[Avis Lecture] Les Exilés d’Austin, Tome 2 : Ange Gardien de Jennifer Ashley

Synopsis:
Fuyant le Colorado où un prétendant violent a tenté de la faire sienne contre son gré, Andrea Gray rejoint Austin, dans l’espoir d’intégrer la communauté garou. Mais le clan dirigé par Liam Morrissey ne veut pas d’une lycane illégitime, demi-fae de surcroît. Aussi, son appel à l’aide est d’emblée rejeté. Choqué par l’intransigeance de son frère aîné, Sean Morrissey revendique la jeune femme. Ce qui signifie donc qu’il la désigne comme compagne potentielle et lui offre son entrée parmi eux… Le Gardien solitaire en mal d’amour, qui a pour mission d’envoyer les âmes mortes dans l’au-delà, saura-t-il protéger Andrea des périls alentour ?

les-exiles-d-austin-tome-2-ange-gardien-jennifer-ashley
Mon avis:
Les garous de Jennifer Ashley me séduisent de plus en plus. Porteurs de colliers sensés réguler les accès de violence, ils vivent cloîtrer dans des quartiers et en pan de la société, beaucoup de lieux et de métiers leurs sont interdits. Les humains pensent avoir le pouvoir sur eux… Le premier tome portait sur Liam, ici, nous découvrons plus en détail le frère de ce dernier: Sean, le gardien du repos des âmes garous. Il m’avait tapé dans l’oeil et L’ange gardien confirme mon avis. Chargé d’offrir le repos aux garous mourants ou blessés gravement, il semble être promis à la solitude éternelle. Avoir été forcé à utiliser ses dons sur son propre frère le père de son neveu le mine. Par les aléas de la vie, le héros se retrouve à revendiquer comme compagne une femme demi-faë et demi-garou. Andréa tente de résister à l’écart du groupe aux désirs de Jared un garou de son ancien quartier qui la veut coûte que coûte. Elle refuse mais n’a pas cinquante solution vu son statut de bâtarde à moitié fée.

J’ai été un tantinet dérouter de ne pas avoir les détails de l’arrivée d’Andréa dans l’existence de Sean, ni la revendication. Ca a brisé un petit charme. Je m’attendais à des étincelles dès le début. Elles ont bien été présentes mais plus loin dans le roman. La trame se pose en douceur pour la romance car l’action passe avant. Les actes contre les garous se multipliant et poussant les créatures à se protéger leur clan et leur compagne.

Au fil de l’enquête, nous découvrons que les humains ne sont pas les seuls à jouer sur la corde de la domination. La mise à l’écart, le jugement existe au sein d’une même communauté. Jennifer Ashley dépeint très bien les regards, les ressentiments et les blessures des personnages.

J’ai été totalement séduite par les deux héros: Andréa et Sean. L’héroïne n’a pas froid aux yeux. Elle n’hésite pas à dire ce qu’elle pense et ose regarder les alphas sans sourciller. Tous les garous la voient comme une garou inférieure, de basse extraction par sa mixité. Elle devrait s’estimer heureuse que le Gardien la prenne comme compagne. Seulement, elle cache un secret. Et quel mystère! Les dominants ne l’effraient pas. La hiérarchie lui passe au-dessus. Elle tient même tête à Sean. (Qui adore ça même si ça le rend chèvre et l’inquiète un peu… Le porteur de l’épée craque littéralement pour elle, il a un mal fou à ne pas céder à la tentation de l’avoir dans tous les sens du terme).

Ah Sean, que dire? Il est craquant à souhait. Solitaire. Il est adorable, fort, courageux, séduisant à en faire flamber les allumettes toutes seules. Leur amour est mignon, chaud. Les garous et les fées sont intimement liés. Le lien qui se créé entre Andréa, Sean et l’épée est magique, très bien décrit et étonnant. Les scènes entre Andréa et Sean sont superbe, passionnées, parfois peut-être en retrait, mais les deux âmes trouvent enfin un être à aimer et qui partage ce sentiment. Ils ne sont plus en retrait de leur meute, ils unissent leur force pour transcender leur état. Ensemble, ils parviennent à ouvrir une nouvelle voie.

La suite des aventures de Glory la tante d’Andréa et Dylan le père de Sean ponctuent le récit de moments pimentés et à la verbe acérée. C’est délirant de les voir tous les deux évolués et chercher à poser un nom sur le lien entre eux. Lui étant tiraillé d’avoir perdu sa compagne, elle par sa position de soumise (ce qui est difficile à croire quand on voit le personnage qui ne se démonte pas facilement). Le duo forme un couple haut en couleur. Attention aux répercussions et aux flammes. Retrouver Liam et Kim étaient un petit plaisir. Comme le neveu Connor, j’espère qu’il aura droit à son tome plus tard… Il est encore jeune en âge garou pour trouver sa moitié si j’ai bien compris… Un truc m’a fait sourire: toutes les compagnes finissent par avoir des héritiers…

Le héros du tome 3 fait son apparition Eric Warden, d’ailleurs, la fin est prometteuse sur ses aventures… Chef d’un autre quartier, il vient pour apprendre à contrôler les colliers auprès des Morrissey.

Au final, je ressors de ma lecture des Exilés d’Austin l’Ange gardien avec un sourire. Une belle romance paronormale avec du rebondissements, des surprises, des personnages attachants et des futures questions soulevées.

Ma note:

9/10

Informations:

  • Auteure: Jennifer Ashley
  • Série : Les exilés d’Austin
  • Tome: 2
  • Traduction : Zeynep Diker
  • Editions: J’ai Lu pour Elle
  • Collection : Crépuscule
  • Genre : Paranormal
  • Thématiques : Fantastique, Romance paranormale
  • Date de parution : 09/07/2014
  • Nombre de pages : 416
  • Prix: 7,99 euros en version papier / 5,99euros en numérique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *