[Avis Lecture] Cinquante Nuisances d’Earl Grey de Fanny Merkin

Vous aimez 50 nuances de Grey? Cinquante Nuisances d’Earl Grey en est une parodie. Lecture propice en ces temps de futur sortie de l’adaptation cinématographique du roman de E.L. James. (Au passage, je n’apprécie pas le style de l’auteure, sa trilogie a été dure à lire, mal écrite, avec des répétitions, des moments longs… à croire que beaucoup n’ont jamais lu La Belle au bois dormant de Anne Rice, Histoire d’ô et d’autres romans pour dire que la littérature érotique n’a jamais rien connu de mieux avant. Les scènes de sexe explicites existaient déjà avec E.L. James… en mieux décrites et plus intenses… mais passons). Prenez, ce dernier Fifty Of Shade, rendez-le drôle. Vous aurez deux personnages clé Anna Steal et Earl Grey. Déjà rien que les noms, j’étais tout sourire. Bêtement, je sais. Du coup, j’ai tenté l’aventure.

Synopsis:

 

Une parodie désopilante qui vous fera mouiller le sachet.

 

 Comme le hasard fait bien les choses, Anna, étudiante naïve aux mensurations idéales, a rencontré un homme incroyablement riche, divinement mystérieux, et délicieusement plus âgé qu’elle. Depuis, elle passe son temps à soupirer et à  se mordre la lèvre inférieure.

 

Surmonter les cinquante nuisances d’Earl Grey ne sera pas une mince affaire. Entre son admiration sans bornes pour le groupe Nickelback, son insupportable penchant pour le goût de la Bud Light et sa singulière addiction au BDSM (Bardes, Dragons, Sorcellerie et Magie), Anna n’est pas au bout de ses surprises… et vous non plus.

50-nuances-de-grey E L James les romans
Mon avis:
Fanny Merkin (alias Andrew Shaffer) signe un roman court, savoureux, qui donne naissance à de multiples fous-rires. La plume s’avère fluide, simple, sans prise de tête. Tous les éléments du contenu original (du moins du premier tome) sont pastichés, caricaturés, mis à mal d’une manière délicieusement satirique. Le récit suit quasiment à la lettre la romance décrite dans 50 nuances de Grey (ou Fifty of Shades pour les puristes). Les clichés énoncés dans la littérature érotique sont traduits en version hilarante. Certaines blagues tombent à plat, d’autres frappent direct au but avec un humour décalé parfois irrévérencieux pour son aîné. Tousse, petite parenthèse, pour ceux qui se demanderait, le sachet de Grey, sont, je vous laisse deviner, son costume trois pièces. ;)

Anastasia et Christian Grey en prennent pour leur grade. Le beau gosse chef d’entreprise fan de BDSM devient un adepte du string argenté. J’en ai éclaté de rire. Si, si véridique, rien que d’imaginer la scène la première fois, j’ai pas pu m’en empêcher. Rajoutez des chemises hawaïenne à la Magnum (humm là tu me plairais mais tout le monde n’est pas Tom Selleck), le côté fanboy de Tom Cruise (ok je comprends Top Gun, Jour de Tonnerre… soupirs), il est adapte de jeu de rôle (c’est à dire, il apprécie de se transformer en personnage du Hobbit et autres… je résume en gros, très gros…). Le grand huit, voilà le virage complet dans le héros masculin. Quitte à y aller à fond, forçons la dose, et ça fonctionne dans un sens.

cinquante-nuisances-d-earl-grey-parodie-fanny-merkin

Laissez de côté votre sérieux, vous cherchez à vous détendre? Vous avez détesté l’attitude cruche d’Anastasia? ses réactions? Vous voudriez en sourire? Ce livre est pour vous.
Ne craignez pas de frôler le ridicule, Cinquante nuisances d’Earl Grey l’embrasse littéralement. Drôle au point d’en rire, de sortir de la lecture avec un moral au top, foncez! Le côté fanfiction de Twilight est moqué à plusieurs reprises. Doucement, mais avec une certaine tendresse qui n’est pas désagréable. Ana et Earl flanquent dehors la nunnuche/cruche Anastasia (si j’insiste, en même temps, ce personnage m’horripile une tantinet, mes excuses les fans) et Christian dans les cordes avec un humour absurde. Petit plaisir divertissant pour une soirée totalement placée sous le signe de la détente et non du sérieux. Au final, j’aurai franchement davantage préféré cette lecture à celle de Fifty of Shades.

Livre lu dans le cadre d’un partenariat avec Milady Romance via le Ladies Club, merci tout particulier à Aurélia.
Ma note:
7/10

Informations:

Photo : © Alex Camlin
Traducteur : Benjamin KUNTZER
Date de parution : 23 janvier 2015
Prix : 9.90 €
Nombre de pages : 224
Type : Grand format
Edition : Brochée

3 commentaires sur “[Avis Lecture] Cinquante Nuisances d’Earl Grey de Fanny Merkin

  1. Elle me tente bien cette lecture ! Je me suis tellement emmerdée en lisant 50 nuances de Grey qui n’a rien d’érotique selon moi (même Edouard et Bella dégagent plus d’érotisme dans les premiers tomes, sans passer à l’acte)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *