[Avis] Killing Bono U2 aura ta peau Mc Corminck

Bono (joué par Martin McCann trop peu présent à l’écran) le leader du groupe U2 ça vous parle? Inspiré d’un ouvrage intitulé I was Bono’s Doppelganger signé de Neil McCormick, le film de Nick Hamm narre comment Bono a volé sa vie, son succès et son désir de le tuer à Neil. Dans Killing Bono, l’auteur est joué par Ben Barnes (Le Portrait de Dorian Gray). L’histoire de deux frères qui ont loupé le coche pour être un membre du célèbre groupe U2. Inversement à la popularité de ce dernier, les deux héros sombraient dans les abîmes des galères pour décoller de l’ombre.

Loin de la dérive des abus de substances illicites, des corps, Nick Hamn présente la descendente de deux personnages hauts en couleurs interprétés brillamment par Ben Barnes et Robert Sheehan (Misfits). Deux loosers pour qui je me suis prise d’affection, je me suis attachée à eux. La pointe d’humour à la britannique transpire tout le long. Les dialogues se savourent. Les échecs des deux héros sont amenées avec une touche donnant le sourire. Les aventures sont romancées, j’ai cru être dans mes baskets d’adolescente en visionnant le DVD. Quelques petites longueurs nuisent à l’ensemble à mes yeux, l’atmosphère rock s’en ressent. Sans compter que Neil a une tendance à être exaspérant, vite pardonner ce sentiment a quand même des petits pics de présence.


La bande originale accompagne les McCormik merveilleusement, elle met du rythme et vend du rêve. Les airs sont plaisants. Qui n’a pas songé un jour à monter son groupe? La musique adoucit les moeurs, transportent. Le film aurait pu offrir un côté plus tragique, comme le laisse supposer son titre. Pas d’idées criminelles en vu, ni de grandes scènes horribles, le rock est en place dans un aspect un peu Bisounours. U2 a réussi à se hisser au niveau des étoiles, combien de McCormik dans le lot de tous ceux qui tentent leur chance? L’amour entre les deux frères dépassent tout.

Note: 8/10

3 Moop raisons de voir Killing Bono:
Ben Barnes et Robert Sheehan loosers attachants
la musique réjouissante met le feu
Les tenues des différents personnages un vrai voyage dans un Rock régressif

3 Moop raisons de fuir Killing Bono:
Point de grand drame, Bono ne risque rien, pas de massacre en vu sur sa personne, si vous cherchez du sang. Passez votre chemin.
Un minimum de culture musicale est nécessaire pour apprécier les clins d’oeil
Martin McCann, convaincant en Bono mais peu présent

Disponible en DVD et Blu-Ray depuis le 7 décembre 2011

2 commentaires sur “[Avis] Killing Bono U2 aura ta peau Mc Corminck

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *