicolas CageRyan ReynoldsCatherine KeenerClark DukeCloris Leachman

Plus d’informations: (source Allociné)

 

Développement du projetL’idée de faire Les Croods est née en 2005. Le projet a donc mis huit années à se développer avant de voir le jour sous sa forme définitive en 2013. L’histoire se centrait à l’origine sur les deux personnages créés par Kirk DeMicco et John Cleese (des Monty Python), Grug et Guy. Le film s’est ensuite transformé en une comédie d’aventure sur la famille.

Un film sur la famille
Les Croods est un film pour la famille, mais aussi un film sur la famille : « Le concept de famille est universel. Le monde a évolué bien sûr, mais ce qui était vrai à propos de la famille il y a des centaines, voire des milliers d’années, l’est toujours aujourd’hui et continuera à l’être dans le futur. Nous traversons les mêmes épreuves, et partageons les mêmes victoires et les mêmes émotions », co… Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *