[Avis Lecture] Annabelle Tome 1 de Sara Agnès L.

Attention petites âmes sensibles, passez votre chemin, Annabelle est dure, brute et fort du décoffrage. 50 nuances de Grey apparaît comme un détour chez les bisounours à côté des écrits de l’auteure Sara Agnès L. Ne collez pas ce roman dans toutes les mains. Il est loin loin d’être un roman de BDSM soft. Loin de là. Le récit prend aux tripes. Si vous appréciez les histoires de soumission et domination, vous allez être servi. Le titre me tentait moyen. Je ne sais pas pourquoi, je ne le sentais pas… Et j’aurai du m’en tenir à mon intention. Faute à une manipulation de ma part, je me suis lancée dans la lecture du service presse… (Ok, j’ai ouvert le mauvais fichier comme un boulet, je m’en suis rendue compte trop tard ma curiosité était attachée…)

Synopsis:
Annabelle est éditrice de romans pour la jeunesse depuis plusieurs années, quand sa direction lui demande de relever un défi inattendu : travailler avec un auteur de romances érotiques BDSM, qui semble avoir des exigences bien particulières…
Après avoir beaucoup hésité, annabelle finit par accepter et fait ainsi la connaissance du séduisant John Lenoir. Très vite, elle comprend que ses romans sont directement inspirés de sa vie. Deplus en plus fascinée à la fois par l’homme et par ses textes, elle bascule peu à peu de l’autre côté du miroir, dans un monde de désirs et de plaisirs coupables. Mais jusqu’où est-elle prête à aller sur ce chemin sulfureux ?

annabelle,-tome-1-sara-agnes-l

Mon avis:

Les relations Domination/Soumission bien posées peuvent être intéressantes. Si tous les partis savent dans quoi ils se glissent. Quand ce n’est pas le cas… attention aux retours de bâtons. Ici, Annabelle et John ont pour moi un lien qui n’est pas clair. L’héroïne devient sa chose, son jouet, il la manipule, la brise, la vend… Je suis restée scotcher. A la limite de voulori secouer Annabelle, de la tirer de là, et d’en coller une à John… Il m’a mise en colère, profondément. Intensément. Je crois même que j’ai haï viscéralement son personnage. Il détruit sa soumis. La rabaisse. Une scène a été de trop pour moi. Les ébats sexuels sans ton consentement… John vend sa belle à trois hommes qui l’attachent, la soumettent, et en abusent. Mes tripes ont fait un salto. J’ai tenu pour connaître la fin. Les yeux serrés de rage. Nulle romance, nul trace de repenti du héros. Je n’ai pas ressenti d’émotions de lien d’amour de John vers Annabelle. Rien. Pas une étincelle. J’ai manqué de balancer le livre.
Vous voyez ce gif, c’est ma tête lors de ma lecture:

Alors oui, si vous cherchez d à gogo, vous y trouverez votre compte, le BDSM est là en long en large et en travers. C’est pas ma tasse de thé. La romance érotique peut s’avérer plaisante. Et j’apprécie d’en lire. Beaucoup moins d’avoir la nausée, les émotions en tempête. L’arrivée de Simon, ne rattrape même pas le coup. Ou si peu, il doit représenter 20% du roman… Le reste c’est la relation John/Annabelle… Je passe sur la suite des aventures. Troublant. Dérangeant. Déroutant. Des passages choquent, marquent profondément… Intensément. Je ne suis pas le bon publique pour la plume de Sara Agnès L. (très belle et fluide, mais le fond… je n’accroche pas…)

Remerciements à Aurélia des Editions Milady pour la découverte via le Ladies Club.

Informations:

Photo : © Shutterstock
Editions Milady
Date de parution : 24/04/2015
Prix : 16.90 €
Nombre de pages : 640
Type : Grand format
Edition : Brochée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *