[Crok’Lecture] L’enfer des convenances de Pauline Libersart

Pauline Libersart, encore. J’y peux rien, j’ai succombé à sa plume. Cet été, j’ai lu tous ses romans publiés. Du coup, je vais vous en parler encore et encore dans quelques articles. L’auteure mérite vraiment d’être découverte si vous ne la connaissez pas. Ici, L’enfer des convenances dépeint une romance historique originale. Loin des bals, des salons. Elle se penche sur l’envers du décor d’un couple marié.

Synopsis:
Mariée à un homme cruel et calculateur, Élise d’Ambrecourt ne voit son salut que dans la naissance d’un héritier mâle que son époux semble incapable de lui donner. Avec l’aide de sa fidèle gouvernante, Élise prend une décision bien troublante. Elle se fait passer pour une courtisane et se glisse entre les draps de Gabriel, un élégant officier, dont elle espère qu’il lui donne un fils. Ce qu’Élise n’avait pas prévu, c’était de tomber follement amoureuse de cet amant d’un soir, si fougueux et aimant. Et encore moins que ses sentiments seraient réciproques !
l-enfer-des-convenances-Pauline-Libersart
Mon avis:

Élise m’a toute de suite séduite. Elle souffre de sa situation. Jeune fille mariée très jeune à un homme brutal, elle dépérit sous les coups. Violent et autoritaire son mari la mine de plus en plus, il lui reproche de ne pas lui offrir un descendant. Homme cruel au possible, D’Ambrecourt m’a donné des envies de meurtre. (Groumpf, le personnage haissaible au possible). Reniant les convenances, l’héroïne décide de tomber dans les bras d’un inconnu. Sa gouvernante l’aiguille vers un jeune officier: Gabriel. Le temps d’une nuit, ils se laissent aller, ils s’aiment physiquement. Une nuit époustoufflante, magique pour Elise. Jamais elle n’avait connu tel bonheur dans les bras d’un homme.

Difficile de tromper son époux, difficile de passer outre son époque, Elise, doit faire face. Sa porte de salut vient dans une éventuelle grossesse. Pas un instant, le mari ne s’interroge sur sa stérilité. Pas un moment, il ne remet en question son attitude. Pas un instant, il souffle aimer sa belle et douce femme. Arrogant au possible, assoiffé de pouvoirs, il bride Elise, l’enferme, le prive de biens des choses, il ne pense qu’à sa fortune. L’amant inespéré apporte une touche de tendresse, de vie dans l’existence d’Elise. Le destin joue des tours surprenants. Gabriel et D’Abremcourt sont liés. Que faire?

Pauline Libersart a donné vie à une romance merveilleuse, originale, surprenante. L’écriture se teinte de très jolis mots. Les émotions défilent au fil des pages. L’envie d’en savoir plus sur Gabriel, sur Elise. Leur relation m’a touchée. Doucement, petit à petit, l’amour nait. Les attentions, les gestes, les paroles, tout tape dans le mille. La plume demeure tout en pudeur. Rien n’est épargné des souffrances d’Elise. Le coeur se retourne. Son enfant sera son soleil. Cet enfant de ce bel officier. Le bonheur sera-t-il à sa portée de main?

L’enfer des convenances pose un panel de conflits intéressants, il passe outre la réalité historique tout en la conservant. Il démontre la violence conjugale existante, l’envers des mariages arrangés, l’amour qui arrive sans que nous le souhaitons. Les manigances de Monsieur D’Abremcourt donne des frissons. Répugnant tout le long du récit. Je me suis retrouvée transporter dans l’histoire, attendant la fin. Et quelle fin. Je n’avais pas du tout vu venir la tournure des événements. Pauline Libersart a su me surprendre. J’ai tremblé, j’ai imaginé le pire. Je désirais vraiment une belle conclusion pour Elise et Gabriel. L’espoir de les voir ensemble me tenait. Un amour contrarié magnifiquement dépeint. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, ils apportent leur aide, leur soutien, leur amitié. L’ensemble forme une romance délicieusement plaisante. Un poil court, ça serait mon seul reproche.

Ma note:
9/10

Informations:
Date de parution: 19 août 2015
Editions: Black Moon Romance
Thèmes: New Adult, Romance, Amitié, Pari, Sexe, Manque De Confiance En Soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *