[Avis] La Tendresse de Marion Hänsel

La Tendresse porte bien son nom. Le film de Marion Hänsel est une histoire simple, une histoire touchante, une histoire sans complication, une histoire de sentiments. Les protagonistes vivent des situations dépeintes avec douceur, tact et une pointe d’humour. Le regard se fait doux sur l’ancien couple qui se retrouve après 15 ans de séparation, sur le lien parents-enfants.

La Tendresse - Affiche

Synopsis:

Un couple séparé depuis quinze ans se retrouve le temps d’un voyage de deux jours pour aller chercher leur fils hospitalisé à l’étranger suite à un grave accident de ski. Que ressentent-ils encore l’un pour l’autre; de l’indifférence, de la rancœur, de la jalousie ? Ou peut-être de la connivence, de l’amitié, qui sait de l’amour. Ce road-movie léger, qui nous emmène de Bruxelles au sommet des Alpes, nous fera découvrir Frans et Lisa deux êtres profondément sincères pour qui nous ne pourrons ressentir que de l’affection.

La Tendresse est omni-présente. Elle reste là bien après l’amour, l’amitié, elle est un personnage à part entière de la narration. La tendresse chamboule. La tendresse nous sert dans ses bras petits et grands sans distinctions. Passant au delà des circonstances de l’existence qui force deux parents séparés à se revoir pour leur fils. Passant sur un amour naissant. Passant sur un enfant face à ses parents. Passant sur la vie en générale, les petites rencontres bouleversantes comme celle avec Sergi Lopez en auto-stoppeur. La vie réelle dépeinte dans un côté surréaliste et pourtant réel. Le sentiment se voile, la connivence des moments passés des parents nous submerge. Les notes d’humour détendent. Les chemins se sont éloignés, mais le lien filial demeure. La connivence aussi. Olivier Gourmet et  forment un couple opposé, étonnant. L’actrice est sublime. Son regard, ses gestes, tout captive. Face à elle, Sergi Lopez souligne les rencontres qui redonne foi en soi.

La Tendresse est un road-movie tendre pour apprécier et savourer les instants présents. Ne pas regretter le passé, vivre et savourer l’évolution des relations. La Tendresse a plusieurs visages. Elle est magnifique sur la route. La musique accompagne le voyage en se voulant classique, puis du René-Marc Bini et à la fin c’est des morceaux du monde comme celle qu’écoute le fils. Les paysages font rêver. La simplicité des mots marquent. Le récit touche délicatement le coeur, c’est maladroit, parfois drôle, émouvant et frais.

Note:

7/10

(Faute à la fin…)

Plus d’informations:

Sortie: 2 octobre 2013/ Distributeur: Epicentre Films / Genre: Comédie dramatique

Casting: Olivier Gourmet, Marilyne Canto, Adrien Jolivet, Margaux Chatellier, Sergi Lopez 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *