[Avis Lecture] Black Lies par Alessandra Torre

Tousse, je lis rarement en VO. Parfois, je craque c’est le cas pour Black Lies. Je me suis lancée. J’ai voulu le relire en VF. J’avoue que j’ai eu plus de facilités avec la deuxième version. (Mon anglais et moi ferions souffrir un régiment avec nos lenteurs, voyez-vous mon cerveau aimant me jouer des tours avec les lettres, il amplifie ce petit jeu avec les langues étrangères… du coup, je mets plus de temps à lire un titre original que du français.. Accentuer ici par les retours dans le passé… déjà déroutant en VF alors en VO… un petit rien et paf, vous vous emmêlez… oui je m’égare pour la petite histoire…)

Synopsis:

Je m’appelle Layana Fairmont…et j’aime deux hommes.

Brant, qui a fait fortune dans les nouvelles technologies dès son vingtième anniversaire. Cela fait trois ans que nous sortons ensemble. Il m’a demandée en mariage quatre fois. J’ai refusé quatre fois.

Lee, qui est jardinier quand il n’est pas occupé à courir les femmes aux foyers. Il sait se servir de ses mains, de sa bouche et de son corps. Cela fait deux ans que je ne peux pas me passer de lui, je ne suis pas même pas certaine qu’il en soit conscient. Allez-y, jugez-moi ! Vous ne pouvez pas imaginer les conséquences que cette situation entraîne.

Et si vous pensez avoir déjà lu ce genre d’histoire, croyez-moi, vous vous trompez !

black-lies-
Mon avis:

Plongeons nous dans mon avis, Alessandra Torre possède une plume addictive. Sous sa couverture rouge, sensuelle, elle annonce la couleur dans un sens, son écrit est bouillant, torride à souhait, digne de faire rougir des petits yeux chastes et innocents. L’auteure s’amuse avec le lecteur dès le début du roman, une trame s’installe jouant sur les nerfs, transportant dans le passé, posant des indices, légers ci et là. Des petits riens qui sont parfois au final des grands touts. Un peu comme Usual Suspect. Si si je vous assure dans le raisonnement, les faits étaient là, juste que les yeux se focalisent sur d’autres points. Très très fort et bien amenés, je vous promets. J’avoue que je ne suis pas fan de Layana. Je n’ai pas totalement réussi à m’attacher à elle. Pourtant Torre opère de très bons choix la concernant, parfois habiles, parfois francs…

Le gros gros atout du roman Black Lies repose sur son originalité. Il mène le lecteur par le bout du nez. Il pousse à chercher à cogiter, à deviner ce que cache l’un ou l’autre héros. Brant et Layana offrent une vision de la new romance étonnante. Déroutante. Percutante. Elle sort des sentiers battus. Sans tout vous dévoiler, les rebondissement laissent songeur, scotchent et surprennent. L’auteure Alessandra Torre les amène brillamment.

Brant et Lee sont deux héros charmants, aux caractères opposés, chaud comme la braise, ils feraient tous les deux fondre la calotte glacière. Se sont deux magnifiques personnages. Deux perles. Brant surdoué de l’informatique, habitué des escort-girls vs Lee le jardinier plus sexuel, plus intense. Lana a de la chance de les avoir. Je ne vous cacherai pas que j’avais des pincements, l’amour triangulaire n’étant pas mon point fort, ni mon amour de prédilection. J’avais peur de me prendre un mur. Au final, le trio a su me réserver des lots de surprises. Beaucoup d’émotions, des sentiments en pagailles, des scènes d’ébats torrides, sensuelles. Je regrette peut-être la vulgarité empreinte dans les rapports intimes.

La plume d’Alessandra Torres pousse à vouloir savoir, à connaître le fin mot de l’histoire. Fluide, très agréable à suivre, elle permet de tenir en haleine, de tourner les pages l’air de rien, emporter dans le tourbillon des liens de Lana avec ses hommes. Sur leur route, le lecteur croise Jillian la tante un peu trop maternelle, un peu trop protectrice de Brant, Molly la petite amie de Lee…

Black lies imbrique petit à petit tous les indices, tous les pans de son passé et du présent pour construire un futur qui se comprend dans sa fin. Le roman s’emboite dans une logique où toutes les pièces trouvent leur place à la quasi perfection. Si vous aimez les lectures qui vous entraînent dans des dédales loin de la simplicité, les romances complexes, les personnages attachants, les ébats chauds comme une nuit sous les tropiques, foncez!!!! Attention, le récit est assez psychologique, et présentent plusieurs scènes à ne pas glisser entre toutes les mains.

★ Merci aux éditions Hugo pour ce SP ★

Ma note:
★ 8/10 ★
Informations:
350 pages
Editeur : Hugo Roman
Date de sortie: 7 avril 2016
Collection : New Romance
Prix: 17 euros
Disponible en numérique: Oui.

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *