[Avis] La Balade de Babouchka

J’avoue que j’ai toujours un petit plaisir à découvrir les oeuvres du distributeur Les Films du Préau, ils ont des pépites dans leur catalogue. J’aime le monde et les films qu’ils mettent en avant. Cette société a un talent incroyable pour dénicher des perles pour plaire le plus jeune public. La balade de Babouchka est une promenade animée à travers la Russie pour le plaisir des plus petits composée de quatre courts métrages :

« Le Rossignol »,

Le sultan aime tant son oiseau qu’il fait tout
pour le divertir. Mais cela suffi ra-t-il à rendre
le rossignol heureux dans sa cage ?

Avis: Le Rossignol parle d’une amitié extra ordinaire entre un sultan et son oiseau. La morale prête à sourire, elle soulève le point que parfois on ne sait pas qu’on rend malheureux l’être apprécié. 

« La maison des biquettes »,

Vassilek, petit garçon aux cheveux hirsutes, est
poursuivi par un loup. Il se réfugie dans une
maison très alléchante…

Avis: le conte des 3 petits cochons revisité joli illustré, drôle, frais et dépaysant.

« Histoires d’ours »

Après l’hibernation, un ours affamé part à la
recherche de nourriture à travers la taïga. Il
rencontre en chemin un écureuil, une carpe et
un petit oiseau à qui il va jouer des tours. Mais
rira bien qui rira le dernier…

Avis: Un ours aux gros sourcils au design rigolo rappelant les peluches de l’enfance fait une rencontre improbable à son réveil, s’encoule un récit adorable sous fond d’images délicates et agréables.

« Zhiharka ».

Zhiharka est une fillette très malicieuse qui
adore faire des farces à ses parents adoptifs
et à la renarde qui aimerait pourtant bien la
croquer.

Avis: Les aventures d’une petite fille espiègle qui rappelle masha et mishka. Les parents adoptifs décalés (un chat et un oiseau) et le méchant loup sont tournés en bourrique par Zhiharka, pleine de malice. Le conte offre un sourire immense. 

4 contes dépaysants pour voyager dans les steppes russes sans bouger de son fauteuil. 4 univers différents à chaque fois, chaque court possède sa technique, son style. 4 récits doux, merveilleusement tendres, au charme hétéroclite, ils font mouche auprès des petits comme des grands. Ils ravissent les sens par leurs images et leur composition musicale. Le charme russe est transposé sur grand écran avec talents. Les peurs enfantines prennent vie, trouvent un ancrage et deviennent moins effrayantes. Chaque histoire débute avec les mêmes paroles:

« Je vais vous parler de la Russie, le plus grand pays du monde. Plusieurs centaines de nationalités
vivent sur cet immense territoire et chacune a ses propres traditions et légendes.
Chacun de ces contes est aussi magnifi que qu’une pierre précieuse. »

Les récits du folklores russes s’installent tels des petits bijoux sortis de leurs écrins. Le format est idéal pour captiver dès 2 ans, 4 courts de 13 minutes chacun issus du Studio Pilot. Les plus petits ne seront pas perdus devant les histoires. Ils seront en admiration devant les personnages et leurs univers. Tous les contes présentent des couleurs féeriques digne des livres pour enfants. Le style est singulier, il charme par son aspect, chacun des 4 réalisateurs possèdent sa touche émouvante. La Balade de Babouchka se montre plaisante, divertissante et très belle loin des grosses productions comme Dreamworks ou Disney.

Note: 9/10

3 Moop raisons de voir la balade de Baboucha:

  • Pour découvrir les contes russes
  • Pour les traits féeriques et magiques digne des histoires de notre enfance
  • Pour partager un moment magique  au cinéma avec des miniatures

Sortie: le 5 décembre 2012 / Distributeur: Les Films du Préau / Genre: Animation/ Public: dès 2 ans

Secrets de tournage La Balade de Babouchka

Demandez le programme !

La Balade de Babouchka se compose de quatre courts métrages : « Le Rossignol » raconte l’histoire d’un sultan qui fait tout pour divertir son oiseau en cage. « La maison des biquettes » est centré sur un petit garçon poursuivi par un loup, qui se réfugie dans une maison très alléchante… « Histoires d’ours » suit les aventures d’un ours affamé qui part à la recherche de nourriture à travers la taïga. En… Lire la suite

Réalisé par Alexander TatarskyMihkail AldashinEduard Nazarov

Avec: Daniel NicodémeGuylaine GibertMichel Hinderijkx

Informations sur les courts:

Durée : 52 minutes – DCP – version française
Le Rossignol (The nightingale) – 2006
Scénario : Alexander Tatarsky et George Zakolodyazhny
Musique : L.Zemlinsky
Animation : Irina Kodyukova, Anna Tumelya, Stanislav Speransky
La maison des biquettes (Goat’s house) – 2009
Scénario : Valentin Telegin
Directeur artistique : V.Volkov
Musique et chansons : Svetlana Ben
et le groupe folklorique “Srebryanaya svadba”
Son : Evgeny Rogozin
Montage : Artyom Dubovenko
Histoires d’ours (Bear’s stories) – 2007
Scénario : Mihkail Aldashin
Musique : I. Satsevich
Animation : M.Karpova, T.Nikeenko, A.Jaroslavtsev, S.Almaev
Zhiharka – 2006
Scénario : Elena Uzhinova et Oleg Uzhinov
Directrice artistique : Elena Uzhinova
Musique : Mikhail Gorshkov, Sergey Rodyukov
Son : Elena Nikolaeva, Sergey Almayev
Animation : Alexander Goncharov, Alexander Bubnov, Maiya Higgins…

Film vu lors de Mon Premier Festival.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *