[Avis Lecture] Red Queen par Victoria Aveyard

Synopsis:
Mare Barrow, dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle s’avère détenir des pouvoirs magiques dont elle ignorait l’existence, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais de la famille royale, promise à un prince, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un pouvoir qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis.

red-queen-tome-1-victoria-aveyard

Mon avis:
Red Queen me tentait depuis longtemps. Je pensais l’avoir lu. Mon erreur a été réparée. J’ai eu le plaisir de découvrir Mare Barrow avec le tome 1. L’héroïne m’a offert une plongée dans son univers régit par la couleur du sang. Les classes sociales se décident en fonction du ce qui coule dans nos veines. Imaginez un monde où peu importe votre personnalité, vos potentiels, votre destinée est toute tracée en fonction de votre sang. L’échelle compte plusieurs paliers, les Rouges sont au plus bas des barreaux, les Argents sont les Rois du Monde.

Mare fait partie des Rouges. Obligée de commettre des menus larcins pour survivre, la jeune fille, vit dans un pays ravagé par la guerre. Nul n’est épargné. Chacun à un niveau différent, les conflits touchent tous les êtres vivants. A dix-huit ans, les jeunes doivent partir au front. L’armée est la seule option de l’héroïne. Rien ne la prédispose à être au-dessus de sa condition. Sauf que le destin réserve son lot de surprises. Le roman m’a surprise. Dans le très bon sens, je me suis retrouvée prise dans ma lecture sans m’en rendre compte. Les pages ont défilé en me tenant toujours sur le fil du rasoir.

Victoria Aveyard réservait quoi à Mare? Pourquoi s’attardait sur cette jeune fille sans attraits (du moins au départ), si elle ne comptait pas un bouleversement en devenir? Un soir, tout bascule. Une simple rencontre modifie tout. Red Queen pose un monde fascinant, avec une intrigue captivante, posant une trame qui maintient l’attention tout le long. Les chapitres se succèdent. Les manipulations se dévoilent. Les dangers et les conflits politiques se dessinent peu à peu. Les indices sont semés parfois pour lever le mystère, à d’autres pour titiller encore plus les questions. Mare découvre qu’elle a des pouvoirs inattendus. Normalement seul les Argents possèdent des capacités hors normes. Pourquoi elle? A qui peut-elle confier son secret? Sur qui peut-elle s’appuyer?

Victoria Aveyrard donne naissance à un récit vivant, incroyablement intéressant. Déroutant. Détonnant. Percutant. Intense. Mystérieux. L’avancée se déroule par des cheminements intelligents. J’ai adoré ce mélange des genres, teinté de fantasy, d’action, de politique. Le tout est magnifiquement porté par des protagonistes forts, à la psychologie qui marque. Sans le triangle amoureux, j’aurai eu un coup de coeur. Le trio Mare / Maven / Cal a su éveiller ma curiosité, tout en brisant une partie de mon coeur. Etrangement, ils ont aussi participé en grande partie à l’attrait grandissant pour l’histoire. Tous les trois sont intéressants à suivre. Mais, je reste vraiment écartelée quand un roman me propose une romance partagée entre plusieurs héros. Malgré le charme de Cal, pris entre deux feux, son rôle de prince héritier et ses désirs. Il est superbement dépeint. Vraiment. Il a un potentiel fou. Maven, est plus lisse, plus en retrait. Moins accrocheur à mes yeux, mais j’avoue que je suis curieuse de voir l’évolution.

Mare a ce je ne sais quoi d’attirant, cet aura lumineux, cette puissance cachée qui pousse à chercher à en savoir davantage. L’affection gagne peu à peu le lecteur pour cette petite Rouge. Imparfaite, éblouissante, forte, têtue, elle est magnifique. C’est la lumière dans les ténèbres. La plume de Aveyard parvient à tous les installer dans un imaginaire rempli de rebondissements. Le style est fluide, dynamique. Attention, munissez-vous du tome 2 pour ne pas crier de frustration. La fin m’a partagée. J’ai eu comme un sentiment de colère, de curiosité inachevée.

Au final, Red Queen s’avère une lecture surprenante. Elle aurait presque fait de l’ombre à Red Rising. Elle a su m’émerveiller comme Hunger Games. Le panel de ses personnages offrent un tableau tout en nuance, en mystères, en manipulations, qui retournent, poussent à la réflexion. J’ai eu un arc-en-ciel d’émotions au fil des chapitres, des sourires, des larmes, de la frustration, de l’étonnement, des retournements, le tout avec une pointe de romance, tout pour me plaire.

★ Merci aux éditions Le Livre de Poche pour ce SP ★

Ma note:
★ 8/10 ★

Informations:
Auteure: Victoria Aveyard
Traductrice: Alice Delarbre
448 pages
Editions Livre de Poche Jeunesse
Collection : Livre de Poche Jeunesse
Date de parution: 10 février 2016

Biographie de l’auteur
Victoria Aveyard est née et a grandi dans une petite ville du Massachusetts. Passionnée de films et de séries télévisées, elle vit actuellement à Los Angeles où elle exerce le métier de scénariste.

★★★★★★★★★★★★★★★★★★

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *