[Avis Lecture] Voulez-vous partager ma maison ? par Janine Boissard

Synopsis:
Pour faire face à ses difficultés financières, Line suit le conseil de sa fille en adoptant une mode importée des Etats-Unis : le co-living. Mais la cohabitation avec des inconnus ne se fait pas sans heurts. Les manies et les susceptibilités des uns et des autres créent des frictions. Pourtant, ce sont surtout les secrets qui pèsent le plus lourd. Peut-on vraiment partager une maison sans, tôt ou tard, dévoiler son passé, raconter son histoire, se rencontrer ? Dans l’esprit de tout être humain, le mot « maison » n’évoque-t-il pas bien plus que les simples murs qui la composent : l’idée d’un foyer ?

Un thème sur mesure pour Janine Boissard, observatrice aussi perspicace que tendre et bienveillante des relations humaines.

Voulez-vous partager ma maison ?

Mon avis:

Voulez-vous partager ma maison ? permet de rencontrer une héroïne d’une cinquantaine d’année, veuve, mère de deux enfants, Colomba et Thomas. Son petit nom est Line. Dès les premiers chapitres, le charme agit. Direction pas loin d’Angers, dans une maison à l’appellation rêveuse Escale. Un mot qui renferme assez bien le fond du roman. Une escale pour se poser, pour se découvrir ou redécouvrir, une escale pour des personnages aux attraits bien différents.

Line par le hasard du destin après une succession brutale pour les finances, se voit embarquer dans une drôle d’aventure par sa fille Colomba. La voilà qui se retrouve à partager sa maison en colocation avec 3 personnes. Le co-living fait son apparition à l’Escale. Trois étonnants héros débarquent avec leur célibat dans la vie de Line: Priscille, une illustratrice de livres pour la jeunesse, Yuan, réflexologue de métier et Claudette, une ethnologue. Trois manières de voir le monde. Trois univers qui chamboulent complètement notre héroïne principale. Au départ, tout semble aller pour le mieux, puis de fil en aiguille, des secrets apparaissent, les personnalités se révèlent au grand jour. Sous le calme sympathique de Priscille se cache un aspect plus tyrannique, pour masquer son passé. Les questions se posent. L’attention est captivée. J’ai été fascinée par cette porte dérobée dans le bureau du mari de Line, comme une porte sur un autre chemin. Comme un voile à lever. Le regard sur les générations se posent, doux, parfois tendre, parfois amer, toujours délicat et proche de ses héros.

Janine Boissard joue avec les nerfs des lecteurs, mêlant comédie et polar. Les sourires fusent. Les interrogations aussi. L’esprit est alerte. Il cherche les solutions. Les bribes d’énigmes, des passé se croisent, offrant une part de vérité fascinante. Priscille sous son apparence délurée est bien plus complexe, possessive, inquiétante que son côté fou le laisserait penser. Line découvre le fin mot, entraînant dans son enquête. L’auteure met le doigt sur cette société qui par nécessité trouve des options pour maintenir son quotidien à flot. Parfois étrange. Parfois cocasse. Parfois intrigant. Parfois charmant. La colocation apparaît ici comme une aventure pleine de promesses. Nul ennui. Juste une belle leçon de vie prenante, sympathique à souhait, délicieuse à suivre. Si vous cherchez une bouffée d’oxygène, un bon moyen de vous détendre, vous avez le titre parfait.

★ Merci aux éditions Fayard et NetGalley pour ce SP ★

Ma note:

★ 8/10★

Informations:
Voulez-vous partager ma maison ?
Auteure: Janine Boissard
Editions Fayard,
Date de parution: 2 mars 2016
304 pages
Prix: 20 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *