[Avis Lecture] Si on nous l’avait dit par Laura TROMPETTE

Synopsis:

Dans sa Corrèze natale, Alice Perret rêve de jours moins monotones, tout en répétant avec bienveillance sa routine à la ferme de ses parents. Elle mène en réalité une double existence : si Alice n’est personne dans sa campagne, elle est quelqu’un en ligne. L’arrivée impromptue de Nolan Sharp, businessman anglais en vadrouille dans l’hexagone, va renverser l’ordre établi. En l’espace de vingt-quatre heures, un événement tragique va rapprocher ces deux êtres qui n’étaient en rien prédisposés à se connaître, encore moins à s’attacher…

Si on nous l'avait dit par Laura TROMPETTE
Mon avis:
L’aventure avec Laura Trompette je l’avais tenté avec Ladies’ Tate. Je n’avais pas accroché. Si on me l’avait dit me séduisait par sa couverture. (Oui, moi voyez vous j’adore les cheveux roux, la douceur, les traits, le titre, l’ensemble formait me pousser à soulever la couverture pour partir à l’aventure). Quelle a été ma surprise. Dès les premières pages, j’ai été prise d’une part de tendresse pour cette héroïne qui se posait sous mes yeux.

Cette Alice travaillant dans la ferme familiale sans grande conviction. Du haut de ses 22 ans, la jeune adulte m’a séduite. Elle a su au fil des pages m’étonner. Faire sa rencontre c’est comme voir un éléphant dans un magasin de porcelaine, décalé, surprenant, intriguant. La jeune femme rêve d’un autre avenir, de partir loin. Même si j’avoue que par moments, le comportement, les descriptions m’ont plus fait penser à une adolescente qu’à une femme de 22 ans. J’avais peur de ne tomber dans une histoire qui ferait plouf. Laura Trompette a su jouer dessus, m’emmener dans un chemin différent. J’avoue j’ai même souri devant la chaîne Youtube de l’héroïne, très dans l’ère du temps, moderne et centré dans son époque. Idéal pour attirer tout un peu de lectrices. Ne me demandez pas de vous citer des comptes de Youtubeurs, je n’en regarde pas. Mais je vois l’attrait que ce support a autour de moi.

Face à Alice, nous avons Nolan, 30 ans, divorcé, décidé de rattraper sa vie, parti en excursion, suite à un enchainement d’événement, le voilà perdu en pleine campagne. Comment vous dire que ce personnage est l’un des gros atouts charmes du roman ? Il est mignon, drôle, attachant, séduisant…anglais (la petite touche gentlemen juste ce qu’il faut).

La rencontre décalée entre les deux héros m’a plu. L’attirance et l’alchimie crépitent dès les premiers échanges à un degré différent chez chacun des héros. Je voyais déjà deux mondes se bousculaient, deux univers s’embrasaient dans une romance mignonne. Le citadin londonien face à la jeune fermière. Si le drame n’avait pas mis son grain de sel, il aurait peut-être pu en être ainsi. La route prend une autre tournure. Le chemin devient moins net. Je me suis retrouvée à m’interroger sur la fin, à me demander si les héros connaitraient leur envol ? leur moment heureux. Laura Trompette parvient à tenir les lecteurs dans un chemin étonnant, elle les prend au dépourvu, les promène, les séduit, les touche. La plume s’avère délicate. Quelques longueurs ont empêché le coup de cœur.

Le roman m’a très agréablement surprise. Dans le bon sens, Alice et Nolan sont un petit vent de fraîcheur. Le joli message de vivre, d’oser aller prendre la route, de choisir son destin au-delà de la famille, de prendre son envol a un je ne sais quoi de très bien mis en scène. Laura Trompette marque des points. Elle signe un roman très agréable à lire, divertissant, mignon, une récit tout en nuance, rempli de références qui trouveront leur public : Muse ou EnjoyPhenix par exemple. Une belle surprise au final.

Merci aux éditions J.C. Lattès et à NetGalley pour la découverte.

Ma note:
8/10

Informations:
Auteure: Laura Trompette
Editions J.C. Lattès
Thèmes: Romance Contemporaine, New adult

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *