[Avis Lecture] Les Idoles du Stade Tome 5 : La surface de contact de Jaci Burton

Synopsis:
Vu la plastique de son patient, elle ne refusera pas de jouer au docteur…
Passionnée par la mécanique des corps –en particulier ceux des sportifs–, Alicia est une jeune kinésithérapeute qui n’en est pas à son coup d’essai. Sa rencontre avec le joueur de base-ball Garrett Scott marque un tournant dans sa vie professionnelle. En effet, le lanceur ne se remet pas d’une blessure à l’épaule, qui pourrait se révéler fatale à sa carrière. Alicia va prendre les choses en main, au sens propre. De son côté, Garrett découvrira qu’il n’y a pas meilleure rééducation que le sport en chambre.
Les idoles du stade - Tome 5 - La surface de contact de Jaci Burton
Mon avis:

La Famille Riley de Jaci Burton est un de mes petits plaisirs. J’aime les membres passionnés de cette fratrie et les cousins… J’aime les surprises qu’elle réserve en son sein. C’est toujours un délice de plonger dans le récit. Le cinquième tome de la saga Les Idoles du Stade met en scène: Alicia, la soeur de Cole et la cousine de Mike, Gavin et Jenna. Elle est kinésithérapeute. Le sport, elle vit dedans depuis son plus jeune âge. La jeune femme le pratique même. Là voilà suite à une bévue verbale, (la demoiselle dit souvent ce qu’elle pense sans filtrer le bon ou le mauvais ni les conséquences), en charge de Garrett. Ce dernier suite à une blessure à l’épaule ne peut plus pratiquer à son poste de lanceur, il est légèrement grognon avec les soins. La relation qui s’instaure entre les deux héros ne manque pas de piquant.

Alicia fantasme sur Garrett depuis un petit moment. Le coéquipier de son cousin ne l’a laisse pas de marbre et le contact rapproché avec les séances de kiné n’arrange pas son affaire. En digne réprésentante de la famille Riley, Alicia n’a pas un tempérament tout mignon tout gentil, elle est têtue, séduisante (même si elle ne semble pas le savoir). Les méthodes de soin qu’elle impose à Garrett ne sont pas des plus faciles. Mais l’héroïne a de quoi convaincre le sportif de se plier à ses activités. La tête de mule sexy en diable de base-balleur trouve plus dur que lui. Il finit par fondre petit à petit.

La température monte au fur et à mesure. Alicia et Garrett forment une couple intéressant, bouillant et pas dénué de charme. Le couple n’arrive pourtant pas à totalement me séduire. Peut-être la fin un peu trop poussée, pourquoi aborder les fessées? Les ébats ne peuvent plus s’en passer depuis 50 nuances de Grey? Je regrette ce point du récit. Les deux héros sont faits l’un pour l’autre. Ils se cherchent, se complètent. Ca se devine très rapidement. Le manque de communication et le passé de Garrett freinent les évolutions.

Retrouver tous les membres de la famille Riley même un tout petit peu a été très agréable. Un petit bonheur en barre, voir les changements, les bébés… mon petit coeur a fondu. La surface de contact de Jaci Burton est le genre de lecture idéale pour souffler, sans se prendre la tête. J’ai dévoré le roman en très peu de temps. Vivement la suite de la série.

Merci à Aurélia des éditions Milady Romance pour la découverte via le Ladies Club.

Ma note:
7,5/10

Informations:

  • Auteure: Jaci Burton
  • Photo : © Claudio Marinesco
  • Traducteur : Élodie COELLO
  • Date de parution : 20/03/2015
  • Prix : 7.90 €
  • Nombre de pages : 456
  • Type : Poche
  • Edition : Milady 
  • Collection: Sensations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *