[Avis] Le Secret de Charlie (Charlie St. Cloud) de Burr Steers

Burr Steers retrouve Zac Efron dans son nouveau film le Secret de Charlie (Charlie St. Cloud) après 17 ans encore. Le duo retravaille ensemble dans une thématique plus dramatique, plus adulte. Le long métrage est adapté d’un roman de Ben Sherwood, The Death and Life of Charlie St. Cloud. (Je vous conseille de le lire, un petit bijou).

Zac Efron l’idole de Disney qui a séduit un panel de jeunes filles dans High School Musical montre un visage plus mâture. Je dois avouer que cet acteur est un petit plaisir coupable. Un de ceux qui me poussent à voir une oeuvre cinématographique juste parce que leur nom est à l’affiche. Ce qui permet parfois d’avoir des surprises. Le Secret de Charlie en est une. Zac Efron tient le rôle d’un jeune homme amateur de voile souriant, mignon, intelligent à qui la vie promet mille plaisirs. Tout bascule le jour où son petit frère meurt.

Synopsis : Se sentant coupable de la mort accidentelle de son frère, un gardien de cimetière se retrouve régulièrement face au fantôme de celui-ci. Il rencontre une jeune femme disparue en mer et se demande s’il s’agit aussi d’une apparition ou si elle est bien réelle.

La question du deuil se pose en trame. Charlie ne peut se résoudre à dire adieu à son petit frère. La culpabilité le ronge jusqu’au jour où une rencontre va bouleverser son existence. 5 ans c’est long. Très long quand notre coeur s’en veut. Burr Steers montre une relation tendre, dure et attachante entre deux frères. Une once de fantastique avec le héros capable de voir les morts. L’histoire touche, malgré des longueurs, le public accroche à la performance de Zac Efron. Il montre qu’il a grandit, j’ai été ébloui, bouleversé par sa manière de jouer. Le scénario instaure un doute sur le pouvoir de Charlie don ou folie du à sa survie.

Les images des apparitions de Sam sont présentées comme une interrogation, réalité de l’esprit ou vrai fantôme? Ce point s’accentue avec la présence de l’héroine qui volera le coeur de Charlie. Possède-t-il toute sa raison ou vit-il dans son propre monde? Les paysages magnifiques, les personnages secondaires (Ray Liotta et Kim Basinger en tête) ont parfois des rôles inattendus, à ce demander pourquoi ils sont là. Ray Liotta rappelle que chaque chose a sa raison. C’est très joliment raconté dans le film.

Charlie St. Cloud est une belle surprise. Un beau long métrage offrant à Zac Efron une possibilité d’être plus mature moins dans un axe adolescent. Et il parvient à montrer que le physique n’est pas tout. Si vous vous intéressez plus au fond de la trame: le deuil, les remords d’être en vie, le dépassement de soi, le film a de quoi séduire. Si vous cherchez des effets spéciaux, des esprits à gogo, passez votre chemin. Burr Steers a opté pour un drame psychologique et réussit son pari.

Note: 8/10


Sortie: 10 novembre 2010
Durée: 1h39
Distributeur: Universal Pictures International France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *