[Avis] La Planète des Singes – Suprématie- Matt Reeves

La trilogie la planète des singes se clôt après les origines et l’affrontement, le troisième et dernier film de la saga préquelle arrive au cinéma dans un volet plus intime, plus serré, plus sombre.

Critique Film: La Planète des Singes – Suprématie

☙Synopsis:☙

Dans ce volet final de la trilogie, César, à la tête des Singes, doit défendre les siens contre une armée humaine prônant leur destruction. L’issue du combat déterminera non seulement le destin de chaque espèce, mais aussi l’avenir de la planète.

☙Mon avis:☙

César (Andy Serkis), a vieilli depuis le premier film. A la tête des Singes, il tente de défendre les siens contre les humains. Les armées de ces derniers ne cherchent qu’à les évincer de la surface de la Terre. Elles prônent leur destruction pure et simple. Peu de place au partage, peu de place pour apprendre à connaître l’autre, le ton est plus noir, plus brut, plus dur. Le Singe porte sur ses épaules le destin de son espèce. Face à lui, un ennemi plus acharné que les autres le colonel (Woody Harrelson) ne laisse pas une once d’espoir sur sa route.

Matt Reeves décide de jouer sur le doute avec son titre. La suprématie sera humaine ou simiesque? Si vous avez déjà vu la Planète des Singes, vous devez avoir une idée du vainqueur. Tout s’installe pour se glisser dans le côté des Singes. Le spectateur accompagne César et ses amis dans leur quête de sauver leur peuple. Tout est habilement mis en scène, sans jamais trop appuyer.

Par son choix d’offrir un point de vue version Singes, le film cède peu de places aux dialogues. Le poids des images parlent à la place des mots. Le choc des affrontements se ressent plus intensément. Plusieurs morceaux semblent longs. Néanmoins, le plaisir de suivre César et ses pairs demeurent. L’envie de connaître la finalité de leur combat, de savoir où tout le dédale installé depuis le premier pan pousse à rester. Les scènes d’action entraîne dans une action dynamique, explosive, percutante. Les effets visuels s’admirent par leur beauté et leur rendu. L’ensemble forme un divertissement impressionnant.

Les Singes apparaissent réalistes, bluffants. Et le fond de la trame sait se parer de plusieurs références à des oeuvres de guerre fictives ou non comme La Grande Evasion ou Apocalypse Now qui font mouche, ou encore les camps de concentration ou des prisons. L’horreur des actes se déploient avec émotions. Les ténèbres sont là, elles s’expriment et touchent. Deux personnages apportent des pointes de lumière, via une tendresse et un humour décalé qui permet de souffler dans cet atmosphère pesante. 

Conclusion

La Planète des Singes Suprématie possède un charme inégal, toutefois la séduction est au rendez-vous. L’impression de rêver, de voir un monde sombre, emprunt d’espoir, de potentiel et mis en images avec talent se détache pleinement emportant dans un spectacle, un poil trop moral dans la fin. Si vous aimez la saga, foncez, le plaisir est là dans un point final à la hauteur de ce préquel.

☙ Merci à la Twentieth Century Fox France pour cette découverte- Film vu en VOSTFR ☙

☙Ma note:☙

🌟8+/10🌟

☙Informations:☙

Titre original War For The Planet Of The Apes
Distributeur Twentieth Century Fox France
Date de sortie 2 août 2017
Durée: 2h 20min
De Matt Reeves
Avec Andy Serkis, Woody Harrelson, Steve Zahn, Judy Greer, Karin Konoval, Amiah Miller, et Terry Notary
Genres Science fiction, Action, Aventure
Nationalité Américain
☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *