[Avis] Le Pacte (Seeking Justice) Nicolas Cage souhaite se venger

Nicolas Cage fait parti des acteurs qui me poussent à regarder un film. Monsieur Moumouth, j’ai une petite affection particulière pour lui au même stade que Tom Hanks, vous savez, ils vous marquent pour un rôle dans leur carrière et peut importe la suite, vous les appréciez. Cage dans un thriller avec une pointe d’action semblait prometteur. C’est un peu comme un kinder chacun de ses films, impossible de connaître si la surprise sera à la hauteur de l’espérance ou un petit nanard du dimanche. Allèchant sur son sujet. La vengeance effleure un jour les pensées à tout être humain. Là, c’est la blessure d’un être aimé, de l’amoue de notre vie qui pousse à pactiser avec le Diable. Jusqu’où iriez-vous pour venger la bafouée?

Synopsis:
Il y a des pactes qu’on ne peut renier. Après que sa femme se soit fait violemment agresser, Will Gerard est contacté par une mystérieuse organisation. Face à une police inefficace et incompétente, un groupe de citoyens s’est réuni pour faire respecter la justice. Ils proposent à Will de venger sa femme en éliminant le coupable en échange d’un petit service qu’il devra leur rendre plus tard.
Lorsqu’il comprend que pour effacer sa dette il devra lui aussi tuer un homme, il va réaliser qu’il est pris au piège et que les membres de cette organisation sont implantés à tous les niveaux de la société.

Le Pacte soulève la question de la vengeance. Cage désire se venger de l’homme qui a agréssée son épouse, violée et laissée dans un état désastreux. Un mystérieux personnage lui propose de châtier le coupable en échange, il devra rendre un jour un service et répondre présent. Le film pose les conséquences de sa décision. Qu’advient-il quand notre peine prend les commandes? quand nous laissons notre côté sombre s’exprimer? Le mélange des sentiments passe du la haine au souhait de mort à l’annonce de la triste nouvelle. La société secrète profite de la détresse pour prêter main forte à sa manière. La rencontre des deux va entraîner une étrange situation.
Wild court, tente quasiment désespérement de sauver son existence bouleversé par son pacte. Il est tel le chevalier cherchant sa dulcinée prisonnière des dragons. Nicolas Cage l’interprète avec talents, le vieux routier des films se ressent. C’est divertissant de la voir en action. Remarquez, le casting de rêve  émoustille: Nicolas Cage (8mm, Thelma et Louise) , January Jones divine (X-Men First Class) , Jennifer CarpenterGuy Pearce méchant magnifique , Harold Perrineau le meilleur ami ambigu (Lost) ,IronE SingletonJoe ChrestMonica AcostaXander Berkeley. Aie, aie à la retombée de plaisir, l’ensemble part en soufflé qui monte et descend.
January Jones campe la femme blessée, pas si inoffensive que les apparences le présagent, les coups poussent à des retranchements parfois sans retours. Au passage, chapeau à sa faculté de récupération digne d’une super-héroïne. Guy Pearce fait froid dans le dos, j’ai presque fini le long métrage avec l’envie de l’attacher à un poteau comme au jeu des cowboys et des indiens. Le méchant parfait, implaccable, effrayant, surtout avec sa formule clé pour se reconnaître entre membres de l’organisation. Idée prenante et captivante, de s’imaginer que de telles sociétés existent cachées, veillant en secret. J’ai souvent pensé à Complots en visionnant le film.
Le rythme ne faiblit quasiment jamais de toute la durée du Pacte. Les bons ne sont pas forcément ceux que la réalité montre et inversement pour les méchants. La morale de la vengeance? Vous ignorez qui est vraiment derrière l’émissaire du roi des cornes. Méfiez vous du paiement pour obtenir ce que vous souhaitez. Des points captivants sont présentés, la forme pêche malheureusement par moments. Et si j’ai bien tout compris, après un événement comme une tornade, les villes deviennent des no man’s land? Barricadez vous! Si c’est vrai, le monde finira comme dans Mad Max.
 Découvrez aussi plein d’autres films sur Cinetrafic dans la catégorie meilleur film ainsi que la catégorie blockbuster.
Note: 6/10
DVD disponible depuis le 9 mai 2012 , il est distribué par M6-SND.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *