[Avis Lecture] Les duchesses, Tome 7 : Trois semaines avec Lady X par Eloisa James

Les Duchesses sont de retour. Les années ont passé. Les héros des premiers tomes ont vieilli. Trois semaines avec Lady X se penche sur la destinée amoureuse du rejeton illégitime du Duc de Villiers: Thorn alias Tobias Dautry.

Synopsis:

Bâtard du duc de Villiers, Tobias Dautry a grandi dans la rue. Devenu manufacturier, il souhaite épouser Laetitia Rainsford. Elle est peut-être bête, mais elle est si belle et si docile. En échange de son entregent, il lui apportera sa fortune. Après tout, le mariage est une transaction comme une autre. Toutefois, pour redorer son blason inexistant, il doit d’abord remettre en état son manoir. C’est ainsi qu’il fait appel aux talents de lady Xenobia India, qui s’est fait eune spécialité d’aménager l’intérieur des grands de ce monde. Il s’agit d’une jeune personne très déterminée, qui a l’habitude de tout régenter à sa façon. Et forcément, leur collaboration va faire des étincelles…

Les duchesses, Tome 7 - Trois semaines avec Lady X par Eloisa James

Mon avis:

Eloïsa James a repris sa série Les Duchesses en la situant une quinzaine d’années plus tard pour porter son regard sur la nouvelle génération. Tout en gardant dans un coin, pas loin, les héros des anciens romans, l’histoire s’ouvre vers une aventure savoureuse. Une fois de plus, la plume de James a su faire mouche chez moi. Elle a marqué des points. De nombreux au fil des pages, je me suis prise d’affection, un peu plus, et je ne pensais pas que c’était possible pour ce jeune garçon découverte dans le tome 6 Le Duc de Villiers: Thorn alias Tobias Dautry. J’aime assez le prénom Thorn, épine, il représente bien son propriétaire, décalé, pris entre deux mondes, pas totalement brigand mais pas un gentlemen pur souche. Un juste milieu délicieusement ravageur. Il est né dans le ruisseau, il possède cet part de mystères, d’obscurité qui a tendance à ravir les coeurs des demoiselles.

Enfant, Thorn a vécu dans les bas-fonds subvenants avec des menus larcins auprès d’une famille d’adoptions près de la Tamise. Les périodes sombres le hantent. Il n’arrive pas se détacher totalement de ses souvenirs. La vie dangeureuse l’a endurci. Une carapace a pris place autour de ses sentiments pour éviter de pleurer les pertes. Le héros navigue entre deux, à la fois doux et brutal. L’un des meilleurs personnages de James à mes yeux, viril, intelligent, sûr de lui, déterminé, rugueux, dur. Le mâle alpha dans toute sa splendeur. Le voilà en quête d’une épouse. Mais pas n’importe laquelle. Il souhaite une femme douce, charmante, docile, calme, vertueuse, un coeur en or pour ses enfants. Pour lui, cette perle repose en une jeune personne: Laetitia Rainsford, fille de marquis. Seulement pour la séduire et obtenir sa main, Tobias doit devenir un vrai gentilhomme, courtois, serein. Autant vous dire que les leçons ne seront pas sans mordants. Pour y parvenir, il fait appel à Lady Xenobia.

Quelle rencontre. Quelle étincelle. Cette tornade magnifique apporte dès le premier regard toute la chaleur qu’il manquait dans son âme. Le hic, tout n’est pas si simple. La jeune femme Lady Xenobia India Saint Clair est pleine de charme, de peps, indépendante, elle gagne son propre argent, au nez et à la vue de tous ses pairs. Organisatrice, elle reprend en main les foyers mal en point contre une somme, le tout chaperonné par sa tante. L’héroïne est un pur délice. J’ai adoré son personnage, cette sensualité ignorée, cette attitude frondeuse, cette langue bien pendue. Rhaaa, j’ai pris un plaisir infini à découvrir les joutes verbales, les attaques, les tacles des deux parties. Lady X et Thorn se cherchent, ne cessent de s’asticoter, de se titiller, de se quereller. La tension sexuelle, l’attirance charnelle mais aussi intellectuelle grandit au fil des chapitres. Le tout dans un mélange parfois hilarants de répliques, de moments et de coups plus ou moins bas. Les deux vont devoir s’associer pour le bien de Thorn. Son domaine souffre d’une mauvaise réputation presque autant que le sienne. Pour blanchir les rumeurs, le talent de Xenobia sera mis à contribution. L’ouvrage de ses oeuvres devra séduire en un battement les yeux de la sublime Laetitia (un personnage limite un peu trop innocent, mais qui réserve son lot de surprises). Le charme doit opérer par le biais de la mère intransigeante de cette dernière.

Thorn décide d’offrir à Lady X le rôle d »épouse temporaire » pendant toute la rénovation de son manoir. Elle aura libre court à tous les changements nécessaires, maître d’oeuvre, dirigeante sur tous les domaines: employés, décorations, rémunérations… Trois semaines à se côtoyer, trois semaines à faire monter l’attrait. Difficile de résister aux charmes de chacun. Le style d’Eloisa James permet de poser un héros protecteur, brillant, qui s’est forgé par lui même, la force du destin l’a brisé et il en ressort plus fort. Thorn cache bien son jeu. Au fond, c’est un coeur tendre, il refuse simplement d’avouer qui est vraiment fait pour lui. Si vous voulez l’un des meilleurs protagonistes de James, ne cherchez plus le fils de Villiers fait de l’ombre à son auguste père.

Et pour contrer le caractère de son mâle alpha, l’auteure donne vie à une Lady haute en couleur. Divine. Irrésistible. Elle est juste parfaite. L’idée de les mettre en scène dans une romance savoureuse, sensuelle, à l’alchimie indéniable s’avère sublime. J’ai passé un excellent moment de lecture. Un très bon. Comme une lecture doudou. J’ai parfois explosé de rire, notamment lors des échanges épistolaires.

Au départ, aucun des deux, ni India ni Thorn ne désirent s’engager. Ils tiennent à leur liberté. Ils ont peur de céder leur vie avec leur coeur d’une certaine manière. La passion qui flambe entre eux est magique. Elle crépite dans l’air, se ressent et offre des moments merveilleux. Tous les séparent. Lui veut un mariage de raison, elle d’amour.

Au final, Les duchesses, Tome 7 : Trois semaines avec Lady X par Eloisa James malgré son scénario simple, un instant un peu trop improbable, conte une romance rempli de bons sentiments, d’humour, sexy en diable, offrant la part belle à ses deux héros Thorn et India, sans délaisser ses protagonistes secondaires. Je n’ai pas regretté une seule fois d’avoir ouvert le roman. Les duchesses sont parvenues à me surprendre, à me tenter, à me séduire une fois de plus. Mon petit coeur a battu de ravissement.

Ma note:

★ 9/10 ★

Informations:
Série : Les duchesses
Volume : 7
Collection : Aventures et Passions
Genre : Historique
Thématiques : Régence, Romance historique
Date de parution : 02 mars 2016
Nombre de pages : 384
Editions J’ai Lu pour Elle
Prix: 7,40 euros
Disponible en numérique: oui.

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

Un commentaire sur “[Avis Lecture] Les duchesses, Tome 7 : Trois semaines avec Lady X par Eloisa James

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *