[Avis Lecture] Hello, adieu, et nous au milieu de Jennifer E. Smith

Un premier amour au lycée, on se dit que ça va durer toujours. Mais le départ à l’université remet tout en question. À l’heure des adieux, est-ce la dernière nuit ensemble ou la promesse d’un avenir commun ?
Dans douze heures, Clare partira pour une prestigieuse université de la côte Est des États-Unis, tandis que son petit ami, Aidan, ira en Californie, à cinq mille kilomètres de là. Pour cette lycéenne qui ne laisse jamais place à l’improvisation, les choses sont claires : elle et Aidan doivent rompre ce soir. Mais au préalable elle tient à profiter de leurs douze dernières heures ensemble pour passer en revue leur histoire d’amour, tous leurs souvenirs communs. Le lecteur est comme Aidan : il a envie d’y croire. Mais Clare a pris sa décision. Jusqu’à l’épilogue en tout cas.

hello,-goodbye,-and-everything-in-between-673117-250-400

Mon avis :
Jennifer E. Smith a le don de m’envoyer des sentiments contraires. Etrange, à chacun de ses romans, je ne sais pas sur quel pied danser, si j’aimerai ou si je détesterai. J’avais refermé la distance astronomique sur un bilan assez mitigé, je n’avais pas réussi à accrocher plus que cela à son récit. Je redoutais tout en étant curieuse de lire Hello, Adieu, et nous au milieu. Je me doutais que je n’aurai pas une lecture douce, tendre et heureuse. Entre le résumé et la couverture, mon cœur se portait davantage à un retour sur une romance, vous savez ces petites réflexions que vous avez sur vos actes passés ? Je pensais à un énorme flash-back avec des souvenirs d’un couple.
Clare et Aidan, son en couple depuis plusieurs mois, l’université va les séparer pour la première fois. Des kilomètres s’écoulent entre eux. La distance pour l’héroïne ruine toutes les aventures, les romances. Elle étouffe les étincelles. Etonnant de constater la détermination de Clare. Aïdan, lui souhaite croire que l’amour résiste à bien des choses, et en particulier à ne pas être côté à côté tout le temps. Deux avis contraires, deux visions de l’amour à distance. Deux mondes qui tentent de démontrer à l’autre sa raison de vivre ainsi. L’anticipation de la rupture, pour éviter le cœur brisé en mille morceaux et conserver l’amitié de l’autre vaut-elle vraiment toute cette peine ? Ou ne vaut-il mieux pas voir venir, profiter et ne pas penser aux cassures éventuelles ?
Peut-être est-ce du au fait que je n’attendais rien de ma lecture, je me suis laissée porter par les deux héros. Le temps d’une instant, ils ont su attiser la flamme de ma curiosité. Ils ont réussi à me montrer leur manière de penser. J’avoue que le gros atout charme à mes yeux du roman repose sur son héros : Aïdan. Clare m’a semblé dure, égoïste. J’ai presque détesté son personnage. Limite antipathique. La jeune fille ne voit que son futur, elle ne désire pas s’empêtrer avec un vieux couple et Aïdan ne lui apporte plus rien. Dans une petite accumulation, Clare a étouffé toute l’affection que j’aurai pu avoir pour elle. Même si son projet de liste avait un quelque chose de séduisant. Le rendu tombe à plat pour moi.
Aidan aurait pu gagner tous les points si son point de vue était davantage compté. Le choix de laisser à l’héroïne le plus gros de la parole nuit à l’attachement, à l’émotivité. Du moins pour ma part, je ressors de la lecture avec un petit sourire triste. La réflexion des aléas de la vie, des couples, des cœurs qui sont liés peu importe les événements m’a plu. La plume de Jennifer E. Smith s’avère plaisante, simplement le charme n’a pas totalement opéré. Clare et Aidan possèdent la fougue de la jeunesse. Ils ont des rêves pleins les yeux. Ils se connaissent comme des meilleurs amis ayant passé trop vite à l’amour. Je suis contente de les avoir suivi dans leur évolution. Même si je reste un peu sur ma faim quelque part.

Au final, Hello, adieu, et nous au milieu de Jennifer E. Smith parle plus d’une évolution de romance que de l’amour proprement dit. L’atout charme repose en très grosse partie sur Aidan, sur l’envie d’espérer à une histoire qui se termine bien.

Ma note :
7,5/10

Informations:
Auteure: Jennifer E. Smith
Traductrice: Aude Gwendoline
Editeur : Hachette Romans
Date de parution: 14 octobre 2015
A partir de 14 ans
272 pages
Prix: 15.9 € en version papier, 10,99 euros en version papier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *