[Avis] L’élève Ducobu passage de la bande dessinée au cinéma

Ducobu, le plus célèbre des cancres prend vie. J’étais curieuse de voir le fameux pull jaune et noir transposé sur grand écran. Le ton se pose de suite, film famillial. Loin d’avoir le charme de la bande dessiné et de romans belge créée en 1992 par Zidrou et Godi, le film plaira aux plus jeunes dès 6 ans. Les bêtises de Ducobu feront sourire les adultes en leur rappelant leur propre péripétie.

Si vous connaissez Ducobu avant de voir le film, ne vous attendez pas à retrouver tous les personnages, les blagues et les plaisanteries du papier. Passez sur les incohérences comme le maître rêveur, dans un autre monde (un peu comme si on était propulsé dans un Collège fou fou fou en mangeant des champignons) Vincent Claude ne m’a pas convaincu dans son rôle. Les enfants sont attendrissants, pas autant que je l’espérais. L’univers de Ducobu apparaît très coloré, très pop, très appuyé. Très rose pour Gratin et jaune pour le héros. Le jeune élève s’avère impertinent, inventif comme dans la BD. En dehors, les scènes s’écoulent par moments lentement avec une touche qui frise l’ennui. Les blagues et les réparties s’adressent davantage à un jeune public 7/10 ans. Ceux qui ont grandi avec Ducobu seront surpris agréablement ou pas selon leurs goûts.

Elie Semoun en maître utilise son répertoire habituel, un tantinet agaçant. Les autres acteurs suivent le pli. L’élève Ducobu est à réserver pour se détendre, pour retourner sur les bancs de l’école et rigoler sur les méthodes anti-sèches. Pour ma part, rien ne vaut la BD.

3 Moop raisons de voir l’élève Ducobu:

  • Film familial
  • Gags et répliques parfois drôles
  • pour se vider l’esprit

3 Moop raisons de fuir L’élève Ducobu:

  • Elie Semoun en fait trop
  • Ducobu est moins attachants en version cinéma que sur papier
  • Ca vole pas haut.

Note: 5/10

Film disponible en DVD le : 22 octobre 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *